Croisières et Voyages
Reportage : Le Pacifica, dernier-né des paquebots de Costa Croisières

Reportage

Reportage : Le Pacifica, dernier-né des paquebots de Costa Croisières

Croisières et Voyages

Nous vous emmenons aujourd'hui à la découverte du dernier-né de Costa Croisières. Construit par les chantiers italiens Fincantieri, le Costa Pacifica a été livré par les chantiers de Gênes (Sestri-Ponente) le 29 mai. Avec ses 290 mètres de long, 35.5 mètres de large et 114.500 tonneaux de jauge, il s'agit, après le Queen Mary 2 de Cunard, du plus gros paquebot armé sous un pavillon européen. Immatriculé à Gênes, le Costa Pacifica est, extérieurement, identiques aux Costa Concordia et Costa Serena, mis en service en 2006 et 2007. Deux autres unités du même type doivent être livrées à la compagnie italienne en 2011 et 2012, ce qui portera sa flotte à 17 bateaux.
Si les lignes et l'architecture de ces paquebots sont semblables, chacun se différencie par un style et une décoration propre. Pour le Costa Pacifica, c'est le thème de la musique qui a été retenu. De manière générale, on notera que, dans la lignée du Luminosa, livré fin mai, Costa Croisières revient à un style sensiblement plus sobre que sur ses précédents navires. La décoration très vive et exubérante empruntée à l'Américain Carnival, maison mère de Costa dont les Conquest ont servi de base au design des Concordia, fait place à une atmosphère plus élégante.

L'atrium change de couleurs
L'atrium change de couleurs

L'atrium change de couleurs
L'atrium change de couleurs

La musique à tous les ponts

Le choix des couleurs, l'éclairage et les matériaux employés font du Pacifica une unité plutôt réussie. On notera que les finitions sont de très bonne facture, ce qui n'a pas toujours été le cas, ces dernières années, sur les bateaux mis en flotte dans le groupe Carnival. A tous les ponts, le thème de la musique est perceptible. Dès leur arrivée sur le navire, les passagers sont accueillis dans un vaste atrium, s'élevant sur toute la hauteur du bateau et surplombé par une verrière. Des ascenseurs panoramiques desservent ce puits de lumière où rambardes et escaliers sont en forme de touches de piano. Au centre, le parquet est frappé par une grande note de musique rouge, que l'on ne remarque qu'en montant aux niveaux supérieurs. Ce grand hall central, qui compte la réception et le bureau des excursions, comprend également un bar et donne sur les promenades extérieures, situées sur chaque bord. Les différents éclairages donnent à ce lieu des ambiances très différentes, notamment le soir, où l'espace se révèle très agréable. Alors que les convives viennent y prendre l'apéritif avant le dîner, des musiciens et chanteurs s'y produisent.

L'atrium
L'atrium

A bord, la musique est omniprésente et a grandement servi à l'inspiration d'une véritable collection d'art embarquée. Tableaux, sculptures... Le navire compte 5929 oeuvres, dont 308 originaux commandés à des artistes connus ou de jeunes talents prometteurs. Une série de lampes assez étonnante est, par exemple, à découvrir au casino (voir ci-dessous).

A bord du Costa Pacifica
A bord du Costa Pacifica

A bord du Costa Pacifica
A bord du Costa Pacifica

A bord du Costa Pacifica
A bord du Costa Pacifica

A bord du Costa Pacifica
A bord du Costa Pacifica

Pour la première fois sur un navire de croisière, une bande sonore a été spécialement conçue pour le Pacifica. Elle comprend 29 oeuvres, dont 22 ont été sélectionnées dans les plus fameux répertoires et arrangées par l'Italien Mauro Pagani. On doit au maestro italien les 7 autres morceaux, qui sont tous des créations originales spécialement réalisées pour le bateau. Toutes ces oeuvres, jouées par un orchestre dirigé par Pagani, sont d'ailleurs rassemblées sur un CD, en vente à bord. Mauro Pagani a créé un petit univers musical où cohabitent la musique classique (Mozart, Chopin, Beethoven, Albinoni, Puccini), la musique américaine des années 40 à nos jours (Fever, New York New York, Stardust, My Way...), des sons latinos et des Caraïbes (Matilda, The girl from Ipanema) et des musiques d'influences orientales, indiennes et chinoises. Ainsi, chaque espace du bateau porte le nom de l'oeuvre dont il s'inspire.

Le Stardust Theater
Le Stardust Theater

C'est le cas du Stardust Theater, vaste salle de spectacle logée à l'avant du navire. S'étalant sur trois niveaux, le théâtre arbore un style baroque et dispose des équipements et d'une acoustique qui n'a rien à envier aux meilleures salles à terre. Chaque soir, les passagers peuvent y apprécier des spectacles de danse, des comédies musicales, des numéros de magie ou un humoriste. La programmation est variée et change chaque jour. Douze danseurs, un chanteur et une chanteuse, ainsi que quatre artistes internationaux se produisent au Stardust.

Le studio d'enregistrement
Le studio d'enregistrement

Premier studio d'enregistrement embarqué

Dans le théâtre se trouve la grande nouveauté introduite sur le Pacifica. Pour la première fois à bord d'un paquebot, un véritable studio d'enregistrement est mis à la disposition des passagers. Avec l'aide de deux techniciens spécialisés, les vacanciers peuvent seuls, ou à deux, pousser la chansonnette sur leur morceau préféré avec un accompagnement en musique. Pour cela, ils ont le choix entre 400 morceaux en différentes langues, dont une soixantaine en Français. A l'issue de la séance au « Music Studio », qui dure une heure et coûte une trentaine d'euros, les techniciens arrangent la chanson, la technique permettant même de faire de petits miracles pour éviter les casseroles ! Un CD, avec couverture et graphisme personnalisé, est ensuite remis en cabine. A noter qu'il est également possible de prendre des cours de musique avec des professionnels.
Les divertissements proposés à bord sont également placés sous le signe de la musique. Comme chaque paquebot, le Pacifica propose des concerts live, notamment en fin de journée. Une équipe de 22 musiciens se partagent en orchestre, trio, duo, pianistes et piano bar. Ils accompagnent une dizaine de chanteurs qui se produisent dans les salons du navire.

L'écran géant du Lido Calypso
L'écran géant du Lido Calypso

Sur le pont piscine disposant d'un écran géant de 18 m², une sélection de grandes comédies musicales, de concerts et les spectacles présentés au théâtre son diffusés. Au cours de la journée, des activités consacrées à la musique sont programmées. « Radio Pacifica » avec DJ et animations, jeux juke-box à l'heure de m'apéritif, quiz musicaux, soirées à thèmes « Music Box » et « Festival Italiano », ainsi qu'un concours inspiré de la téléréalité C-Talent. Même les enfants ont leur lot de musique. Le Squok Club, qui accueille les plus petits et les adolescents, leur propose des activités sur ce thème. De plus, à chaque croisière, un « teen band » est formé, rassemblant les meilleurs musiciens parmi les enfants qui y participent.

Le Samsara Spa
Le Samsara Spa

Un espace bien-être de 6000 m²

Inauguré avec le Costa Concordia en 2006, le concept du Samsara Spa est bien entendu repris sur le Costa Pacifica. Situé à l'avant, tout en haut du navire, ce vaste centre de bien-être s'étale sur près de 6000 m², ce qui en fait l'un des plus grands espaces du genre embarqué sur un bateau de croisière. Les passagers désireux de profiter pleinement des services du Spa peuvent réserver l'une des 91 cabines et suites du centre. Ces logements sont regroupés et disposent, en bout de coursive, d'un ascenseur avec accès direct au Samsara. Par rapport aux autres logements du navire, les cabines et suites Samsara ont des équipements spécifiques. On y trouve des filtres de douche qui suppriment le chlore et aux impuretés de l'eau, ainsi qu'un nécessaire de salle de bain (pèse-personne, peignoirs, chaussons). Un choix d'oreillers proposant plusieurs conforts et des draps en coton organique caractérise le lit, alors que ces cabines disposent d'une sélection de thés et un service de chambre avec une gamme de produits et plats diététiques. Les suites ont, en plus, un ioniseur.

Tepidarium au Samsara Spa
Tepidarium au Samsara Spa

La réservation d'une croisière dans une cabine Samsara comprend un accès illimité aux installations communes du Spa (piscine de balnéothérapie, sauna, bain turc aromatique, tepidarium, laconium et salle de repos...), des conseils personnalisés afin de créer un « programme de bien-être », deux soins gratuits (visage et corps), deux séances gratuites de remise en forme ou de méditation, deux entrées au solarium, une invitation à la cérémonie du thé dans la maison japonaise et un accès exclusif au restaurant Samsara.

