Défense
Revue navale du 15 août : Un évènement vraiment pertinent ?

Actualité

Revue navale du 15 août : Un évènement vraiment pertinent ?

Défense

Si le ministère de la Défense a échappé à de nouvelles coupes budgétaires dévastatrices, la situation financière de l’armée française n’en demeure pas moins très délicate. De diverses unités, on rapporte des problèmes liés au manque d’argent dans les caisses. La chasse aux économies se poursuit donc, les activités considérées comme non essentielles étant bien entendu les premières visées. C’est ainsi que la tradition des cocktails lors des escales des bâtiments de la Marine nationale touche progressivement à sa fin. Dans un certain nombre de cas, ce sont même les escales qui sont purement et simplement annulées, histoire d’économiser un peu de carburant et de préserver le potentiel des navires.

 

 

Une grande parade pour chaque président

 

 

Dans ces conditions, l’organisation de certains évènements peut poser question. C’est le cas de la grande revue navale du 15 août, un imposant défilé maritime et aérien que l’Elysée souhaite voir mis en place à l’occasion du 70ème anniversaire du débarquement de Provence.  Très rares (il n’y en a eu que huit depuis 1958), ces impressionnantes parades, qui mobilisent l’essentiel de la flotte opérationnelle, sont devenues l’un des grands symboles de la puissance maritime de la France, mais aussi du pouvoir militaire du chef de l’Etat, chaque président ne manquant pas, au cours de son mandat, de faire organiser « sa » revue navale (De Gaulle en 1958 et 1964, Pompidou en 1971,

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française