Croisières et Voyages
Reportage : MSC Poesia, un paquebot pas comme les autres

Reportage

Reportage : MSC Poesia, un paquebot pas comme les autres

Article gratuit
Croisières et Voyages

Après son inauguration, le week-end dernier à Douvres, le MSC Poesia a débuté sa carrière commerciale. Pour sa première saison, le paquebot croise au départ de Venise en Adriatique, dans les îles grecques et jusqu'en Turquie. Nous vous proposons aujourd'hui de découvrir ce très beau bateau, livré le 2 avril à la compagnie MSC Cruises par les chantiers Aker Yards de Saint-Nazaire. Car, bien que d'extérieur, la différence avec les Musica et Orchestra est minime, le MSC Poesia n'est pas qu'un troisième de série. C'est aussi, et surtout, une évolution très intéressante du concept de croisière lancé par l'armement italo-suisse en 2006 avec le Musica. Pour se démarquer de la concurrence, MSC Cruises a voulu sortir des intérieurs « cliquants » version Las Vegas, qui font pourtant le succès d'autres compagnies depuis des décennies. Au travers de ce pari, jugé risqué par certains observateurs, l'armement européen a souhaité concevoir une génération de paquebots au design plus sobre et plus cosy. « Le Poesia est le troisième navire du même type construit à Saint-Nazaire et il est réussi. Il a une décoration élégante et une chaleur européenne qui sont la marque de fabrique de notre compagnie », estime Gianluigi Aponte, président du groupe Mediterranean Shipping Company, maison mère de MSC Cruises.

Le MSC Poesia (© : AKER YARDS)
Le MSC Poesia (© : AKER YARDS)

Améliorations permanentes, même pour un navire de série

Les capacités restent les mêmes, avec 1275 cabines, soit 2550 passagers en base double, servis par 987membres d'équipage. Mais, si le Poesia mesure, comme son aîné, 293.8 mètres de long et 32.2 mètres de large, sa jauge atteint 93.300 tonneaux, contre 89.000 pour la tête de série. Cette augmentation du volume tient, essentiellement, aux améliorations apportées suite au retour d'expérience de ses deux prédécesseurs, les Musica et Orchestra.
Ainsi, sur l'Orchestra, le fond du Shaker Lounge, donnant sur la poupe du navire, était fermé. Sur le Poesia, le chantier a remplacé la cloison par des baies vitrées. Ce salon, baptisé Le Moulin Rouge sur le Poesia, offre avec ces ouvertures une superbe vue sur le sillage du bateau. Cette disposition, plus agréable, permet de baigner l'espace de la lumière du soleil dans la journée. On notera par ailleurs que la compagnie a opté pour des tons rouges, au lieu du mauve du Shaker Lounge de l'Orchestra. D'une capacité de 330 places, Le Moulin Rouge propose des spectacles en soirée et dispose d'une piste de danse.

Le Moulin Rouge (© : MSC CRUISES)
Le Moulin Rouge (© : MSC CRUISES)

L'autre grosse différence structurelle par rapport aux Musica et Orchestra réside dans l'agrandissement de la cafétéria, logée au pont 13, sous la cheminée. L'exploitation des premiers navires de la série a, en effet, démontré que ce restaurant en libre service était très prisé des passagers, qui peuvent venir s'y restaurer toute la journée. Ouvert par de grandes baies vitrées sur la mer et donnant un accès direct aux ponts extérieurs et aux piscines, il offre un panorama spectaculaire, situé à une trentaine de mètres au dessus des flots. « La Villa Pompeiana a été élargie, ce qui a permis d'augmenter sa surface de 400 m². Et, dans le même temps, cela permet d'offrir, au pont supérieur, 400 m² d'espace public supplémentaires en extérieur », explique Laurent Py, directeur général de MSC France.

Le Rendez-Vous Reception (© : MSC CRUISES)
Le Rendez-Vous Reception (© : MSC CRUISES)

« La plus haute qualité de finition »

« Quand nous avons signé le contrat, j'avais fait plusieurs promesses à MSC. L'une d'elles était de mettre tout le savoir faire de nos salariés pour atteindre la plus haute qualité de finition », explique Jacques Hardelay, directeur général d'Aker Yards France. Et, de fait, le chantier nazairien a réussi un très beau navire. Qu'il s'agisse des cabines ou des espaces publics, les finitions sont, en effet, impeccables, ce qui est relativement rare pour un navire tout juste fini. Généralement, au moment de la livraison, l'oeil avisé peut remarquer sur de nombreux paquebots quelques joints décollés et autres raccords approximatifs, voire même quelques défauts significatifs d'une construction manquant sans doute de soin, ou de temps. « Il faut reconnaître que le niveau de finition des cabines, par exemple, est à la hauteur de celui du Queen Mary 2 », notait ainsi, à l'occasion du baptême du MSC Poesia, un ancien cadre des Chantiers de l'Atlantique, ayant aujourd'hui quitté l'entreprise.

