Construction Navale
Reprise des Chantiers de l’Atlantique : la décision de Bruxelles encore reportée
ABONNÉS

Actualité

Reprise des Chantiers de l’Atlantique : la décision de Bruxelles encore reportée

Construction Navale

La décision de la Commission européenne quant à la reprise par le groupe italien Fincantieri des Chantiers de l’Atlantique va devoir encore attendre. Depuis plus d’un an, la Direction générale de la Concurrence examine cette opération, qui doit voir Fincantieri racheter 50% du constructeur de Saint-Nazaire et en prendre le contrôle via un système de prêt d’1% sur le capital détenu par l’Etat français. Une solution alambiquée imaginée par Bercy pour calmer la colère italienne lorsque Paris avait décidé au printemps 2017 de contrer le rachat par Fincantieri des parts (66.6%) que le groupe sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding détenait dans le chantier de Saint-Nazaire depuis 2008. La France, qui via l’Agence des Participations de l’Etat possédait 33.34% de l’entreprise, avait alors fait jouer son droit de préemption et, à ce jour, possède 84.3% de l'entreprise après avoir cédé le solde du capital à Naval Group (11.7%), au groupement d’entreprises locales COFIPME (1.6%) et aux salariés des chantiers (2.4%).

La procédure avait débuté en janvier

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire