Croisières
Reportage : Le paquebot Norwegian Jewel

Reportage

Reportage : Le paquebot Norwegian Jewel

Croisières

Gros plan aujourd'hui sur le paquebot Norwegian Jewel, une très belle unité de la compagnie Norwegian Cruise Line (NCL), qui vogue durant toute la saison estivale vers les capitales de la Baltique. Cette croisière de 13 jours et 12 nuits permet de découvrir une très belle destination et d'appréhender la vie sur un navire américain.
Après l'appareillage de Douvres, en Angleterre, le Norwegian Jewel est en mer durant un jour et demi, ce qui permet aux passagers d'apprécier les capacités de ce superbe hôtel flottant. Livré en juillet 2005, ce navire de 295 mètres de long, pour une jauge de 93.500 tonneaux, peut embarquer 2376 passagers en base double. Comme tous les paquebots construits par les chantiers Meyer Werft, le Norwegian Jewel se caractérise par une qualité de finition très élevée. Loin d'être un « Las Vegas » flottant où les passagers sont parfois déboussolés par une explosion de couleurs et de styles décoratifs aussi kitchs que flamboyants, le design intérieur du navire est à la fois original, avec des couleurs vives, mais présente une certaines sobriété qui rend l'ensemble très agréable.

Norwegian Jewel: L'atrium
Norwegian Jewel: L'atrium

Une compagnie américaine dont les Européens auraient tort de se priver

Beaucoup de Français rechignent à partir sur des navires américains. Les idées reçues ont, en effet, la vie très dure envers les paquebots exploités outre-Atlantique. La première barrière est celle de la langue. A bord, l'Anglais est évidemment de rigueur. Il est donc préférable de maîtriser quelque peu la langue de Shakespeare pour bien se faire comprendre. Néanmoins, être bilingue n'est pas un impératif pour passer un bon séjour, quelques rudiments suffisant pour s'en sortir très convenablement. La compagnie fait par ailleurs des efforts en direction des passagers français. On trouve notamment à bord des hôtesses internationales, qui parlent français. Et puis, au sein de l'équipage, qui compte 1111 personnes, il y a des francophones. Ainsi, dès notre arrivée à bord du Jewel, nous avons été accueillis, à la réception, par Etienne, un Suisse chargé de répondre aux questions des passagers. Même chose dans les clubs enfants, où Stéphane, un Québécois, encadre les activités proposées aux plus jeunes. L'un de ses compatriotes, Mario, un passager qui ne parle que très peu Anglais, confirme que la barrière de la langue n'est pas si problématique qu'il y parait : « L'équipage est très gentil et fait des efforts. On arrive toujours à se faire comprendre et il y a des journaux de bord et des menus dans les restaurants en Français ».

Norwegian Jewel: Ponts extérieurs
Norwegian Jewel: Ponts extérieurs

Quotidiennement, un programme en Français est déposé dans les cabines. Il détaille les activités du jour, les horaires des restaurants, bars et salons, ainsi que les animations proposées. Ce document est complété par un journal permettant, grâce à des dépêches d'agences de presse traduites, de suivre l'actualité française et internationale. De même,

Norwegian Cruise Line - NCL