Croisières et Voyages
Reportage : Une croisière aux Emirats arabes avec Costa

Reportage

Reportage : Une croisière aux Emirats arabes avec Costa

Article gratuit
Croisières et Voyages

La saison des croisières aux émirats reprend et c'est l'occasion de vous faire découvrir un voyage très original. Les pays du Moyen-Orient, et plus particulièrement les émirats de la péninsule arabique, deviennent depuis quelques années une destination touristique de plus en plus prisée. Dans le sillage de Dubaï d'abord, et désormais d'Abu Dhabi, les Emirats Arabes Unis profitent de la gigantesque manne offerte par leurs réserves en pétrole et gaz afin de se développer. Des villes entières, surplombées d'immenses gratte-ciels, jaillissent des sables, agrémentées de complexes touristiques et commerciaux, ainsi que de hauts lieux culturels et artistiques. Les EAU et d'autres pays de la région, comme le sultanat d'Oman, savent, aussi, mettre en avant leur patrimoine historique, hérité de liens commerciaux ancestraux et des traditions des peuples du désert, sans oublier leurs richesses naturelles : chaînes de montagnes, immenses étendues de sable, côtes bordées par les eaux turquoises du golfe Persique et de l'océan Indien...

Navires de Costa Croisières à Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Navires de Costa Croisières à Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Si l'offre hôtelière s'est considérablement développée dans la région, ce sont surtout Dubaï et Abu Dhabi qui en profitent. Et les prix ne sont pas toujours donnés. Compte tenu des distances séparant les différents pays, les compagnies de croisière ont donc décidé d'y proposer des itinéraires. Servant d'hôtels flottants, les paquebots permettent à leurs passagers de découvrir en une semaine et pour un budget très raisonnable la majeure partie des émirats sans avoir à passer d'hôtel en hôtel, de faire et défaire plusieurs fois ses valises. Le tout en profitant d'un cadre très agréable, d'un service soigné et d'un excellent programme d'excursions.

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Le Queen Elizabeth 2 doit devenir un hôtel flottant (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Le Queen Elizabeth 2 doit devenir un hôtel flottant (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Costa, spécialiste de la région

C'est Costa Croisières qui a été la première à proposer des traversées régulières dans le golfe Persique, le paquebot Costa Classica commençant à sillonner les eaux de la région durant l'hiver 2006/2007. Le succès de cette nouvelle destination a poussé la compagnie à accroître progressivement son offre, alors que Dubaï soutenait ce développement en inaugurant, en 2010, un nouveau terminal croisière, qui sera agrandi d'ici la fin 2012. L'hiver dernier, pas moins d'une trentaine de croisières étaient programmées entre décembre 2010 et mars 2011 sur les paquebots Costa Luminosa et Costa Deliziosa. Ces deux très beaux navires de 92.000 tonneaux et d'une capacité de 2826 passagers, entrés en service en 2009 et 2010, étaient positionnés au départ de Dubaï (les lundis et dimanches) et effectuaient la croisière « Mille et une nuits » avec escales à Abu Dhabi et Fujaïrah, dans les EAU, ainsi qu'à Mascate, dans le sultanat d'Oman. Initialement intégrée au programme, l'escale à Bahreïn a été suspendue pour raisons de sécurité, à cause des troubles secouant alors le pays. La situation ne s'étant pas encore stabilisée, Costa a renoncé à réintégrer Bahreïn à son programme pour l'hiver 2011/2012, remplaçant cette escale par une visite de Khasab, dans le sultanat d'Oman.

Le Costa Favolosa (© : COSTA CROISIERES)
Le Costa Favolosa (© : COSTA CROISIERES)

A bord du Costa Favolosa durant l'hiver 2011/2012

Cet hiver, la compagnie renouvelle son offre. C'est le nouveau Costa Favolosa, entré en service en juillet dernier, qui sera basé à Dubaï, à l'issue d'une croisière de repositionnement de 20 jours et 18 nuits avec départ de Savone le 28 novembre. Du 16 décembre 2011 au 6 avril 2012, le paquebot de 114.500 tonneaux et plus de 1500 cabines (3800 passagers maximum), soit le plus gros exploité jusqu'ici dans la région, proposera la croisière « Mille et une nuits » de 8 jours et 7 nuits (9 jours en comptant le trajet depuis Paris). Il appareillera de Dubaï au lendemain de l'embarquement de ses passagers (qui arrivent en soirée depuis Paris) pour un itinéraire le menant à Mascate (Oman), Fujaïrah (EAU), Abu Dhabi (EAU) et Kahsab (Oman), avant de revenir à Dubai au petit matin du septième jour, avec ensuite une nuit à quai et un départ le lendemain. Des liaisons directes en avion, depuis Paris, sont proposées, notamment avec Air France, mais aussi grâce à d'autres compagnies, comme la très réputée Emirates.
Nous ne reviendrons pas ici sur les caractéristiques et la vie à bord du Costa Favolosa, un navire que nous vous avons déjà présenté au moment de son inauguration. Nous vous invitons donc, pour découvrir ce paquebot, à consulter notre reportage sur le Costa Favolosa.