Le Rendez-Vous Reception (© : MSC CRUISES)
Le Rendez-Vous Reception (© : MSC CRUISES)

Un navire très harmonieux

Pour la décoration des paquebots de MSC Croisières, le cabinet d'architecte génois De Jorio Design International Studio travaille étroitement avec Rafaela Aponte, épouse du président du groupe MSC, une cliente réputée « exigeante » qui veille à faire de ses bateaux des modèles de « bon goût ». Pour les équipes de designers, l'objectif est de créer une atmosphère rassurante pour les passagers, à la fois simple, cosy et surtout de qualité. A ce titre, le troisième paquebot de la classe Musica semble le plus harmonieux de la série. On appréciera le retour aux tons rouges pour le restaurant Il Palladio. Plus agréable et chaleureux que le jaune employé pour son équivalent sur l'Orchestra, Il Palladio est quasiment identique au Maxim's du Musica. De même, la compagnie n'a pas renouvelé l'expérience du vert foncé (sur le Purple Bar) pour le Bar dei Poeti, optant là aussi pour des nuances de rouge. Contigu à ce salon se trouve sans nul doute l'un des espaces le plus réussis du bord. Le concept de la décoration était pourtant assez osé, car pouvant rapidement virer au kitch. Le Zebra bar, comme son nom l'indique, joue la carte de l'animal de la savane, avec ses moquettes, fauteuils et canapés zébrés, sans oublier le bar réalisé dans un magnifique marbre noir, très rare en raison de ses larges nervures blanches. Lors de l'inauguration du Poesia, le Zebra bar a suscité un très vif intérêt. « C'est étonnant mais de très bon goût. Vraiment très beau », estimait une invitée, confortablement installée dans un fauteuil zébré.

Le Zebra Bar (© : MSC CRUISES)
Le Zebra Bar (© : MSC CRUISES)

Le Zebra Bar (© : MSC CRUISES)
Le Zebra Bar (© : MSC CRUISES)

Le Zebra Bar (© : MSC CRUISES)
Le Zebra Bar (© : MSC CRUISES)

Le Zebra Bar (© : MER ET MARINE)
Le Zebra Bar (© : MER ET MARINE)

Le Théâtre : Le Royaume du mauve

En tout, le MSC Poesia compte plus de 20.000 m² d'espaces publics, répartis sur 13 ponts accessibles aux passagers. Pièce maîtresse du programme de divertissement proposé à bord, l'impressionnant Théâtre Carlo Felice est logé sur la partie avant. Il compte 1240 places sur deux ponts. Le Théâtre Carlo Felice a été inauguré le 2 avril, à Saint-Nazaire, par un concert privé de Patrick Bruel. Pour cette salle de spectacle, les coloris rouges des Musica et Orchestra ont fait place au mauve. Ce lieu, qui bénéficie des technologies les plus modernes utilisées par les équipements terrestres, intègre un système de fibres optiques, permettant de faire évoluer l'éclairage et donc les ambiances. La qualité du son y est excellente, notamment en raison de l'adoption du système acoustique « Meyer Sound ». Chaque soir, des spectacles sont offerts aux passagers. La troupe embarquée est composée 28 artistes, dont 13 danseurs, mais aussi des magiciens, chanteurs et acrobates.
A noter que le Théâtre Carlo Felice dispose également de trois écrans, dont un central servant pour la projection de films, de clips et de vidéos.

Le Théâtre Carlo Felice (© : MSC CRUISES)
Le Théâtre Carlo Felice (© : MSC CRUISES)

Le Théâtre Carlo Felice (© : MSC CRUISES)
Le Théâtre Carlo Felice (© : MSC CRUISES)

Le Théâtre Carlo Felice (© : MSC CRUISES)
Le Théâtre Carlo Felice (© : MSC CRUISES)

De la discothèque au casino

Alors qu'une vingtaine de musiciens se charge d'animer les différents espaces du paquebot, en journée comme le soir, jusqu'au bout de la nuit, les noctambules peuvent se défouler à la discothèque. Baptisé S32, du nom du numéro de chantier du bateau, cet espace futuriste est logé tout en haut de la poupe. Comme sur les précédents navires de la série, il se révèle extrêmement bien conçu, avec ses baies vitrées, sur l'arrière de la piste, ouvertes sur une terrasse. La vue y est magnifique et les « fêtards » peuvent y profiter de l'air marin et discuter ou fumer une cigarette entre deux danses. Cela permet, notamment, d'éviter d'enfumer la boite de nuit où, comme on peut des fois le constater sur d'autres navires, d'imposer aux fumeurs de rejoindre des espaces extérieurs pour griller une cigarette.
A noter que le parquet de la piste a fait place à un sol d'écrans plats. En tout, le mur d'images de la discothèque compte 67 écrans plasma.
Les passagers préférant la fièvre des machines à sous et du poker ont, quant à eux, rendez-vous au pont Manzoni (7). Avant d'accéder à la partie supérieure du théâtre, se déploie le Royal Casino. Moquettes rouges et noires, tabourets noirs à l'armature dorée, bois foncé et tissu rouge (et non vert) pour les tables de jeux... L'ensemble ne manque pas d'élégance.

Le casino (© : MSC CRUISES)
Le casino (© : MSC CRUISES)

Le casino (© : MSC CRUISES)
Le casino (© : MSC CRUISES)

Le casino (© : MER ET MARINE )
Le casino (© : MER ET MARINE )

Une dizaine de bars et salons

Il est également possible de s'offrir une partie de poker au Zebra bar. Une salle privée, avec vue sur la mer, accueille trois tables de jeu professionnelles. Le lien entre le casino et le bar se fait au niveau de la moquette, zébrée rouge et noire.

La salle de Poker du Zebra Bar (© : MER ET MARINE)
La salle de Poker du Zebra Bar (© : MER ET MARINE)

En dehors de l'ambiance africaine du Zebra bar (439 places) et de sa cascade de chocolat, les lieux ne manquent pas, à bord, pour prendre un verre. On peut opter pour les bars du pont piscine, ou encore pour le Bar dei Poeti. Ouvert de midi à 1 heure du matin, ce salon de 220 places propose une sélection des meilleures bières de chaque continent, allant de l'Allemagne à la Chine en passant par les Etats-Unis et l'Australie. Des « mousses » non alcoolisées sont également servies. Le Moulin Rouge (330 places), comme nous l'avons vu, est ouvert le soir, jusqu'à deux heures du matin. Doté d'une piste, il permet aux passagers qui n'aiment pas les musiques trop modernes de la discothèque de pouvoir danser, tout en profitant de la vue sur l'océan.

Le Moulin Rouge (© : MSC CRUISES)
Le Moulin Rouge (© : MSC CRUISES)

Plus cosy et intimistes, les bars Giada et Smeraldo sont situés juste avant le restaurant Il Palladio. Avec seulement 45 places assises chacun, ils permettent aux passagers de tester différentes sortes de cafés et cocktails. Au pont supérieur se trouve le Grappolo d'Oro, un bar à vins proposant une sélection des meilleurs cépages italiens. La carte compte pas moins de 80 labels, alors qu'un sommelier se tient à la disposition des clients pour les conseiller sur leur choix.

Le bar à vins (© : MER ET MARINE)
Le bar à vins (© : MER ET MARINE)

Et, comme le veut la tradition de la croisière, l'inamovible fumoir est toujours au rendez-vous. Gros fauteuils en cuir pour une décoration typiquement anglaise, l'Hitchcock Lounge est le royaume des dégustations de cigares autour d'un brandy.
Enfin, le Rendez-Vous Bar se déploie dans le grand hall d'accueil, par où entrent les passagers à leur embarquement. Dans les tons marron et vert, ce bel espace comporte un escalier monumental desservant le pont supérieur. Le regard y est attiré par une fontaine, au milieu de laquelle est installé un piano.

L'Hitchcock Lounge (© : MER ET MARINE)
L'Hitchcock Lounge (© : MER ET MARINE)

Le Rendez-Vous Bar (© : MSC CRUISES)
Le Rendez-Vous Bar (© : MSC CRUISES)

Le Rendez-Vous Bar (© : MER ET MARINE)
Le Rendez-Vous Bar (© : MER ET MARINE)

Le Rendez-Vous Bar (© : MSC CRUISES)
Le Rendez-Vous Bar (© : MSC CRUISES)

Le Rendez-Vous Bar (© : MSC CRUISES)
Le Rendez-Vous Bar (© : MSC CRUISES)

Le Rendez-Vous Bar (© : MER ET MARINE)
Le Rendez-Vous Bar (© : MER ET MARINE)

Restauration : la carte à choix multiples

Comme sur tous les paquebots modernes, le MSC Poesia dispose de plusieurs restaurants, la nourriture étant, pour le croisiériste, un élément essentiel d'une traversée réussie. Du client adepte des mets délicats au passager sensible aux accès de « gloutonnerie », il y a en a pour tous les goûts. Situé au pont 5, le Fontane bénéficie d'une décoration marron et bleue, avec ses dossiers de chaises évoquant des coeurs, et un sol alternant moquettes et mosaïques où les marbres se mélangent. Viandes, poissons... D'une capacité de 720 places, ont y dégustera une cuisine traditionnelle, tout comme au restaurant Il Palladio, situé au pont supérieur. La salle, d'une capacité de 714 couverts, est à dominante rouge et bénéficie également, pour sa décoration, de plusieurs types de marbres. Les tables rondes, qui n'excèdent pas les 8 places, sont conçues comme de semi-alcôves, les banquettes de forme arrondie étant dotées d'un épais dossier capitonné.

Le restaurant Il Palladio (© : MSC CRUISES)
Le restaurant Il Palladio (© : MSC CRUISES)

Le restaurant Il Palladio (© : MSC CRUISES)
Le restaurant Il Palladio (© : MSC CRUISES)

Le restaurant Fontane (© : MSC CRUISES)
Le restaurant Fontane (© : MSC CRUISES)

Un troisième restaurant, à la carte, se trouve au pont 13, à la poupe. Situé dans le prolongement de la cafétéria (Villa Pompeiana) et sous la discothèque, il offre une vue imprenable sur l'arrière du paquebot. D'une capacité de 250 places, l'Obelisco, avec son sol en marbre, ses petites tables et ses chaises violettes, arbore une vaisselle en porcelaine fine, des couverts en argent et des verres en cristal. Le chef y propose une cuisine italienne contemporaine mêlée à une gastronomie internationale.

Le restaurant Obelisco (© : MER ET MARINE)
Le restaurant Obelisco (© : MER ET MARINE)

Le Sushi Bar (© : MSC CRUISES)
Le Sushi Bar (© : MSC CRUISES)

Le Sushi Bar (© : MER ET MARINE)
Le Sushi Bar (© : MER ET MARINE)

Dépaysement assuré, également, au Kaito Sushi Bar. Cet authentique restaurant japonais, situé au pont 7, permet aux passagers de déguster sushi, sashimi, maki au autre yakitori. Inauguré avec le Musica, le Sushi Bar, très apprécié de la clientèle en croisière, fait donc son retour sur le Poesia (l'Orchestra était doté d'un restaurant chinois). Comme déjà mentionné, les passagers ne souhaitant pas de service à table et voulant se restaurer à n'importe quelle heure ont rendez-vous à Villa Pompeiana. Cet espace, agrandi par rapport aux cafétérias des Musica et Orchestra, dispose de 427 places. On y trouve une restauration rapide en libre service, de la pizza aux plats en sauce en passant par les salades, la charcuterie, les fromages et les desserts. La Villa est également ouverte pour les petits déjeuners et propose le traditionnel Buffet de Minuit. Côté décoration, en revanche, les tons mauves semblent moins heureux que la dominante bleue retenue pour la cafétéria de l'Orchestra.

La cafétéria Villa Pompeiana (© : MER ET MARINE)
La cafétéria Villa Pompeiana (© : MER ET MARINE)

La cafétéria Villa Pompeiana (© : MER ET MARINE)
La cafétéria Villa Pompeiana (© : MER ET MARINE)

Enfin, pour les gourmands, MSC propose une excursion dans l'univers du chocolat. Biscuits et fruits n'attendent que les passagers pour être plongés dans une véritable fontaine d'or noir. Un régal pour les papilles qui peut aussi, si on se laisse prendre, devenir un cauchemar pour la balance !

Aquae Spa : Le temple du bien-être

Equipement désormais incontournable sur les paquebots modernes, le Spa est, sur le Poesia, à l'image du reste du navire. Bénéficiant d'un design très soigné, cet espace se déploie à l'avant du navire, au dessus de la passerelle et au niveau du pont piscines. D'une superficie de 1160 m², cet espace dédié au bien être permettra aux passagers ayant abusé des bons petits plats préparés par les chefs de brûler les calories emmagasinés. Une grande salle de sport, aussi bien équipée qu'une salle de fitness terrestre, abrite des dizaines de machines, du rameur au cardiotraining en passant par les bancs de musculation et les vélos d'appartement. Des instructeurs dispensent, également, des cours d'aerobic, de steps, de pilate et tae-boo. La danse reste aussi un sport incontournable, les professeurs enseignant aux passagers les rythmes latinos, au son de la salsa, du mérengué ou de la bachata.

Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)
Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)

Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)
Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)

Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)
Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)

Mais le Spa, c'est aussi, et surtout, le royaume des soins. Massage balinais, bain turc, balnéothérapie, sauna, solarium... Tout est fait pour faire oublier au passager le stress de la vie quotidienne. Ainsi, dans des salles spécialement équipées et séparées des espaces publics, les masseuses appliquent des huiles essentielles sur le corps des clients, bercés par une musique douce et baignés dans les senteurs orientales. Le massage balinais est, ainsi, la « signature » des centres de remise en forme de MSC Cruises. Le massage classique peut être complété par différents soins : Shiatsu, Thai Lomi, massage suédois et balinais à quatre mains. Les passagers peuvent aussi opter pour d'autres types de prestations, comme les massages énergiques, les massages du cuir chevelu ou les massages à la pierre volcanique. Sont également proposés des soins à base de boue chaude ou une thalassothérapie avec ses cures à base d'eau de mer, d'algues et de sels minéraux. Au sauna, on pourra dans le même temps profiter des effets de la vapeur pour éliminer les toxines. Un programme esthétique est également disponible, afin de redessiner les contours du visage et du corps. Le résultat est garanti et la sensation de détente bien réelle. Pour parachever ce moment, rien de tel qu'une tisane purifiante ou Spa Bar.

Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)
Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)

Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)
Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)

Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)
Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)

On notera que MSC a conçu le programme Q Frequency. Il s'agit, d'abord, de faire pénétrer du collagène dans la peau pour lui redonner son élasticité puis de la soumettre à la diffusion d'ondes ultrasons pour donner un effet « lifting » sur le corps. Et pour bien prouver au client les effets de ce soin, les thérapeutes travaillent d'abord une partie du visage pour comparer avec les zones non traitées l'efficacité du traitement. Un autre programme, Mya Advance, est quant à lui basé sur des impulsions moyenne fréquence pour réduire la cellulite et faire fondre les tissus gras. Il s'agit, selon MSC, d'une « véritable alternative à la liposuccion ».
Les soins dispensés à l'Aquae Spa, non compris dans le prix de la traversée, nécessite un supplément. Les tarifs sont, toutefois, voisins de ceux pratiqués dans les centres à terre.

Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)
Au centre de remise en forme (© : MSC CRUISES)

Les piscines en plein air

Une bonne partie de la croisière se déroulera sur les ponts extérieurs. Ouverts, ces espaces ne disposent pas, sur le Poesia, de verrières amovibles recouvrant sur certains paquebots les piscines. Le quatrième navire de la classe Musica, actuellement en construction chez Aker Yards, aura d'ailleurs d'un « magrodome », mais le Magnifica ne verra qu'une seule de ses deux piscines couverte. Cette disposition présente l'avantage de permettre aux passagers de bénéficier des bassins quelque soient les conditions météorologiques ou la zone dans laquelle le bateau navigue. Elle présente en revanche le défaut de confiner quelque peu l'espace et, surtout, de s'apparenter souvent à une caisse de résonnance. Musique, éclats de voix et de rires de dizaines de passagers... Lorsque les verrières sont fermées, le niveau sonore peut, rapidement, devenir insupportable.

Le pont piscines (© : MSC CRUISES)
Le pont piscines (© : MSC CRUISES)

Le pont piscines (© : MER ET MARINE)
Le pont piscines (© : MER ET MARINE)

Le MSC Poesia, dépourvu de ce type d'équipement, ne connaît donc pas le problème mais ne pourra pas effectuer les mêmes croisières que des navires dotés de magrodomes. « Notre prochaine série de navires, les Fantasia, disposeront d'une verrière et pourront rester en Europe l'hiver. Les Musica vont, quant à eux, avoir tendance à suivre le beau temps et aller vers les Caraïbes ou l'Amérique latine », explique Pierfrancesco Vago, président de MSC Cruises.

Le pont piscines (© : MER ET MARINE)
Le pont piscines (© : MER ET MARINE)

Le Mojito Bar au pont piscines (© : MER ET MARINE)
Le Mojito Bar au pont piscines (© : MER ET MARINE)

Le Piranha Bar au pont piscines (© : MER ET MARINE)
Le Piranha Bar au pont piscines (© : MER ET MARINE)

Séparées en deux espaces distincts, les Coral Bay et Cayo Levantado, afin d'éviter l'impression de foule lorsque des centaines de passagers profitent du soleil, les deux piscines du Poesia sont entourées de bains à remous. On notera également la présence d'un écran géant de 6.5 mètres de large et de deux bars. Le Piranha Bar, sur l'avant, et le Mojito Bar au centre du pont. On peut venir y déguster un véritable espresso italien, à mille lieues des breuvages présentés comme tels sur les navires américains. Les amateurs de café apprécieront la différence. Au bar, à sa table ou sur son transat, les serveurs sillonnent en permanence le pont piscines, proposant boissons chaudes et froides. Le matin, alors que les joggers font leur footing sur le pont, des cours de gym sont proposés aux passagers désireux de profiter des premiers rayons du soleil pour faire un peu de sport. Les équipes d'animation de MSC sont également omniprésentes, organisant des jeux, des ateliers thématiques d'artisanat, des parties de pétanque, des tournois de foot, de ping-pong ou de tennis (un court de tennis est installé au dernier pont, derrière la cheminée). Un minigolf est même proposé au pont 15. Dans le même temps, autour des piscines, des cours d'abdos-fessiers et de capoeira sont organisés alors que d'autres passagers s'adonnent, en fin de journée, à la danse, au bingo et à l'apéritif du soir.

Le pont piscines en soirée (© : MSC CRUISES)
Le pont piscines en soirée (© : MSC CRUISES)

Le court de tennis (© : MER ET MARINE)
Le court de tennis (© : MER ET MARINE)

Et les enfants ?

Avec 1275 « couples » potentiellement embarquables, la problématique des enfants est cruciale sur le Poesia, comme sur tout paquebot. Exigent, le jeune public ne doit, en effet, s'ennuyer à aucun moment. Si c'est le cas, il y a fort à parier que les parents n'opteront pas pour une nouvelle croisière. Des espaces et activités spécifiques ont donc été développés. Au pont 14, juste au dessus des piscines des Coral Bay et Cayo Levantado, un espace extérieur avec une piscine est réservé aux enfants. Cette terrasse communique directement avec une salle de jeux. Encadrés par le personnel du bord et la mascotte de MSC, Do Ré Mi, les plus jeunes sont occupés au travers d'activité ludiques et des très populaires « hot dog » et « pizza party ». Des clubs spécifiques sont proposés en fonction de la tranche d'âge (3 à 7 ans, 7 à 12 ans et 12 à 16 ans). Les enfants pourront, ainsi, devenir les acteurs d'un soir, sur la scène du navire, tout en bénéficiant d'activités lorsque leurs parents sont en excursion pendant les escales. Disposant de leur propre discothèque, les adolescents pourront, quant à eux, s'essayer au karaoké ou profiter de la salle de jeux vidéo.

Espace réservé aux enfants (© : MER ET MARINE)
Espace réservé aux enfants (© : MER ET MARINE)

Salle de jeux vidéos (© : MER ET MARINE)
Salle de jeux vidéos (© : MER ET MARINE)

Bibliothèque, boutiques et cybercafé

A bord du paquebot, les adeptes des livres pourront trouver leur bonheur à la bibliothèque, qui dispose de plusieurs milliers d'ouvrages dans différentes langues. Loin de l'animation du pont piscine, les voyageurs en quête de calme pourront s'adonner à la lecture, ou simplement profiter du soleil, dans l'un des transats installés dans les zones excentrées des ponts supérieurs ou, sur chaque bord du navire, sous les canots de sauvetage. Vêtements, bijoux, maroquinerie, parfums, souvenirs, tabac... Le Poesia dispose aussi de boutiques où l'on peut bénéficier de la détaxe des produits lorsque le bateau est en mer. Le paquebot est également doté d'une très belle galerie, où des photos sont exposées, ainsi que d'une boutique où il est possible de visionner sur des écrans les photos prises tout au long du séjour et commander des tirages ou un album complet.

Les boutiques (© : MER ET MARINE)
Les boutiques (© : MER ET MARINE)

Pour ceux qui souhaitent rester en contact avec le monde extérieur, un très beau cybercafé. On notera que cet espace a été installé au coeur du bateau, au pont 7, et s'ouvre sur le reste du pont en open space. Cela constitue une certaine nouveauté par rapport aux navires plus anciens, où les cybercafés sont souvent logés, à l'étroit, dans un local séparé du reste du bateau. Le « Cyber » du Poesia est particulièrement bien équipé, avec 24 ordinateurs, dont trois disposent d'écrans de 42 pouces, et d'une imprimante laser. La connexion Internet est, par ailleurs, disponible à travers tous les espaces publics du navire grâce au réseau WI FI, alors qu'il est possible de connecter son ordinateur dans chaque cabine.

