Croisières et Voyages
Reportage : Le Pacifica, dernier-né des paquebots de Costa Croisières

Reportage

Reportage : Le Pacifica, dernier-né des paquebots de Costa Croisières

Croisières et Voyages

Nous vous emmenons aujourd'hui à la découverte du dernier-né de Costa Croisières. Construit par les chantiers italiens Fincantieri, le Costa Pacifica a été livré par les chantiers de Gênes (Sestri-Ponente) le 29 mai. Avec ses 290 mètres de long, 35.5 mètres de large et 114.500 tonneaux de jauge, il s'agit, après le Queen Mary 2 de Cunard, du plus gros paquebot armé sous un pavillon européen. Immatriculé à Gênes, le Costa Pacifica est, extérieurement, identiques aux Costa Concordia et Costa Serena, mis en service en 2006 et 2007. Deux autres unités du même type doivent être livrées à la compagnie italienne en 2011 et 2012, ce qui portera sa flotte à 17 bateaux.
Si les lignes et l'architecture de ces paquebots sont semblables, chacun se différencie par un style et une décoration propre. Pour le Costa Pacifica, c'est le thème de la musique qui a été retenu. De manière générale, on notera que, dans la lignée du Luminosa, livré fin mai, Costa Croisières revient à un style sensiblement plus sobre que sur ses précédents navires. La décoration très vive et exubérante empruntée à l'Américain Carnival, maison mère de Costa dont les Conquest ont servi de base au design des Concordia, fait place à une atmosphère plus élégante.

L'atrium change de couleurs
L'atrium change de couleurs

L'atrium change de couleurs
L'atrium change de couleurs

La musique à tous les ponts

Le choix des couleurs, l'éclairage et les matériaux employés font du Pacifica une unité plutôt réussie. On notera que les finitions sont de très bonne facture, ce qui n'a pas toujours été le cas, ces dernières années, sur les bateaux mis en flotte dans le groupe Carnival. A tous les ponts, le thème de la musique est perceptible. Dès leur arrivée sur le navire, les passagers sont accueillis dans un vaste atrium, s'élevant sur toute la hauteur du bateau et surplombé par une verrière. Des ascenseurs panoramiques desservent ce puits de lumière où rambardes et escaliers sont en forme de touches de piano. Au centre, le parquet est frappé par une grande note de musique rouge, que l'on ne remarque qu'en montant aux niveaux supérieurs. Ce grand hall central, qui compte la réception et le bureau des excursions, comprend également un bar et donne sur les promenades extérieures, situées sur chaque bord. Les différents éclairages donnent à ce lieu des ambiances très différentes, notamment le soir, où l'espace se révèle très agréable. Alors que les convives viennent y prendre l'apéritif avant le dîner, des musiciens et chanteurs s'y produisent.

L'atrium
L'atrium

A bord, la musique est omniprésente et a grandement servi à l'inspiration d'une véritable collection d'art embarquée. Tableaux, sculptures... Le navire compte 5929 oeuvres, dont 308 originaux commandés à des artistes connus ou de jeunes talents prometteurs. Une série de lampes assez étonnante est, par exemple, à découvrir au casino (voir ci-dessous).

A bord du Costa Pacifica
A bord du Costa Pacifica

A bord du Costa Pacifica
A bord du Costa Pacifica

A bord du Costa Pacifica
A bord du Costa Pacifica

A bord du Costa Pacifica
A bord du Costa Pacifica

Pour la première fois sur un navire de croisière, une bande sonore a été spécialement conçue pour le Pacifica. Elle comprend 29 oeuvres, dont 22 ont été sélectionnées dans les plus fameux répertoires et arrangées par l'Italien Mauro Pagani. On doit au maestro italien les 7 autres morceaux, qui sont tous des créations originales spécialement réalisées pour le bateau. Toutes ces oeuvres, jouées par un orchestre

Costa Croisières | Toute l'actualité des paquebots et de la croisière