La salle de fitness
La salle de fitness

Le centre de bien-être se déploie sur deux étages. Au premier niveau, on trouve la réception, un salon de beauté et la partie fitness. Très bien conçue et dotée de nombreuses machines, la salle de sport offre une vue plongeante sur la mer. On y trouve dans bancs de musculation, des vélos, des machines de cardio-training ou encore des tapis de course. Ces équipements sont en accès libre, seuls les cours donnés par des professeurs étant payants. Toujours au même étage, se situent des salles de repos avec fauteuils en pierre chauffante, bain turc et tepidarium. On notera que le sauna n'est, curieusement, pas logé à proximité de celles-ci, mais vers la salle de sport, ce qui n'est pas très pratique. Reste que cet espace est très réussi, avec une décoration, une musique et des senteurs très apaisantes. Les clients des cabines Samsara y ont un accès permanent (ils peuvent monter directement en peignoir), les autres passagers pouvant acheter un forfait journalier, ou pour toute la durée de la croisière. Avant d'accéder aux hammams et sauna, il suffit de déposer ses affaires dans l'un des casiers (fermés par un code) du vestiaire. Cet espace dispose aussi d'une grande piscine de balnéothérapie chauffée à 33 degrés, avec hydro-massage, le tout étant situé sous une verrière.

Piscine de balnéothérapie au Samsara Spa
Piscine de balnéothérapie au Samsara Spa

Salle de soins au Samsara Spa
Salle de soins au Samsara Spa

Au niveau supérieur du Samsara Spa sont logées les salles de traitements et de soins, rituels destinés à régénérer le corps et l'esprit. L'offre est très développée, avec tous types de massages, toniques ou relaxants, à sec ou avec des huiles essentielles. Certains traitements sont de véritables cérémonies, que l'on peut faire en couple. On notera que le personnel est charmant et très attentionné, notamment pour rassurer les néophytes qui ne sont pas habitués à ce genre de prestations. Outre les massages et soins pour le corps, des traitements sont spécialement conçus pour la perte de poids ou encore pour le visage, y compris pour les hommes, de plus en plus nombreux à fréquenter les Spa. Côté tarifs, tout dépend de la nature du soin. Pour un massage suédois ou balinais, d'une durée de 50 minutes, il faut compter une centaine d'euros.
Une fois terminée la séance, le passager est conduit vers un très joli et relaxant jardin d'hiver, logé derrière une verrière, où lui sera proposé un thé. Cette petite pause permet d'achever merveilleusement bien le moment de relaxation.

Le jardin d'hiver du Samsara Spa
Le jardin d'hiver du Samsara Spa

Enfin, un notera que l'offre Samsara comprend un restaurant spécifique, situé près de l'atrium. Cette salle à manger est d'abord destinée aux convives logés dans les cabines et suites du Spa. Mais les autres passagers peuvent aussi y réserver un dîner. Le Samsara Restaurant propose une cuisine diététique, où l'accent y est mis sur la qualité des ingrédients, avec des plats raffinés et légers, préparés selon des techniques de cuisson spécifiques pour préserver et accroître les vertus des ingrédients.

Le Samsara Restaurant
Le Samsara Restaurant

Le Samsara Restaurant
Le Samsara Restaurant

Des restaurants pour tous les goûts

Le Samsara Restaurant est l'un des cinq points de restauration du navire. La nourriture est, faut-il encore le rappeler, l'une des grandes traditions de la croisière. Chaque jour, plus de 50 plats différents sont servis. Rien qu'au niveau des pâtes, spécialité italienne par excellence, une cinquantaine de recettes sont proposées sur chaque traversée. Quelques 3500 ingrédients différents sont utilisés dans la semaine. Les cinq restaurants et buffets du Pacifica emploient près de 170 personnes, dirigées par un chef, 6 sous-chefs et 18 chefs de partie.

Le Restaurant New York New York
Le Restaurant New York New York

Le Restaurant New York New York
Le Restaurant New York New York

Le Restaurant New York New York
Le Restaurant New York New York

Outre le Samsara Restaurant, dont nous avons déjà parlé, le navire dispose également, au pont 3, de deux vastes salles à manger, les My Way et New York New York. Lorsque ces restaurants ouvrent, le soir, les convives sont accueillis avec la célèbre musique dont ils portent les noms. Ces deux salles, pouvant accueillir chacune plusieurs centaines de convives, se déploient sur deux étages, le niveau supérieur formant une vaste mezzanine. « Armés » par des serveurs et sommeliers très professionnels et sympathiques, ces restaurants proposent une cuisine internationale et, pour le côté italien, différents plats de pâtes entre les hors d'oeuvres et le plat principal. On y vient en costume ou robe pour le dîner, le menu variant quotidiennement. Marquée par les spécialités italiennes et plus généralement méditerranéennes, la carte comprend aussi des plats typiques des destinations visitées. Des menus diététiques et végétariens, ainsi que des repas spécifiquement préparés pour les personnes souffrant de certains maux, comme le diabète, sont disponibles.

