Vie Portuaire
Résultats 2019 en nette hausse pour le port de Strasbourg

Fil info

Résultats 2019 en nette hausse pour le port de Strasbourg

Vie Portuaire

Ce jour, Catherine Trautmann, Présidente du Port autonome de Strasbourg, en présence de la direction générale du PAS et du Conseil d’administration a présenté ses vœux à l’ensemble du personnel du Groupe PAS. Ce rendez-vous annuel est l’occasion de dresser le bilan de l’année 2019 et de présenter les perspectives d’avenir. 2020 sera notamment marqué par le déménagement du PAS dans son nouveau siège, au cœur de la première zone d’activité régionale, rue du Port du Rhin.

Trafics 2019 : l’année de la reconquête

Le trafic fluvial global s’établit à 7,6 millions de tonnes soit une hausse de 28,5 % par rapport à 2018. Après le phénomène de basses eaux exceptionnel de l’année dernière, en 2019, le PAS a retrouvé ses tonnages habituels. Côté passagers, l’année 2019 enregistre un nombre record de croisières rhénanes faisant escale au port de Strasbourg : près de 1 600 escales représentant plus de 230 000 passagers. Ce développement s’explique par le fort intérêt des compagnies de croisières pour les nouveaux aménagements créés par le PAS en 2017 rue de la Minoterie permettant d’accueillir des bateaux de croisières de 135 mètres.

Rhine Europe Terminals

Rhine Europe Terminals revient également à des niveaux importants avec un trafic conteneurs de 381 565 EVP* tous modes de transport confondus, soit une hausse de 5,9 % par rapport à l’année antérieure. Le nombre de conteneurs traités par la voie fluviale repart à la hausse, soit + 16,4 % (76 768 EVP) par rapport à l’année dernière. 2019 aura également confirmé l’importance grandissante de l’intermodalité et la nécessité d’offrir des dessertes ferroviaires attractives. L’année passée a montré une croissance du trafic ferroviaire global qui a atteint plus de 1,350M tonnes, qui ont transité sur le réseau ferré portuaire dont plus de la moitié en marchandises conteneurisées, soit 74 151 EVP et l’autre en vrac (céréales, produits pétroliers, BTP). 21 janvier 2020 Malgré quasiment un mois total d’interruption de trafic ferroviaire en décembre en raison des grèves sur le réseau ferré national, le trafic ferroviaire conteneurisé enregistre une hausse de 9,5 % par rapport à l’année antérieure, en raison notamment de la création de deux navettes supplémentaires hebdomadaires en 2019 (l’une vers Anvers et l’autre vers Rotterdam). *EVP : L'équivalent vingt pieds, ou EVP (en anglais, twenty-foot equivalent unit : TEU) est une unité de mesure de conteneur / Chiffres provisoires 2018.

Batorama

Batorama, filiale du PAS spécialisée dans la croisière en bateau-promenade sur l’Ill, réalise sa 3e meilleure année (+ 1,1 %) par rapport à 2018 avec près de 786 000 passagers et ce malgré les difficultés liées à la période de canicule puis de grève qui ont impacté l’activité. Batorama reste la 1re attraction culturelle payante du Grand Est. L’année 2019 aura aussi été marquée par le succès de Batorama à l’appel d’offres sur les appontements strasbourgeois lancé par VNF. Batorama dispose désormais d’une bonne visibilité sur l’avenir en tant que titulaire du contrat relatif à ces appontements pour les 15 prochaines années.

Une dynamique d’investissement forte

En 2019, le Port de Strasbourg a investi près de 10 millions d’euros pour la création ou la rénovation d’ouvrages : réaménagement de la rue du Port du Rhin et sécurisation des passages à niveaux, création de 2,2 km de piste cyclable rue du Havre et rue du Rhin Napoléon, rénovation d’ouvrages ferroviaires ou fluviaux, comme l’estacade bassin Detoeuf… Plus d’un tiers du budget est consacré à l’entretien des voiries et voies ferrées, qui représentent plus de 130 km d’infrastructures de transport dans le port (100 km de voies ferrées et 34 km de routes appartenant au PAS). Pour cette nouvelle année, le PAS réalisera notamment de grands aménagements sur ses terminaux strasbourgeois pour répondre à l’augmentation des flux et améliorer ses capacités de traitement. Le terminal Sud sera équipé de nouveaux locaux pour le personnel RET. Les investissements ferroviaires marqueront également l’année 2020, permettant au PAS d’accueillir des trains de plus grande capacité sur des voies électrifiées dans la gare de triage du port. Chaque année, ce sont plus de 6 500 trains qui transitent dans l’espace portuaire.