Le Cyber café (© : MER ET MARINE)
Le Cyber café (© : MER ET MARINE)

Logements : 80% des cabines avec vue sur la mer

Comme ses frères jumeaux, le MSC Poesia dispose de 1275 cabines. Parmi elles, on compte 18 suites et 809 cabines extérieures. En tout, la proportion de logements avec vue sur la mer est donc de 80%. Toutes les cabines sont équipées de la télévision par satellite (24 chaînes en 5 langues), avec un menu à la carte permettant de visionner des films, d'un téléphone, d'une connexion Internet et, bien évidemment, de l'air conditionné. Côté prises électriques, pas besoin d'adaptateur, contrairement à certains navires américains, pour recharger son téléphone portable ou brancher son rasoir électrique (110 et 220 volts). La décoration des cabines diffère de celle de l'Orchestra, la compagnie ayant opté pour un bleu plus sombre, avec un bois aux tons marron foncé, donnant aux cabines une très belle allure. Les suites affichent quant à elles un coloris rouge. Toujours très fonctionnelles, les cabines ont une surface oscillant entre 14 m² pour les 275 cabines intérieures, 17 m² pour les 173 cabines avec hublot, et 15.3 à 1.8 m² pour les cabines extérieures, suivant la taille du balcon. Les suites, disposant d'une salle de bain avec baignoire (douche pour les autres cabines), s'étalent, quant à elles, sur 25 m². Elles disposent, dans la même pièce, d'un bureau, d'un grand lit et d'un salon avec banquette et fauteuil. Le balcon, plus vaste, dispose d'un transat et d'une table avec fauteuils.
Pour les personnes à mobilité réduite, le Poesia compte 5 cabines extérieures et 12 cabines intérieures. Toutes sont légèrement plus grandes dans leurs catégories, afin de s'adapter aux contraintes de passagers handicapés. Ainsi, cabines intérieures ont une surface de 21 m².

Suite (© : MSC CRUISES)
Suite (© : MSC CRUISES)

Suite (© : MSC CRUISES)
Suite (© : MSC CRUISES)

Cabine extérieure avec balcon (© : MSC CRUISES)
Cabine extérieure avec balcon (© : MSC CRUISES)

Cabine extérieure avec balcon (© : MSC CRUISES)
Cabine extérieure avec balcon (© : MSC CRUISES)

Des efforts en faveur de l'environnement

Comme désormais un certain nombre d'hôtels à terre, les cabines du Poesia sont dotées d'un système où la carte fait office d'interrupteur pour allumer ou éteindre la lumière. « Cela permet de ne pas laisser la cabine éclairée quand les passagers n'y sont pas. Quand la carte est retirée, au bout de 20 secondes, les lumières s'éteignent. Grâce à ce système, nous obtenons un gain d'énergie de 30% dans les cabines », explique Laurent Py, de MSC France. Les espaces publics bénéficient, également, d'un dispositif permettant, grâce à des détecteurs, de baisser l'intensité de la lumière. Grâce au semi-éclairage des locaux, notamment la nuit, les gains d'énergie sont là encore de 30%. En matière de propulsion, le fuel subi à bord un traitement spécial avant d'être injecté dans les moteurs. Ce procédé permet d'améliorer la combustion et de réduire les émissions de gaz. Un Bunker Monitor System (BMS) a, par ailleurs été installé sur le navire, afin de contrôler la quantité de soufre produite par les moteurs lorsqu'ils brûlent le combustible. Côté recyclage, la compagnie opère non seulement le tri des déchets mais, pour l'aluminium, réalise une collecte des emballages et autres canettes. Les stocks sont ensuite remis à des prestataires spécialisés dans le recyclage d'aluminium. Initié l'an dernier sur d'autres unités de la flotte, cette initiative devait permettre de récupérer, sur 2007, 15 tonnes d'aluminium. Recyclé et valorisé, la matière pourra être transformée en l'équivalent de 1650 jantes de véhicules ou 1300 vélos.

Le MSC Poesia et sa carène bleue (© : AKER YARDS)
Le MSC Poesia et sa carène bleue (© : AKER YARDS)

La première coque siliconée

Le MSC Poesia a, également, innové en janvier dernier lorsque sa carène a été recouverte d'une peinture bleue à base de silicone, ce qui constitue une grande première dans l'industrie de la croisière. Moins rugueux, ce produit permettrait un meilleur écoulement de l'eau le long de la coque et donc une optimisation de la consommation en carburant. Ainsi, selon son fabriquant, les gains de consommation seraient de l'ordre de 6% en moyenne. A puissance égale, une augmentation de vitesse de 0.5 noeuds aurait été observée sur des porte-conteneurs utilisant cette peinture. Outre les gains d'énergie, ce revêtement, qui a nécessité l'application de 10.000 litres de peinture, serait nettement moins nocif pour l'environnement. « Il y a d'abord un avantage environnemental. L'antifouling classique se détériore au fur et à mesure et se désagrège dans la mer alors que la silicone reste en l'état. Il n'y a donc pas de rejet », explique Bertrand du Charlat, responsable Navire chez Aker Yards. Par sa résistance, la nouvelle peinture présenterait, de plus, un véritable intérêt économique au niveau des carénages. La durée de vie annoncée du produit est, en effet, de cinq ans, alors que les paquebots passent aujourd'hui au bassin tous les trois ans. Il n'y aurait donc plus besoin que de deux carénages par décennie, contre trois actuellement. La durée des passages au bassin serait, par ailleurs, très réduite, dans la mesure où la silicone ne nécessite qu'un simple lavage et l'application d'une seule couche de peinture. « On peut estimer que trois jours seront simplement nécessaires, contre une douzaine aujourd'hui », estime Bertrand du Charlat. Glissant mieux sur l'eau, le Poesia bénéficie d'une amélioration de la puissance de propulsive de 3% par rapport à ses prédécesseurs. Conjuguée au moulage des cordons de soudure pour rendre la carène plus lisse et donc d'améliorer l'hydrodynamisme, cette augmentation de puissance permet au navire d'atteindre facilement les 23 noeuds.