Le Costa Favolosa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Costa Favolosa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

A bord (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
A bord (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

A bord (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
A bord (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

au large de Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
au large de Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Un produit efficace et une destination très accessible

Il convient simplement de rappeler que Costa propose un produit très efficace, avec un service très professionnel, des personnels souriants et particulièrement serviables, ainsi qu'une nourriture que nous avons trouvée de bonne qualité lorsque nous étions à bord du Luminosa, en mars dernier. La présence depuis maintenant 5 ans de la compagnie dans le Golfe fait, par ailleurs, que son programme d'excursions est varié et surtout rôdé, ce qui est important pour les visiteurs. Costa propose en outre un accompagnement très au point, avec des guides professionnels parlant Français pour les excursions et un suivi très pointu pour les embarquements et débarquements. Ainsi, depuis l'aéroport jusqu'au navire, et inversement pour le retour, les passagers sont pris en charge par les équipes de Costa, qui les guident et leur fournissent toutes les indications et renseignements nécessaires. Cet encadrement, particulièrement bien fait, permet de rassurer les passagers qui n'ont pas l'habitude de voyager et, dans l'ensemble, facilite les transferts. Il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter, une croisière aux émirats se déroulant aussi facilement qu'en Méditerranée par exemple.

Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Le terminal croisière de Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le terminal croisière de Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le terminal croisière de Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le terminal croisière de Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

D'ailleurs, les Emiratis étant désormais habitués au tourisme, qu'ils cherchent à développer, les formalités administratives et les contrôles aux aéroports ne sont pas plus compliquées qu'ailleurs. A votre arrivée sur le navire, vous remettez votre passeport au personnel du bord, qui se chargera, durant la traversée, des démarches avec les autorités migratoires, le passeport, agrémenté de nouveaux tampons, vous étant remis juste avant la fin de la croisière. Il est aussi important de noter que, dans cette partie du monde, la tradition locale, qui cohabite depuis de nombreuses années avec la culture occidentale, n'est pas contraignante pour vacanciers. Dans les rues, les femmes peuvent sans problème s'habiller à l'Européenne, y compris en short et jupe (éviter quand même les tenues trop courtes), la seule restriction, logiquement, étant au niveau des lieux de culte. Pour pénétrer dans les mosquées, il faut comme le veut la coutume se couvrir les jambes et les épaules, voire aussi les bras. Il convient donc, par exemple, de prévoir des pantalons de toile et des chemises à manches longues. Sur les plages, à Fujaïrah notamment, les maillots de bain deux pièces ne sont pas autorisés et à Abu Dhabi, pour la visite de la mosquée Sheikh Zayed, l'abaya et le hijab (tenue noire couvrant le corps et les cheveux) sont prêtés aux femmes. Pour le reste, la vie sur le navire est identique à celle des paquebots croisant dans les eaux occidentales.

La mosquée Sheikh Zayed d'Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
La mosquée Sheikh Zayed d'Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Le musée de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Le musée de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Pêche traditionnelle (© : DUBAI - DTCM)
Pêche traditionnelle (© : DUBAI - DTCM)

L'art de la fauconnerie (© : DUBAI - DTCM)
L'art de la fauconnerie (© : DUBAI - DTCM)

Le désert émirati (© : DUBAI - DTCM)
Le désert émirati (© : DUBAI - DTCM)

Un peu d'histoire

Mais, sans plus attendre, partons à la découverte de cette région assez fascinante avec, pour point de départ, Dubaï. La plus célèbre ville des EAU, qui comptent au total sept émirats, est un Etat à elle seule. Ancien protectorat britannique comme ses voisins, Dubaï a acquis son indépendance en 1971, année où sont créés les Emirats Arabes Unis, composés initialement d'Abu Dhabi, Ajman, Charjah, Dubaï, Fujaïrah, et Oumm al Qaïwaïn, qui seront rejoints en 1972 par Ras el Khaïmah. La fédération compte à sa tête un grand Conseil, dont le président est traditionnellement l'émir d'Abu Dhabi et le vice-président celui de Dubaï. Très tôt dans son histoire, Dubaï s'est ouverte au monde, ses dirigeants encourageant le commerce et l'implantation de nombreux marchands étrangers. Activité historique, la production et la vente de perles demeura longtemps la ressource principale de l'émirat, avant que le pétrole ne soit découvert. Bien qu'il ne possède que 4% des réserves pétrolières des EAU, l'essentiel étant contenu dans le sous-sol d'Abu Dhabi, Dubaï s'est largement servi de la manne offerte par l'or noir pour opérer, à partir des années 70, une profonde évolution. D'importantes infrastructures sont alors créées, comme l'aéroport international et Port Rashid en 1972, les premières tours sortant de terre à cette époque.

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sachant ses réserves pétrolières comptées, l'émirat investit massivement dans les services. Cette politique donne naissance à la compagnie aérienne Emirates, créée en 1985 et devenue l'une des plus importantes du monde, où encore de Dubaï Ports World qui, en rachetant P&O Ports en 2006, est devenu l'un des plus gros opérateurs portuaires de la planète. Dans le même temps, Dubaï devient le centre de gravité des affaires au Moyen-Orient. La ville se dote d'un World Trade Center en 1979 et établit des zones franches, facilitant l'implantation d'entreprises et l'afflux de capitaux dans ce qui devient l'un des plus importants paradis fiscaux du monde. Dans le même temps, Dubaï va également se transformer en destination touristique de luxe. De nombreux hôtels et centres commerciaux sont érigés, dont le superbe Burj Al Arab, construit en bord de mer et devenant le symbole de la cité. Dans le même secteur se trouve l'autre grande marque de Dubaï, le Palm Jumeirah, archipel artificiel en forme de palmier, conçu pour accueillir des dizaines d'hôtels, plusieurs milliers de villas et des marinas.

Palm Jumeirah (© : DROITS RESERVES)
Palm Jumeirah (© : DROITS RESERVES)

Palm Jumeirah à terme (© : DROITS RESERVES)
Palm Jumeirah à terme (© : DROITS RESERVES)

Dubaï, paradis des architectes et terre de tolérance

En arrivant à Dubaï, ce qui marque en premier, c'est évidemment l'architecture. Sortant des sables, une magnifique ville a poussé dans le désert. Une grande cité à l'occidentale, avec ses gratte-ciels, son métro aérien, ses grandes autoroutes, ses parcs et ses quartiers résidentiels. Les tours sont particulièrement impressionnantes et arborent des designs très variés, ce qui n'empêche pas l'ensemble de présenter une belle unité. Bénéficiant d'investissements colossaux et de moyens quasi-illimités, les architectes, venus du monde entier, ont sans doute pour beaucoup réalisé là certains de leurs rêves, délivrés des contraintes de coûts et soutenus par des investisseurs soucieux d'innover et d'édifier un complexe immobilier unique au monde. L'ensemble est, pour l'heure, particulièrement réussi. Quant à la vie dans cette cité, elle est étonnamment occidentalisée. On croise bien entendu des Dubaïotes en vêtements traditionnels, dont quelques femmes au visage couvert. Celles-ci sont, néanmoins, plus libres que dans d'autres sociétés musulmanes, avec par exemple une égalité au niveau de l'éducation, un large accès à différents métiers ou encore l'autorisation de conduire des voitures ou de se promener seules dans les rues. L'émirat se veut également très ouvert sur le monde extérieur, avec une forte notion d'hospitalité et de tolérance vis-à-vis des us et coutumes internationales. Ainsi, les étrangers peuvent pratiquer librement leur religion, alors que la consommation d'alcool est autorisée dans les hôtels et certaines discothèques situées en bord de mer.

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© : DUBAI - DTCM)
(© : DUBAI - DTCM)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Burj Khalifa à Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Burj Khalifa à Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La plus haute tour du monde

La ville est dominée par une immense tour, inauguré en janvier 2010. Le Burj Khalifa, dont la pointe culmine à 828 mètres d'altitude, est la plus haute tour du monde. Avec ses 200 étages et 500.000 tonnes d'acier et de béton, ce monument a mobilisé pour sa construction plus de 12.000 ingénieurs, techniciens et ouvriers. L'édifice, qui devait s'appeler initialement Burj Dubaï, a changé de nom l'an dernier. Dubaï souffrait alors encore des conséquences de la crise économique, qui a mis ses finances à mal. Dans un premier temps, le Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, l'émir d'Abu Dhabi, aurait proposé de payer la dette de son voisin, soit 100 milliards de dollars, contre l'acquisition de la tour. Mais l'émir de Dubaï aurait refusé de céder la propriété de ce symbole, acceptant toutefois, contre un financement de 10 milliards de dollars, de renommer la tour en l'honneur de son voisin.

Le Burj Khalifa à Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Le Burj Khalifa à Dubai (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Le Burj Khalifa à Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Burj Khalifa à Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Burj Khalifa à Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Burj Khalifa à Dubai (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Vue du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

L'ascension du Burj Khalifa, incontournable lors d'un voyage à Dubaï, est une expérience assez grandiose. Dans les hauteurs de la tour, c'est une véritable vue aérienne qui s'offre au visiteur. On y surplombe le Downtown Burj Khalifa, nouveau quartier construit autour de l'édifice. Il y a là un immense lac artificiel de 12 hectares doté d'innombrables fontaines. Chaque soir, comme à Las Vegas, un spectacle son et lumière, mettant en scène les jets d'eau montés sur des supports mobiles, est offert au public. Au rythme de la musique orientale, comme si l'eau prenait vie au gré du son, les jets décrivent une magnifique scénographie, faite d'élégants mouvements et d'impressionnants geysers, projetant l'eau à plusieurs dizaines de mètres de hauteur.

Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Les jets d'eau du Burj Khalifa (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Centre commercial et aquarium géants

Le Downtown Burj Khalifa compte une vingtaine de tours résidentielles et une dizaine d'hôtels, ainsi que le plus grand centre commercial du monde. Inauguré en 2008, le Dubaï Mall s'étale sur plus de 800.000 m2 et comprend 1200 boutiques, dont de nombreuses enseignes de luxe, 120 restaurants et cafés, un parc d'attraction pour les enfants ou encore un complexe cinématographique avec 22 salles. Attirant chaque semaine des centaines de milliers de personnes, le Dubaï Mall est un véritable labyrinthe, où se côtoient touristes, expatriés et Dubaïotes en habits traditionnels, la dishdasha (vêtement long) et la ghutra (foulard) pour les hommes et l'abaya pour les femmes. Ce superbe centre, qui comprend notamment une imposante cascade, abrite également le Dubaï Aquarium & Underwater Zoo, qu'il faut absolument visiter.

Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Dubaï Mall (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dubaï Aquarium & Underwater Zoo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Dubaï Aquarium & Underwater Zoo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dubaï Aquarium & Underwater Zoo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Dubaï Aquarium & Underwater Zoo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dubaï Aquarium & Underwater Zoo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le Dubaï Aquarium & Underwater Zoo (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Dubaï Aquarium & Underwater Zoo (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Le Dubaï Aquarium & Underwater Zoo (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Donnant sur la galerie commerciale, le bassin principal mesure 51 mètres de long, 20 mètres de profondeur et 11 mètres de haut. Contenant 10 millions de litres d'eau, il accueille 140 espèces aquatiques, pour environ 33.000 animaux et plantes, dont 400 requins et raies. Cet aquarium géant est doté, sur toute sa longueur, d'un tunnel, depuis lequel les visiteurs se retrouvent plongés dans la vie marine. La partie zoo aquatique compte, quant à elle, une quarantaine de bassins et vivariums. C'est dans ce magnifique espace, superbement décoré, que vivent sous les yeux du public des milliers de poissons multicolores, de pieuvres, de crabes géants, de pingouins, d'otaries, de castors et même de crocodiles.

Le Burj Al Arab (© : DROITS RESERVES)
Le Burj Al Arab (© : DROITS RESERVES)

Le Burj Al Arab, symbole du luxe

Construit entre 1994 et 1999, pour dit-on un montant de 650 millions de dollars, cet imposant hôtel en forme de voile est l'un des plus luxueux du monde. Dans le secteur touristique, on a coutume de dire que le Burj Al Arab mériterait 7 étoiles, la classification officielle n'en comptant que 5. Donnant sur la plage de Jumeirah, à une quinzaine de kilomètres au sud du centre de Dubaï, l'hôtel abrite des suites de 170 à 780 m² très richement décorées. Culminant à 321 mètres de haut, le Burj Al Arab compte aussi une boutique de luxe et trois restaurants. L'un d'eux, suspendu au 27ème étage, offre une vue imprenable sur le golfe de Dubaï. On y trouve également un restaurant immergé, où l'on dîne derrière d'immenses aquariums ! On notera qu'il est possible de réserver une ou plusieurs nuits dans cet hôtel avant ou après la croisière. Les tarifs sont donnés, pour les suites d'entrée de gamme, entre 1745 et 2300 euros par personne pour deux nuits.

Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Burj Al Arab (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

(© : DUBAI - DTCM)
(© : DUBAI - DTCM)

(© : DUBAI - DTCM)
(© : DUBAI - DTCM)

(© : DUBAI - DTCM)
(© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis : Un hôtel hors normes

Situé à Palm Jumeirah, Atlantis traduit bien le gigantisme des nouveaux projets immobiliers et touristiques de Dubaï. Implanté au milieu de la mer et relié à la terre par le métro, cet hôtel hors normes forme une gigantesque porte rappelant les palais des mille et une nuits. L'immense bâtiment, qui forme les Royal Towers, compte pas moins de 1539 chambres et suites, ainsi que 17 restaurants, bars et salons, des piscines et un centre de bien-être. Imaginé comme un lieu extraordinaire rendant hommage au mythe de la célèbre citée perdue, Atlantis compte un lagon orné de répliques de ruines antiques et peuplé de plus de 60.000 poissons, visibles derrière d'immenses vitres, certaines chambres donnant même sur cet aquarium géant. Au-delà de l'hôtel, Atlantis est un véritable complexe de loisir familial comprenant aussi un parc aquatique, Aquaventure, avec notamment un grand toboggan s'élançant du sommet d'une structure en forme de temple, haute d'une trentaine de mètres et débouchant dans un bassin peuplé de requins, traversé par une galerie de verre. Sur les plages, en plus des bains de soleil et des baignades, on peut s'adonner à de nombreuses activités, comme la planche à voile, le kite surf ou encore nager avec les dauphins.

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Atlantis (© : DUBAI - DTCM)
Atlantis (© : DUBAI - DTCM)

Aquaventure (© : DUBAI - DTCM)
Aquaventure (© : DUBAI - DTCM)

Aquaventure (© : DUBAI - DTCM)
Aquaventure (© : DUBAI - DTCM)

Aquaventure (© : DUBAI - DTCM)
Aquaventure (© : DUBAI - DTCM)

(© : DUBAI - DTCM)
(© : DUBAI - DTCM)

(© : DUBAI - DTCM)
(© : DUBAI - DTCM)

Patrimoine local et projets pharaoniques

Même si la crise économique a ralenti le développement de Dubaï, dans les années à venir, l'offre touristique doit s'enrichir avec l'ouverture de monumentaux parcs de loisirs, qui feraient presque passer leurs équivalents européens pour de simples fêtes foraines.
La cité attend également beaucoup de la Dubai Sports City, un immense complexe sportif en cours de réalisation. Le projet comprend un stadium de 60.000 places dédié à l'athlétisme, au football ou encore au rugby, un immense stade dédié au cricket avec ses 25.000 places, ainsi qu'une autre structure consacrée au hockey sur gazon.
En attendant, les escales à Dubaï offrent déjà une multitudes d'activités. Vous pourrez découvrir les fleurons de l'architecture moderne, faire du shopping dans les centres commerciaux, déjeuner dans des hôtels de luxe ou encore goûter au patrimoine local. C'est le cas par exemple avec la mosquée Jumeirah, le Bur Dubaï et ses ruelles typiques, ou encore le souk Madinat Jumeirah, un centre commercial ayant conservé son ancienne architecture et proposant de nombreux produits issus de l'artisanat local. On peut aussi découvrir l'Al'Ahmadya, première école moderne de Dubaï, ouverte en 1912 et dont les portes sont gravées avec des versets du coran. Le musée de Dubaï retrace, quant à lui, l'histoire de l'émirat.

Le musée de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Le musée de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Souk à Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Souk à Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Souk à Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Souk à Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubaï (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Dubaï (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubaï (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Dubaï (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubaï (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Dubaï (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Dubaï (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Parmi les excursions atypiques, on conseillera un survol de la ville en hélicoptère, ou surtout en hydroplane. Cette sortie aérienne, appelée « Seawings », vous fera décoller depuis un plan d'eau pour gagner une altitude de 1500 pieds et admirer la cité, avec une position unique pour immortaliser cette expérience en photos. Dans un petit hydravion Cessna 208, avec 9 places à bord, vous survolerez notamment le Burj Al Arab, Palm Jumeirah et Port Rashid. Il est également possible, en soirée (lorsque le navire passe la nuit à quai) d'effectuer une croisière à bord d'un boutre en bois traditionnel, sur lequel on assiste, à la tombée de la nuit, à l'imprenable vue sur les gratte-ciels se découpant sur l'horizon.

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubai (© : MARINE NATIONALE)
Dubai (© : MARINE NATIONALE)

Féérie nocturne

Les soirées et les nuits à Dubaï offrent, d'ailleurs, de splendides spectacles. Souvent, les couchers de soleil son magnifiques et peignent le ciel de superbes couleurs, tout en teintant les édifices de couleurs chaleureuses. Au crépuscule, c'est la ville qui prend la relève pour assurer le spectacle jusqu'au petit matin. Front de mer, routes, bâtiments et autres tours s'illuminent progressivement, certains édifices arborant de très beaux éclairages. L'ensemble crée un impressionnant halo de lumière au milieu de l'obscurité du désert environnant.

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Rallye dans le désert

Un autre incontournable d'une croisière dans les émirats arabes est, sans nul doute, une excursion en 4x4 dans le désert. Ces rallyes sont proposés à Dubaï, Mascate, Fujaïrah et Abu Dhabi. Vous pourrez, selon les endroits, découvrir la côte en jeep et traverser des villages pittoresques ainsi que des oasis et de beaux paysages montagneux, avant de vous enfoncer dans les grandes étendues désertiques. Dans les dunes, les chauffeurs, qui se transforment alors en pilotes, offrent une leçon de conduite sportive dans les sables.

Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Oryx dans le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Oryx dans le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

Le désert de Dubaï (© : AL-MANA.COM)
Le désert de Dubaï (© : AL-MANA.COM)

Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)
Le désert de Dubaï (© : DUBAI - DTCM)

L'expérience est très sympathique et même assez impressionnante, surtout lorsque les 4x4 effectuent de sensationnelles embardées au sommet des dunes. Pour ces excursions, il est conseillé, dès la sortie du navire, de se rendre rapidement jusqu'au véhicule, la meilleure place étant évidemment celle située à côté du conducteur. Certains rallyes en jeep proposent également de passer la soirée dans le désert. Vous rejoindrez alors un bivouac pour dîner, avec généralement sur place différentes animations (danse orientale et petite promenade en chameau par exemple) et même la possibilité, pour la photo - et moyennant quelques dollars - de prendre un faucon sur votre bras ou votre épaule. Cette soirée fait un peu « touriste » mais elle offre l'avantage d'admirer le coucher de soleil dans le désert. Des formules plus intimistes existent, mais il faut se renseigner sur place ou avant votre départ.
On notera que les excursions dans le désert sont aussi possibles en quad et donnent l'occasion de croiser des animaux, chameaux bien sûr, mais également, si vous avez de la chance, un troupeau d'oryx. Certaines sorties proposent, par ailleurs, de se rendre vers les montagnes et les oueds, qui offrent un tout autre paysage.