Le Restaurant New York New York
Le Restaurant New York New York

Alors que My Way est situé au centre du navire, New York New York est logé à l'extrême arrière. Le matin, pour le petit déjeuner, on peut apprécier la vue sur la mer mais, le soir, les baies vitrées sont cachées par des rideaux. Les deux salles à manger principales sont agréables mais, situé à l'arrière, New York New York offre le désavantage de ressentir les vibrations des hélices.
Le positionnement des deux restaurants peut aussi être déroutant, les premiers jours, pour les passagers. Afin d'améliorer le service, la cuisine principale est située entre My Way et New York New York. Mais, les restaurants occupant deux ponts (4 et 5) et toute la largeur du navire, les passagers prenant l'apéritif dans l'atrium (pont 3) et dînant au NY NY doivent monter deux étages, traverser vers l'arrière le pont 5 (c'est-à-dire passer au dessus de My Way et des cuisines, pour redescendre ensuite d'un ou deux ponts.

Le restaurant Club Blue Moon
Le restaurant Club Blue Moon

Le restaurant Club Blue Moon
Le restaurant Club Blue Moon

Le restaurant Club Blue Moon
Le restaurant Club Blue Moon

L'expérience de la cuisine moléculaire

Pour certaines occasions, ou simplement pour se faire plaisir, les passagers peuvent réserver, pour le dîner, au Club Blue Moon. Contrairement aux deux restaurants principaux, dont l'accès est compris dans le prix de la croisière, réserver dans cette salle nécessite un supplément. Bénéficiant d'une décoration élégante, avec de grands chandeliers et une vue imprenable sur la mer, le Club Blue Moon propose des menus concoctés par Ettore Bocchia, initiateur de la cuisine moléculaire italienne. Etoilée par le guide Michelin, la cuisine du chef revisite les méthodes traditionnelles afin de créer de nouvelles saveurs et améliorer les plats d'un point de vue gastronomique et nutritionnel. La cuisine moléculaire a pour but d'utiliser au mieux les caractéristiques physiques des ingrédients et la chimie des aliments. Elle requiert des techniques atypiques, comme l'utilisation de l'azote liquide, qui gèle à -196° ; ou de l'alcool, qui coagule les protéines sans altérer leur goût. Ainsi, un oeuf dur conserve la même légèreté et le même arôme qu'un oeuf cru. La cuisine moléculaire est donc une approche scientifique dont le but est de rehausser les saveurs et d'améliorer la texture des plats. Par exemple, le temps de cuisson d'un poisson peut être divisé par deux en utilisant un mélange de sucre sas huile, ce qui permet de maintenir la teneur en humidité de la chair grâce à la densité et à la viscosité du sucre. Enveloppé dans des feuilles de poireaux, le poisson n'entre pas en contact avec le sucre. Le plat ne comporte aucune matière grasse et conserve ses saveurs originales.
Véritable découverte, la cuisine d'Ettore Bocchia est, objectivement, une expérience gustative à tenter.

Le Buffet
Le Buffet

Le Buffet
Le Buffet

Le Buffet
Le Buffet

Cafétéria, buffet de minuit et dîner de gala

Le paquebot compte, par ailleurs, un grand buffet, la Paloma, situé au niveau inférieur du Club Blue Moon. Donnant accès aux deux espaces comprenant les piscines, ce buffet propose une nourriture très variée. On y trouve des pizzas, des plats en sauce, différentes viandes et poissons, de la paella, de la charcuterie, des fromages, des tacos ou encore des makis japonais, sans oublier bien entendu une multitude de dessert. En accès libre, le buffet est ouvert du matin au soir et permet, de manière moins formelle que dans les salles à manger, de se restaurer en profitant d'une très belle vue sur l'océan.

