Marine Marchande
Résultats en forte baisse pour Maersk Line

Actualité

Résultats en forte baisse pour Maersk Line

Marine Marchande

Le géant danois, leader mondial du transport maritime conteneurisé, accuse une forte baisse de son chiffre d’affaires et de ses bénéfices en 2015. Maersk Line a, ainsi, terminé l’année sur un revenu de 23.73 milliards de dollars, contre 27.35 en 2014 (-13.2%), alors que ses profits ont fondu de 44%, passant de 2.34 milliards de dollars en 2014 à 1.3 milliard en 2015.

Dans un environnement très compliqué, avec en particulier le ralentissement de l’économie chinoise mais aussi une baisse des importations sur les marchés émergeants (côte Est de l’Amérique du sud, Afrique de l’ouest) et en Europe, la demande globale de conteneurs a progressé selon les chiffres de l’armateur danois de moins de 1%. Or, dans le même temps, la capacité mondiale s’est accrue de 8%.

Taux de fret en baisse de 24% au quatrième trimestre

Il en résulte une surcapacité en matière de navires et la forte concurrence entre armateurs qui en découle a engendré une baisse des taux de fret (-16%). Alors que les volumes échangés en 2015 ont stagné, la situation s’est même dégradée au quatrième trimestre, avec une chute de 24% des taux de fret par rapport à la même période de 2014. Maersk Line, qui a transporté l’an dernier 19 millions d’EVP (+0.8% par rapport à 2014), note qu’à l’exception de l’Amérique du nord, les taux ont baissé sur tous les marchés, atteignant même leur plus bas niveau historique sur les lignes Asie-Europe.

« Nous avons enregistré un résultat record au premier trimestre et une activité forte au cours de la première moitié de l’année. Toutefois, l’absence persistante de demande et la surcapacité a entrainé la forte baisse des taux aux troisième et quatrième trimestres. A la fin 2015, les taux étaient historiquement bas et notre résultat du quatrième trimestre est négatif (avec une perte de 182 millions de dollars, ndlr). Par rapport à nos attentes en début d’année, nos résultats sont moins satisfaisants que prévu. Mais compte tenu de l'évolution du marché en 2015, nous avons réalisé une bonne performance », souligne Søren Skou, directeur général de Maersk Line.

Une flotte de 590 navires, dont 285 en propriété

Face à cette situation, l’armement poursuit sa politique de réduction des coûts et d’optimisation des services (la suppression de plus de 4000 postes d'ici 2017 a été annoncée en novembre). Car la situation continue d’être dégradée en ce début d’année et le marché demeure très tendu, une hausse de la demande mondiale de conteneurs de seulement 1 à 3% étant au mieux attendue en 2016.

A la fin décembre, Maersk Line alignait une flotte de 285 navires en propriété (1.8 million d’EVP) et 305 navires affrétés (1.1 million d’EVP), soit une capacité totale de 3 millions d’EVP, 0.5% de plus qu’à la fin 2014. 

Maersk | Actualité du groupe maritime danois