Oueds et montagnes (© : DUBAI - DTCM)
Oueds et montagnes (© : DUBAI - DTCM)

Oueds et montagnes (© : DUBAI - DTCM)
Oueds et montagnes (© : DUBAI - DTCM)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate, au sultanat d'Oman

Après Dubaï, le paquebot met le cap sur Mascate, au sultanat d'Oman, qui n'appartient pas aux EAU. Pour y parvenir, le navire franchit Ormuz, célèbre détroit séparant le golfe Persique de l'océan Indien. C'est par ce passage maritime stratégique de quelques dizaines de kilomètres, entre les émirats et l'Iran, que transitent une grande partie du pétrole exporté par les pays de la région. A Mascate, le paquebot s'amarre au port de Mina Qaboos. Moins « flamboyant » que Dubaï, le sultanat offre néanmoins de belles visites. A pied, on peut rejoindre la ville et se promener le long du rivage, sur un long remblai aménagé, ou flâner dans les petites ruelles bordant la corniche, sans oublier d'aller faire un tour au souk, où épices, vêtements, bijoux en argent et en cuivre, tissus et autres produits artisanaux vous attendent. Par rapport aux souks du Maghreb, ces lieux de commerce sont généralement beaucoup plus propres et les vendeurs nettement moins pressants. Ce qui n'empêche pas, évidemment, de se plier à l'immuable rituel de la négociation lorsque l'on trouve son bonheur dans une échoppe.

Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Arrivée à Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Pour mieux connaître l'histoire et la culture d'Oman, il est conseillé de visiter le musée Bait al Zubair, où l'on peut découvrir une très belle collection d'armes, de vêtements traditionnels et des maquettes des fameuses forteresses construites au fil des siècles. Des excursions vous permettent d'ailleurs d'observer certains de ces édifices, comme les forts Mirani ou Jalali, ce dernier abritant un musée réservé aux chefs d'Etat étrangers en visite. On peut aussi se promener sur le parvis du palais royal, l'Al Alam, où réside le sultan.
Des excursions sont organisées en dehors de la ville de Mascate. On peut, là aussi, profiter d'une sortie en jeep dans le désert et les montagnes, en y mêlant des activités et découvertes culturelles. Il est, ainsi, possible de visiter la ville de Nizwa et son fort, construit au XVème siècle ; le château de Jabrin, le beau village de Nakhl et son fort, la plantation de dattes de Manah, le marché aux poissons de Muttrah ou encore le Birkat al Mouz, une maison où est reproduite la vie traditionnelle omanaise. D'autres sorties passent par les montagnes, avec par exemple un arrêt au village de Bilad Sait, l'un des plus anciens du pays.
A Mascate, on peut aussi s'offrir une petite sortie en mer, soit pour une traversée en boutre le long de la côte, soit en vedette pour aller à la rencontre de dauphins fréquentant les eaux omanaises.

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Mascate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Mascate (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Fujaïrah et le port de Kor Fakkan

Pour l'escale suivante, le navire revient aux Emirats Arabes Unis, en s'arrêtant cette fois à Fujaïrah, seul émirat des EAU ne donnant pas sur le golfe Persique mais sur le golfe d'Oman, ouvert sur l'océan Indien. Beaucoup moins riche que ses voisins d'Abu Dhabi et de Dubaï, car ne possédant pas de réserves de pétrole et de gaz, ce petit émirat a gardé un côté beaucoup plus traditionnel et s'est considérablement moins développé. En dehors de l'agriculture et de la pêche, il dispose cependant d'un vaste port à conteneurs en eaux profondes. Devenu l'un des grands hubs commerciaux de la région, le port de Khor Fakkan offre aux armateurs l'avantage de desservir la région sans pour autant franchir le détroit d'Ormuz, goulot d'étranglement faisant régulièrement l'objet de tensions entre l'Iran et ses voisins. En provenance notamment de Chine, d'imposants porte-conteneurs, certains chargés de plus de 10.000 boites, y font escale avant de poursuivre leur route vers l'Europe. Le paquebot, qui longe les terminaux, offre depuis ses ponts extérieurs une vue imprenable sur l'impressionnant ballet des portiques, qui chargent et déchargent dans une même journée des milliers de conteneurs. Même si ce n'est pas à proprement parler l'objet de la croisière, cette découverte de si près d'un port moderne n'en demeure pas moins très intéressante.

Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Fujaïrah (© : EMIRATESVOYAGES.COM)
Fujaïrah (© : EMIRATESVOYAGES.COM)

Fujaïrah (© : EMIRATESVOYAGES.COM)
Fujaïrah (© : EMIRATESVOYAGES.COM)

Fujaïrah (© : EMIRATESVOYAGES.COM)
Fujaïrah (© : EMIRATESVOYAGES.COM)

Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Fujaïrah (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

A terre, l'escale permet de se promener dans la ville, mais celle-ci est assez petite et compte peu de lieux touristiques. Des sorties sont donc organisées, notamment vers la cité balnéaire de Fujaïrah, où les passagers peuvent se détendre sur une plage privée, au milieu d'un confortable hôtel doté de plusieurs piscines. La principale excursion de cette escale consiste en un safari à la découverte du désert et des oueds, les « wadis ». On y traverse les montagnes de Masafi avant de rejoindre l'oasis de Wadi Shawkah. Cette excursion vous emmène également jusqu'à « Fossil Rock », un rocher renfermant des fossiles vieux de 80 millions d'années, et « Camel Rock », fameux rocher en forme de tête de chameau émergeant des sables du désert. Entre temps, les conducteurs de 4x4 vous auront aussi offert quelques sensations fortes en chevauchant les dunes à pleine vitesse.