Les entreprises portuaires innovent dans l’économie circulaire…

Le papetier Blue Paper a inauguré la création d’une unité de production de chaleur BLUE CIRCLE, alimentée par les déchets de process de l’usine Blue Paper. Cette installation permet de réduire la consommation d’énergie de l’usine dans une boucle vertueuse d’économie circulaire. Soprema a fait l’acquisition d’un entrepôt rue du Rheinfeld pour implanter SOPRALOOP, une unité pilote de recyclage et de transformation de déchets d’emballages en PET (polyéthylène téréphtalate), utilisés pour la fabrication de mousse d’isolation pour le bâtiment. C’est aussi l’année d’ouverture de la « Maison du Recyclage », route du Rohrschollen pour ALTEM – Groupe SCHROLL, avec un bâtiment pédagogique destiné à recevoir les écoles, collectivités et entreprises en vue de faire la promotion du recyclage.

s’agrandissent…

Le producteur de levure SIL FALA – Groupe LESAFFRE, a construit et mis en service un atelier de production de levain. L’hébergeur web On Vous Héberge – OVH a développé son implantation afin d’y déployer de nouveaux équipements du Data Center, rue du Bassin de l’Industrie. En 2020, Soprema démarrera la construction du nouveau siège de l’entreprise et la restructuration du site industriel. Parmi les entreprises portuaires, Rhenus Logistics, acteur incontournable de la logistique et du transport dans la région Grand-Est, fait actuellement construire un nouvel entrepôt sur le port de Strasbourg, rue du Havre. La première tranche de cette plateforme logistique sera disponible au deuxième trimestre 2020 pour répondre aux exigences les plus strictes de la logistique pharmaceutique. D'une surface de 12 600 m², elle est extensible par l'ajout de deux tranches supplémentaires d'environ 10 000 m² chacune.

et se réinventent

En 2019, la reprise avec succès des Grands Moulins de Strasbourg par le Groupe agroindustriel Moulins ADVENS a permis de pérenniser les emplois et de poursuivre l’activité de meunerie dans la zone portuaire. Sans oublier la remise en service de l’usine de valorisation énergétique des déchets ménagers résiduels SENERVAL – Filiale de Séché Environnement, après travaux de mise aux normes ou encore la reconstruction du silo Silostra, rue du Rhin Napoléon.

2020, l’année du fluvial

À bon port

En rejoignant le cœur du port à l’été prochain, le siège du PAS n’effectue pas seulement un déménagement historique (depuis 1926 rue de la Nuée Bleue) mais réalise une véritable démarche de modernisation des processus internes et externes : accélération de la dématérialisation, nouvelles habitudes de travail dans le cadre de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise, etc. « L’implantation du nouveau siège dans la zone portuaire, au cœur de ses entreprises, symbolise tout l’engagement du Port autonome de Strasbourg et de ses salariés à développer l’activité économique de la zone portuaire, en synergie avec les évolutions urbaines à venir du secteur. Avec son futur siège, le PAS affirme sa présence et renforce sa visibilité. Cette construction répond donc à des objectifs multiples : rapprocher le siège des activités du port, renforcer les liens avec ses clients, saisir l’opportunité de ce projet d’installation pour créer de nouvelles synergies et pour affirmer la stratégie du port comme acteur majeur du développement durable ». Catherine Trautmann, Présidente du PAS.

Avec ses partenaires

Le travail partenarial est la clé du territoire portuaire, grâce à lui : Une nouvelle coopération des ports du Rhin Supérieur s’engage dans le cadre du programme Interreg visant à étendre les fonctionnalités du système RPIS. Il devient l’une des références en matière de gestion des trafics en Europe. Le réseau de récupération de chaleur fatale de certaines entreprises devrait aboutir dans le cadre de la démarche CLES. Il s’agit de la 1re source d’énergie renouvelable présente sur l’Eurométropole. R3flex, le 3e terminal du groupe PAS, verra son exploitation confiée à une nouvelle société. Le PAS poursuivra le travail opérationnel engagé avec Medlink et Haropa pour améliorer les dessertes ferroviaires et étudiera d’autres opportunités de développement avec des acteurs portuaires en Europe. De nombreux événements auront lieu avec la communauté portuaire et les acteurs du transport pour réfléchir avec les professionnels sur des sujets d’avenir et faire connaître le territoire et son offre multimodale aux professionnels et au grand public.

Communiqué du Port Autonome de Strasbourg

Transport fluvial