Le Buffet
Le Buffet

Le Buffet
Le Buffet

L'offre gastronomique est complétée, durant chaque croisière, par un dîner de gala avec menu spécial et des cours de cuisine méditerranéenne. Le traditionnel buffet de minuit, proposés tous les soirs dans l'un des grands restaurants, a fait place à une formule « mobile ». Différents mets sont proposés aux quatre coins du bateau, des serveurs parcourant les salons et bars avec des plateaux chargés de canapés, de petits sandwiches et de gâteaux.

Ponts extérieurs du Costa Pacifica
Ponts extérieurs du Costa Pacifica

Le Lido Ipanema sur l'arrière
Le Lido Ipanema sur l'arrière

Le Lido Ipanema sur l'arrière
Le Lido Ipanema sur l'arrière

Le Lido Ipanema sur l'arrière
Le Lido Ipanema sur l'arrière

Le Lido Ipanema avec verrière fermée
Le Lido Ipanema avec verrière fermée

Les ponts extérieurs

Comme les Concordia et Serena, le Pacifica compte deux espaces dotés chacun d'une piscine et de bains à remous. Au pont 9, le Lido Ipanema donne sur l'arrière du navire et dispose d'un bar. Il en va de même pour le Lido Calypso, au centre du bateau. Plus vaste et doté d'un étage en mezzanine, cet espace comprend un écran géant de 18 m² et est utilisé pour les animations, notamment des concerts en plein air. Les deux lidos sont surplombés d'une grande verrière amovible. Lorsqu'il fait beau, celles-ci sont ouvertes mais, si le temps se gâte, elles se referment. Cette configuration permet aux passagers de profiter des piscines quelque soient les conditions météorologiques ou la zone géographique dans laquelle navigue le bateau. Comme tous les équipements de ce type, elles présentent toutefois un inconvénient : Lorsque la verrière est fermée, l'espace devient une véritable caisse de résonnance et le bruit généré peut s'avérer fatiguant, surtout avec les cris des enfants.

Le Lido Calypso au centre du navire
Le Lido Calypso au centre du navire

Le Lido Calypso au centre du navire
Le Lido Calypso au centre du navire

Le Lido Calypso au centre du navire
Le Lido Calypso au centre du navire

Le Lido Calypso au centre du navire
Le Lido Calypso au centre du navire

Autour des piscines et sur les ponts extérieurs, les passagers disposent de centaines de transats permettant de s'offrir un bain de soleil ou de lire un livre. Il y a également un grand toboggan. Des serveurs passent, régulièrement, pour demander aux vacanciers s'ils souhaitent se désaltérer. A noter que les consommations sont payantes. Il faut compter 1.3 euro pour un café ou 12.5 euros pour un cocktail type Margarita.

Le Toboggan
Le Toboggan

La piste de jogging
La piste de jogging

terrain de sport
terrain de sport

terrain de sport
terrain de sport

C'est aussi sur les ponts extérieurs qu'il est possible de faire du sport. Une longue piste de jogging circulaire se déploie autour de la cheminée et un terrain de sport, qui n'est malheureusement pas très grand, permet de jouer à différents sports, comme le basket. Chaque jour, des cours peuvent être suivis avec des professeurs. Contrairement au Luminosa, qui est le premier d'une nouvelle série de paquebots, le Pacifica ne dispose pas de simulateur de golf.

Simulateur de Grand Prix
Simulateur de Grand Prix

Le bar situé à côté du simulateur
Le bar situé à côté du simulateur

Simulateur de Grand Prix

En revanche, il embarque, lui aussi, un simulateur de grand prix automobile. Installé dans une réplique grandeur nature de voiture de course, montée sur vérins hydrauliques, le « passager pilote » est invité à découvrir de nouvelles sensations à la vitesse virtuelle de 350 km/h. Le simulateur reproduit fidèlement la conduite sur circuit grâce à une technologie utilisée pour les logiciels d'entrainement des pilotes. Le cockpit de la voiture de course peut monter et descendre, recréant l'accélération, le freinage et toutes les sensations éprouvées dans leurs bolides par les professionnels en grand prix. Les vacanciers peuvent choisir entre quatre circuits différents, qui sont la synthèse des grands circuits mondiaux, et quatre niveaux de difficulté. Le niveau test propose 3 minutes de course sur 2750 mètres ; le niveau débutant un tour de qualification et trois tours de course sur un circuit de 4675 mètres ; le niveau pilote professionnel un tour de qualification et cinq tours de circuit ; et, enfin, le niveau champion un tour de qualification et sept tours de circuit. Les passagers testant cet équipement (payant) auront la possibilité d'enregistrer leur performance et de se mesurer en participant à des courses virtuelles. A noter que cette attraction est réservée aux adultes. Jouxtant le simulateur, un bar aux couleurs des sports automobiles permet de prendre un verre en extérieur.

