Construction Navale
Reprise des commandes chez STX OSV

Actualité

Reprise des commandes chez STX OSV

Construction Navale

Après deux années de vache maigre suite à la crise financière et aux conséquences de la crise économique, STX Offhore and Specialized Vessels retrouve le chemin de la croissance. En 2010, la société, filiale du groupe européen STX Europe, a enregistré la commande de 27 navires pour une valeur de 1.6 milliard d'euros. Ce résultat marque un net rebond par rapport à 2008 et 2009, où respectivement 4 et 8 navires avaient été commandés pour des valeurs de 725 et 568 millions d'euros (les commandes de 2009 comptaient plus de navires mais portaient sur des unités moins chères). Dans ces conditions, STX OSV n'est pas loin de retrouver son niveau de 2007 (28 navires commandés pour près de 2 milliards d'euros.
Quant au carnet de commandes, qui avait significativement baissé en deux ans pour atteindre 2.1 milliards d'euros en 2009 (contre 3.5 milliards en 2007), la chute a été enrayée l'an dernier et l'on constate là aussi une reprise. Ainsi, au 31 décembre 2010, le carnet de commandes de STX OSV comptait 49 navires, essentiellement pour l'offshore (12 AHTS, 26 PSV et 4 OSCV). Au premier trimestre de cette année, 2 AHTS, 2 PSV et 2 OSCV ont été livrés par les chantiers norvégiens, brésiliens et vietnamiens du groupe. Dans le même temps, STX a enregistré la commande de 3 nouveaux PSV.

Le Rem Gamber, livré en 2010 (© : STX OSV)
Le Rem Gamber, livré en 2010 (© : STX OSV)

9 chantiers opérationnels et un dixième bientôt en construction

L'an dernier, STX Europe a pris la décision de séparer son activité Offshore & Specialized Vessels, qui a été transféré dans une société singapourienne cotée à la bourse de Singapour. Cette structure regroupe un total 9 chantiers, soit 5 en Norvège (Aukra, Brattvaag, Brevik, Langsten et Soviknes), 2 en Roumanie (Braila et Tulcea), un au Brésil (Niteroi) et un au Vietnam (Vung Tau). A cela s'ajoutent des activités dans l'électronique implantées en Inde et au Brésil, sans oublier le nouveau siège de Singapour, qui abrite une force commerciale dédiée notamment au développement de l'activité sur le bassin asiatique. Enfin, le groupe dispose de ses bureaux d'études, STX OSV Design, dont le coeur d'activité se trouve en Norvège. L'ensemble représente 9000 employés.
Après la prise de contrôle totale, l'an dernier, du nouveau site de Vung Tau (qui a livré au printemps dernier son premier navire, le Skandi Emerald), STX OSV doit lancer cette année la construction d'un second chantier naval au Brésil. Implanté à Suape, dans la province de Pernambuco, le futur site doit commencer à construire son premier navire en 2012 et être pleinement opérationnel en 2013. S'étalant sur 250.000 m2, le chantier de Suape disposera de 26.000 m2 de surface couverte, une forme de construction et 300 mètres de quai, le tout permettant de d'assembler 20.000 tonnes d'acier par an. Il doit débuter son activité avec une commande de 8 tankers de type LPG destinés au marché brésilien et dont la livraison est prévue entre 2014 et 2016.

Vue du futur chantier de Suape (© : STX OSV)
Vue du futur chantier de Suape (© : STX OSV)

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)