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi, le nouvel Eldorado

Avec l'escale suivante, c'est le retour au côté grandiose des émirats. Le navire repasse en effet dans le golfe Persique pour gagner Abu Dhabi. Cet émirat, le plus riche des EAU, a connu un développement plus tardif que son voisin Dubaïote. Mais, ce dernier ayant vu son essor au moins temporairement freiné par la crise et ses conséquences économiques, c'est Abu Dhabi qui est, aujourd'hui, devenu le territoire le plus dynamique. Soutenu par ses immenses réserves d'hydrocarbures (90% du pétrole des émirats), l'Etat investit massivement dans l'immobilier et le tourisme dans le cadre du projet urbain Abu Dhabi 2030, qui doit littéralement changer le visage de la cité dans les deux prochaines décennies.

Le Capital Gate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Le Capital Gate (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Comme à Dubaï, d'imposantes tours vitrées sortent de terre et se dressent désormais le long du littoral. Ces édifices, ultramodernes, présentent de superbes lignes et pour certains de véritables défis architecturaux, comme le Capital Gate, qui a décroché en 2010 le titre de tour la plus penchée du monde, détrônant ainsi la tour de Pise. Grâce à ces construction aussi modernes qu'ambitieuses, la petite ville, fondée en 1761 sur une presqu'île, est appelée à devenir le « Manhattan d'Arabie ». Au pied des gratte-ciels, on trouve de nombreux parcs et espaces verts, ainsi que des plages aménagées ouvertes à tous.

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Emirates Palace

Pour préparer l'après-pétrole, les dirigeants d'Abu Dhabi misent sur le tourisme, la culture et les sports. Là aussi, de nombreux hôtels ont été construits, notamment sur le segment du luxe. C'est le cas de l'Emirates Palace, magnifique bâtiment bordé de fontaines et palmiers, situé en bord mer. L'édifice comptend 302 chambres et 92 suites, ainsi qu'un auditorium, plusieurs salons et restaurants, dont un avec terrasse donnant sur la mer et les grandes plages. Certaines excursions proposent d'y déjeuner, le repas comprenant des spécialités locales, dont un étonnant dessert fait à base de fleurs (roses).

L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
L'Emirates Palace (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La démesure du Ferrari World

En matière d'attractions, l'un des principaux centres d'intérêt est le nouveau Ferrrari World, un gigantesque parc à thème, le plus grand du genre, rendant hommage à l'élégance, au design et à la technologie du constructeur automobile italien. Situé sur l'île Yas, le Ferrrari World, qui a ouvert ses portes en octobre 2010, propose des attractions uniques, comme la « Formule Rouge », la montagne russe la plus rapide au monde ; un voyage à la découverte du moteur V12 ; une visite virtuelle des ateliers de Maranello ou encore la reconstitution interactive d'un paddock. En complément, les amoureux de sports automobiles ne pourront pas manquer de visiter le Yas Marina, le circuit le plus technologique du monde, où se déroule désormais le Grand Prix de Formule 1.

Le Ferrari World (© : DROITS RESERVES)
Le Ferrari World (© : DROITS RESERVES)

Le projet de l'île de Saadiyat (© : SAADIYAT)
Le projet de l'île de Saadiyat (© : SAADIYAT)

Saadiyat, l'île des grands musées

Dans le domaine culturel, le projet majeur d'Abu Dhabi est l'aménagement de l'île Saadiyat, un espace de 2700 hectares située en face de la ville historique. Ayant déjà débuté, ce chantier colossal va permettre d'édifier un immense complexe résidentiel et un centre culturel de renommée mondiale. L'« île du bonheur », comme on l'appelle, va, notamment, accueillir un musée Guggenheim, conçu par l'architecte Frank Gery et dont l'ouverture est espérée en 2012. L'autre musée phare sera le Louvre d'Abu Dhabi, dessiné par Jean Nouvel et réalisé en partenariat avec le célèbre musée parisien, qui doit y présenter certaines de ses collections. Ce très beau bâtiment, doté d'une coupole monumentale, doit être ouvert au public vers 2013/2014.

Le futur musée Guggenheim (© : SAADIYAT)
Le futur musée Guggenheim (© : SAADIYAT)

Le futur Louvre d'Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Le futur Louvre d'Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Le futur Zayed National Museum (© : SAADIYAT)
Le futur Zayed National Museum (© : SAADIYAT)

Le Sheikh Zayed, père fondateur des EAU (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Le Sheikh Zayed, père fondateur des EAU (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Au Guggenheim et au Louvre s'ajoutera le musée national Sheikh Zayed, du nom de Zayid bin Sultan El Hor Al Nahyan, émir d'Abu Dhabi et fondateur des Emirats Arabes Unis, qu'il présida jusqu'à sa mort en 2004. Artisan de l'essor d'Abu Dhabi et des EAU, le Sheikh Zayed a également donné son nom à la grande mosquée d'Abu Dhabi, superbe réalisation que nous évoquerons plus loin. Conçu par l'architecte Norman Foster, le musée éponyme, avec ses structures en forme de plumes de faucon, retracera l'histoire des émirats et plus particulièrement celle d'Abu Dhabi.

Le futur resort St Regis (© : SAADIYAT)
Le futur resort St Regis (© : SAADIYAT)

Le futur Park Hyatt (© : SAADIYAT)
Le futur Park Hyatt (© : SAADIYAT)

Futurs appartements en bord de marina (© : SAADIYAT)
Futurs appartements en bord de marina (© : SAADIYAT)

L'île Saadiyat doit, par ailleurs, accueillir un grand musée maritime, dessiné par Tadao Ando, ainsi qu'une cité des arts, imaginée par Zaha Hadid. Autour de ces hauts lieux culturels, dont les collections seront à n'en pas douter de première importance, d'imposants complexes hôteliers et résidentiels, ainsi que des marinas et un golfe, sont en cours de réalisation. Plusieurs excursions permettent de découvrir ces projets, avec un arrêt à la Manarat al Saadiyat, un bâtiment présentant de manière interactive et au sein d'une exposition très bien faite les différents projets en cours.

A la Manarat al Saadiyat (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
A la Manarat al Saadiyat (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
Abu Dhabi (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

Abu Dhabi (© : DROITS RESERVES)
Abu Dhabi (© : DROITS RESERVES)

Un pays de traditions

Abu Dhabi, c'est donc la démesure et le nouveau laboratoire de l'architecture et de l'urbanisme modernes. Mais c'est aussi un développement se voulant respectueux des traditions et offrant une large place à la culture et l'ouverture sur le monde. Ici, les traditions demeurent bien présentes, à commencer par la passion des chevaux et de la fauconnerie. A côté des hippodromes, où se mesurent les plus beaux purs sangs arabes, les oiseaux de proie font partie intégrante de l'héritage du pays. Sport pratiqué par la famille royale, l'art de la chasse au faucon est d'ailleurs une tradition inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Au cours de l'escale, des excursions permettent d'en savoir plus sur la fauconnerie, avec la visite d'un musée dédié, celle de l'hôpital du faucon où chaque animal est examiné avec le plus grand soin avant la chasse, ainsi qu'une démonstration de vol. Et il est possible, pour immortaliser ce moment, de se faire prendre en photo avec un faucon sur l'avant bras.

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La magnifique mosquée blanche du Sheikh Zayed

A Abu Dhabi, les traditions religieuses et spirituelles tiennent également une grande place. Pour honorer l'Islam, le Sheikh Zayed a fait édifier, à la fin de sa vie, une immense mosquée blanche, à laquelle son nom fut donné. Magnifique, la mosquée Sheikh Zayed est l'une des trois plus grandes du monde. Après 12 ans de travaux, qui ont fait appel à des artisans réputés du monde entier, l'édifice, dont le coût aurait largement dépassé les 500 millions de dollars, a ouvert ses portes en 2007, soit trois ans après la mort du père fondateur des EAU, qui repose dans un mausolée, juste devant la mosquée. Recouverte de marbre blanc, la mosquée est surmontée de quatre minarets hauts de 107 mètres, ainsi que plusieurs dizaines de dômes. S'étalant sur une surface totale de 20.000 m², le majestueux bâtiment, ouvert à la visite, est une superbe découverte. Richement décorés, les espaces intérieurs ont nécessité l'emploi d'un nombre considérable de pierres précieuses et présentent de sompteux vitraux et mosaïques. L'immense salle de prière, surplombée par un incroyable lustre, accueille les croyants sur un gigantesque tapis dont la surface dépasse 5500 m². Réputé comme étant le plus grand tapis du monde, cet ouvrage de près de 50 tonnes a été réalisé par plus de 1200 tisserands !

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - YVES MADEC)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)
La mosquée Sheikh Zayed (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Conclusion : Une croisière originale et très enrichissante

La découverte des émirats arabes et du sultanat d'Oman se révèle être un voyage étonnant, à la croisée des chemins entre tradition et modernité. On y apprend beaucoup sur cette région finalement peu connue et recelant de très belles visites et d'incroyables surprises, le tout dans un univers très varié, une véritable terre de contrastes. De la quiétude naturelle des montagnes et du désert au débordement d'activité de villes aux constructions démesurées, de la vie traditionnelle dans certains villages à la société citadine ultramoderne, il s'agit d'une destination vraiment originale. Et, pour en profiter, le bateau semble véritablement une excellente option, permettant de découvrir un grand nombre de sites en une semaine seulement, tout en profitant d'une hôtellerie mobile offrant tout le confort et les services possibles. Le tout, pour un rapport qualité/prix très intéressant.
______________________________________________________

- Pour plus d'informations, consultez le site de Costa Croisières

Dans le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - V
Dans le désert de Dubaï (© : MER ET MARINE - V

Costa Croisières