La discothèque
La discothèque

Pas moins de 13 bars et salons, un casino et une discothèque

L'offre en matière de bars et salons est très importante. En tout, 13 espaces de ce type sont présents à bord. Les principaux salons sont situés au pont 5, baptisé Swing. Un véritable effort a été fait sur les bars et salons pour leur donner une décoration moins « Las Vegas » que sur les précédents bateaux. Et le résultat est plutôt à la hauteur de la volonté de la compagnie. Sur l'arrière, le très beau Around the Clock Lounge offre une très belle vue sur l'extérieur et dispose d'une piste de danse. L'autre salon principal est le Grand Bar Rhapsody, situé en plein milieu du navire. Là aussi, c'est un espace très réussi et agréable, avec des banquettes et fauteuils disposés autour d'une vaste piste de danse. Le soir, un orchestre s'y produit et les passagers ne manquent pas de tester le parquet. A côté se trouve la Caffeteria Rondo, où l'on peut notamment déguster des pâtisseries et une fontaine à chocolat d'où sortes de succulents morceaux de fruits nappés. Parmi les autres bars, on retiendra le bar des sports, avec ses écrans de télévision permettant de suivre les matchs, un très joli piano bar et le fumoir, dont la carte regorge de cigares et de digestifs de grande marque.

Le salon Around the Clock
Le salon Around the Clock

Piano Bar
Piano Bar

Piano Bar
Piano Bar

salla do Ballo Wien Wien
salla do Ballo Wien Wien

Le bar de l'atrium
Le bar de l'atrium

Salle de bal
Salle de bal

Salle de bal
Salle de bal

caffetteria Rondo
caffetteria Rondo

caffetteria Rondo
caffetteria Rondo

caffetteria Rondo
caffetteria Rondo

Chocolate bar
Chocolate bar

Sports bar
Sports bar

Casino
Casino

Casino
Casino

La discothèque
La discothèque

Incontournable sur un paquebot, le casino ouvre dès que le navire est en mer. Les passagers sont toujours aussi friands des machines à sous et tables de poker ou black jack, sans oublier l'éternelle roulette.
La Fever Disco fera le bonheur des fêtards. Haute de deux ponts, cette grande discothèque est jusque tard dans la nuit. Très bien conçue, elle dispose d'une piste de danse surplombée par de grands lustres, d'une multitude d'écrans et d'un grand bar.

Espace extérieur pour les enfants
Espace extérieur pour les enfants

Baby foot en extérieur
Baby foot en extérieur

Enfants, Playstation, boutiques, bibliothèque, photos et galerie d'art

Un paquebot comme le Costa Pacifica, destiné à une clientèle familiale, peut embarquer jusqu'à 700 enfants. Comme d'autres compagnies, Costa Croisières dispose d'une offre spécifiquement adaptée à ce jeune public. Le Squok Club comprend des espaces de jeux et d'éveil intérieurs et extérieurs. Des activités et animations sont proposées en fonction de l'âge, les plus petits n'étant évidemment pas mélangés avec les adolescents. Différents jeux, comme des tables de ping-pong ou du baby foot sont également à disposition. Ces formules permettent aux enfants de faire de nouvelles rencontres et aux parents de se relaxer. On notera par ailleurs que Costa a lancé des offres permettant de disposer d'une seconde cabine, à moindre coût, pour éviter de loger les enfants dans la cabine des parents. Cette possibilité permet aux couples d'avoir leur intimité et aux adolescents de ne pas réveiller toute la famille lorsqu'ils se couchent, généralement tardivement.

PlayStation à l'espace jeux vidéo
PlayStation à l'espace jeux vidéo

Espace jeux vidéo
Espace jeux vidéo

Espace jeux vidéo
Espace jeux vidéo

Comme le Luminosa, le Pacifica embarque la Playstation, célèbre console de jeux vidéo de Sony. Les passagers, notamment les plus jeunes, peuvent profiter des jeux les plus récents de la « PS3 ». En cabine, le service « Playstation à la demande » permet de disposer d'une console pour toute la durée de la croisière. Au Squok Club, on pourra jouer à la PS2, tandis que la zone réservée aux adolescents sera équipée en « Social Games », jeux interactifs comme Buzz ! (quiz de culture générale) ou SingStar, un jeu musical. A noter qu'un espace Playsation est disponible à la salle de jeux vidéo (Virtual and Playstation World), aux côtés de nombreux jeux d'arcade.
Il y a également à bord des « Nuits Playstation » sur l'écran géant de 18 m² installé au Lido Calypso.

