Marine Marchande
Réunis en sommet, plusieurs pays plaident pour faciliter les relèves d’équipage

Actualité

Réunis en sommet, plusieurs pays plaident pour faciliter les relèves d’équipage

Marine Marchande

Lors d’un « sommet virtuel » le 9 juillet, à l’initiative Royaume-Uni, quatorze pays ont encouragé, dans une déclaration commune, les membres de l’OMI à considérer les marins comme des travailleurs clés fournissant un service essentiel afin de leur permettre de circuler. Ils se sont engagés à faciliter les déplacements des marins en limitant les exigences documentaires ainsi que les restrictions de déplacement, ou encore en explorant les façons d'élargir l’accès des marins aux vols commerciaux.

Ministres et autorités chargés des ports et des transports maritimes, ainsi que l’OMI et d’autres agences multilatérales s’étaient réunis pour échanger, partager les meilleures pratiques et rechercher des solutions réalisables et bénéfiques pour l’ensemble des parties prenantes. Selon la déclaration, environ 200.000 marins ont « besoin d’un rapatriement immédiat ». Elle est signée du Royaume-Uni, Danemark, France, Allemagne, Géorgie, Grèce, Indonésie, Pays-Bas, Norvège, Philippines, Arabie Saoudite, Singapour, Emirats Arabes Unis et États-Unis d'Amérique.

Ces déclarations sont loin de calmer la grogne des professionnels qui déplorent incohérences, bureaucratie, manque de vols commerciaux et difficultés diverses entravant le rapatriement des équipages. Il semble que cinq pays (USA, Royaume-Uni, France, Allemagne, Pays-Bas) facilitent réellement les relèves, selon le Lloyds List. Mais d’autres, comme les Emirats Arabes Unis, qui ont pourtant signé la déclaration commune, continuent d’imposer de réelles restrictions, notamment sur les visas. De même, aux Philippines, les équipages étrangers ne sont pas autorisés et en Arabie saoudite, aucun changement d’équipage n’est permis et les frontières fermées, par exemple.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Coronavirus (Covid-19)