Divers
RIF, GIE: Anne Barthe, Délégué général d'Armateurs de France

Interview

RIF, GIE: Anne Barthe, Délégué général d'Armateurs de France

Divers

Entré en vigueur le mois dernier, le Registre International Français doit permettre de redonner des couleurs à la marine marchande française, qui a perdu 60% de ses navires et de ses équipages en 40 ans. Le RIF, qui prendra progressivement la place des immatriculations aux Kerguelen, permettra aux armateurs et aux marins de bénéficier d'avantages fiscaux. Une avancée saluée par les armateurs, qui réclament maintenant le retour du GIE fiscal, un dispositif permettant de construire des bateaux moins chers et gelé par le gouvernement, depuis l'ouverture d'une enquête de la Commission européenne, en décembre 2004. Ces mesures peuvent-elles relancer la flotte de commerce française?

La réponse d'Anne Barthe, Délégué Général d'Armateurs de France, au micro de Vincent Groizeleau.
_____________________________________

En savoir plus:

Voir le dossier « La France peut-elle redonner de l’éclat à sa marine marchande ? »

Le GIE Fiscal, qu'est ce que c'est?

Interviews