Boutiques
Boutiques

Boutiques
Boutiques

Boutiques
Boutiques

Galerie d'art
Galerie d'art

Les parents, de leur côté, pourront profiter, dès que le bateau a appareillé, des boutiques détaxées. Ces dernières regorgent de cadeaux souvenirs, de parfums, de bijoux, d'alcool et de cigarettes. En journée, il est également possible d'emprunter un livre à la bibliothèque, qui compte des centaines d'ouvrages. Un laboratoire photo est aussi présent. Dès l'embarquement, les passagers posent pour la traditionnelle photo souvenir, qu'ils peuvent retirer le soir même à la Photo Area. Durant la croisière, des séances photos sont également organisées au pont 5. En tenue de soirée et devant un décor plus ou moins kitsch, ils sont nombreux à vouloir immortaliser la croisière devant le photographe (et les autres passagers parfois amusés).
Enfin, le Pacifica dispose d'une galerie d'art où l'on peut apprécier et acquérir de très beaux tableaux. Dans la croisière, des ventes aux enchères sont régulièrement organisées.

cabine extérieure avec balcon
cabine extérieure avec balcon

Plus de 1500 cabines

Comme ses aînés, les Concordia et Serena, le Costa Pacifica présente une offre hôtelière très importante. En tout, le paquebot compte 1504 cabines, soit une capacité maximale de 3780 passagers. Comme sur tout navire de croisière, elles se répartissent en différentes catégories en fonction de la taille et des équipements. La conception de cette série de navires, qui remonte à une dizaine d'année (les Concordia sont des évolutions des Carnival Destiny, entrés en service à partir de 1996), fait qu'ils ne disposent que de 60% de cabines extérieures. Cette proportion est assez faible par rapport aux dernières générations de paquebots, où l'on « navigue » plutôt entre 80 et 90% de cabines avec hublot ou balcon. Pour Costa Croisières, la configuration des Concordia présente néanmoins un avantage : Elle permet de disposer d'un nombre important de cabines intérieures, produits d'appel peu onéreux prisés par les nouveaux croisiéristes. Les habitués des traversées en bateau savent, aussi, que les passagers utilisent généralement très peu les balcons, la cabine n'étant guère fréquentée que pour se changer ou dormir. Reste que, même si ce n'est que 5 ou 10 minutes dans la journée, profiter au réveil ou avant de se coucher de la mer, sur son balcon privatif, est un vrai plaisir.

Suite
Suite

Sur les 1504 cabines du Pacifica, 521 sont dotées d'un balcon. Le navire compte 58 suites, dont les plus grandes ont une surface de 47 m2. Douze suites sont intégrées dans l'espace Samsara, qui compte un total de 91 cabines. Comme nous l'avons vu plus haut, ces logements disposent d'un accès direct, via un ascenseur privatif, au centre de bien-être et de remise en forme.

cabine extérieure avec balcon
cabine extérieure avec balcon

cabine extérieure avec balcon
cabine extérieure avec balcon

cabine extérieure avec balcon
cabine extérieure avec balcon

Par rapport aux précédents paquebots de Costa, les cabines du Pacifica sont pour ainsi dire identiques. Le design général et les équipements restent les mêmes, de même que les coloris. Les puristes regretteront sans doute le manque d'originalité de la compagnie sur cet aspect. On aurait, en effet, apprécié quelques nouvelles touches dans les couleurs ou le mobilier. Il n'en est rien. Le traditionnel canapé marron et les non moins traditionnelles lampes de chevet coniques sont toujours là, comme sur tous les navires de Costa et Carnival depuis des années. L'avantage, pour les fidèles de Costa, c'est qu'ils ne seront pas dépaysés. Comme nous l'avions déjà écrit concernant le Luminosa, ce manque de nouveauté dans les cabines des nouveaux navires n'enlève rien au confort de celles-ci. Les logements sont agréables, très bien conçus et disposent de rangements intéressants. Chaque cabine est dotée d'une télévision avec écran plat, donnant accès à différentes chaînes et aux services à bord. On y trouve aussi un minibar, un coffre-fort et une salle de bain fermée. Comme dans les hôtels, les serviettes sont renouvelées chaque jour par le personnel, la cabine étant rangée et nettoyée deux fois par jour (matin et soir). Le personnel se révèle très souriant et disponible.