La carène du MSC Poesia recouverte de peinture siliconée (© : AKER YARDS)
La carène du MSC Poesia recouverte de peinture siliconée (© : AKER YARDS)

Le MSC Poesia quittant Saint-Nazaire (© : AKER YARDS)
Le MSC Poesia quittant Saint-Nazaire (© : AKER YARDS)

Le bateau : Un « voyage dans le voyage »

Née en 1997, MSC Cruises a connu un développement impressionnant en quelques années seulement. Soutenu par les moyens financiers de sa maison mère, numéro 2 mondial du transport maritime conteneurisé, la compagnie a touché, depuis 2003, pas moins de 7 nouveaux paquebots, auxquels s'ajouteront 3 autres unités actuellement en construction à Saint-Nazaire. Après avoir « tâtonné » à ses débuts, l'armement italo-suisse a aujourd'hui trouvé son style et, semble-t-il, commence à l'imposer. L'architecture intérieure d'un futur navire de l'un de ses concurrents, visiblement plus sobre que sur ses précédents paquebots, en est peut être l'illustration directe. Aux dires des managers de MSC, la clientèle européenne est en tous cas sensible à « l'élégance » de ses bateaux. « MSC n'est pas la seule compagnie en Méditerranée mais c'est le seul produit 100% français et européen et il est bien revendu par les agences de voyage », affirme Laurent Py. Le directeur général de MSC France estime, néanmoins, qu'une « éducation du marché reste à faire », notamment dans l'Hexagone, un pays relativement rétif à la croisière. « Il faut désacraliser l'idée de la croisière. Quand on voit la qualité de nos navires, jamais personne ne pourra, aux prix que nous proposons, trouver le même niveau de services et de prestations dans un hôtel ou un club ». Gratuité pour les enfants, tarifs réduits pour les réservations à l'avance... Les offres sont nombreuses alors que les prix ont fortement baissé ces dernières années.

(© : MSC CRUISES)
(© : MSC CRUISES)

Ainsi, sur le MSC Poesia, une croisière de 8 jours au départ de Venise et à destination de l'Adriatique, des îles grecques et de la Turquie est proposée à partir de 1215 euros par personne. En réservant très en amont, il est même possible d'obtenir 80% de réduction pour le second passagers. Ce tarif comprend la traversée en pension complète, hors boissons et prestations particulières (comme les soins au Spa). Autant dire que l'offre est vraiment attractive, surtout au regard de la qualité du paquebot et des multiples services proposés. Et, si le Poesia est déjà un très beau navire, MSC Cruises compte encore franchir un cap à la fin de l'année avec le Fantasia. Avec une jauge de 135.000 tonneaux pour une capacité de 1647 cabines, ce bateau, nettement plus gros, promet une nouvelle montée en gamme des standards de l'armement. Conçu pour naviguer toute l'année en Europe, il disposera, notamment, d'un espace VIP. Et, selon Pierfrancesco Vago : « Ce que les gens doivent comprendre, c'est que le bateau devient une destination en lui-même. C'est le voyage dans le voyage. Le Fantasia sera le navire le plus prestigieux jamais construit par un armateur européen. Avec ce bateau, nous arriverons à des prix totalement imbattables pour un tel niveau de prestations ». Les clients pourront juger sur pièce à compter du mois de novembre, date à laquelle le paquebot géant sera achevé par Aker Yards.
_____________________________________________________

- Plus d'informations sur le site de MSC CROISIERES

Le MSC Poesia quittant Saint-Nazaire (© : AKER YARDS)
Le MSC Poesia quittant Saint-Nazaire (© : AKER YARDS)

MSC Cruises | Toute l'actualité de la compagnie de croisière et de ses paquebots