Un personnel très attentif et des efforts en direction des passagers français

Comme sur le Costa Luminosa, que nous vous avons fait découvrir en mai, on retiendra sur le Pacifica le professionnalisme du personnel. Cet état de fait ne doit rien au hasard. Depuis plusieurs années, la compagnie met l'accent sur la formation des ses personnels, qui viennent notamment d'Asie du sud-est, d'Amérique latine et des Caraïbes, mais aussi d'Europe. Car, bien que le paquebot batte pavillon italien, avec Gênes pour port d'attache, son équipage, formé de 1110 personnes, compte une soixantaine de nationalités. Afin de disposer de personnels compétents, Costa a installé des centres de formation dans les principaux bassins de recrutement. Des centres existent aujourd'hui en Italie, aux Philippines, en Indonésie, au Brésil et au Pérou. En parallèle, des formateurs « itinérants » assurent des campagnes de formation dans différents pays, comme la Chine. Pas un membre d'équipage ne monte à bord sans une formation, qui dure au minimum 8 semaines et a pour but de garantir l'excellence du service.
Le résultat de ces efforts est palpable à bord des navires de la flotte, y compris à leurs débuts, période traditionnellement délicate à gérer car l'équipage prend en main un nouveau navire. Sur le Pacifica, nos impressions ont été les mêmes que sur le Luminosa. Qu'il s'agisse des cabiniers, des serveurs, des barmen, des animateurs, de la réception ou du Spa (géré par un prestataire extérieur à la compagnie), les personnels sont très polis, avenants et professionnels. Dans les restaurants, où il faut gérer simultanément des centaines de couverts par service, les temps d'attente sont très courts.

A bord du Costa Pacifica
A bord du Costa Pacifica

Des efforts sont également réalisés en direction des Français, qui représente, après les Italiens, le second marché de la compagnie (plus de 140.000 passagers par an). Traditionnellement, les Français ne sont pas des pros de la langue anglaise. Il faut donc les aider, savoir répondre à leurs questions et anticiper leurs besoins. Dans les lieux stratégiques (service en cabine, restaurants, bars et Spa), tous les personnels ont quelques rudiments de Français. Ils ne sont évidemment pas bilingues mais connaissent des mots clés et apprennent des phrases types. En parallèle, certains membres d'équipage, notamment à la réception ou au bureau des excursions, parlent parfaitement notre langue. Il s'agit généralement d'hôtesses internationales, vers lesquelles les passagers se tournent en cas de besoin.
En cabine, chaque jour, un programme est déposé. On y découvre, en Français, toutes les activités et évènements proposés à bord. De même, un journal quotidien est déposé sur le lit. Il permet de rester au courant de l'actualité, au sein d'un condensé en Français réalisé à partir de dépêches d'agence. La télévision compte également quelques chaînes « tricolores ». Enfin, on notera que dans les ports d'escale, des excursions en Français sont organisées.

Le sillage du Costa Pacifica
Le sillage du Costa Pacifica

Des itinéraires en Méditerranée

Le 5 juin, le Costa Pacifica était baptisé à Gênes, en compagnie du Costa Luminosa. Ce double-baptême de deux nouvelles unités est unique dans l'histoire de la croisière. Après ces festivités et sa traversée de vernissage, le navire a débuté son programme estival en Méditerranée. Le Pacifica propose une croisière intitulée « Magique Méditerranée », d'une durée de 7 jours. L'embarquement se fait à Savone, en Italie, un port que les passagers français peuvent facilement rejoindre via Nice et un système de navettes par autocars. Après avoir quitté le port italien, le paquebot met le cap sur Barcelone puis les Baléares, avec une escale à Palma de Majorque. Cette croisière s'arrête ensuite à Tunis, Malte, la ville sicilienne de Palerme et Civitavecchia, le port de Rome.
Pendant l'hiver 2009/2010, le Costa Pacifica partira de Savone pour des traversées de 10 à 11 jours vers l'Egypte, Israël et la Turquie.
Au cours de l'été 2010, le navire proposera de nouveaux des itinéraires d'une semaine en Méditerranée occidentale.
_________________________________________________

- PLUS D'INFORMATIONS SUR LE SITE DE COSTA CROISIERES

Le Costa Pacifica
Le Costa Pacifica

Costa Croisières | Toute l'actualité des paquebots et de la croisière