Divers
Rita atteint la puissance de Katrina et menace la Louisiane et le Texas

Actualité

Rita atteint la puissance de Katrina et menace la Louisiane et le Texas

Divers

Ce que redoutaient les météorologues est arrivé hier soir. L’ouragan Rita est passé en catégorie 5, le niveau le plus élevé de l’échelle Saffir-Simpson. Alors qu’elle fait route vers Golfe du Mexique, Rita atteint donc la puissance de Katrina, qui a ravagé le sud-est des Etats-Unis il y a trois semaines. Selon le National Hurricane Center de Miami, les vents atteignent 265 Km/h et l’ouragan progresse à la vitesse de 22 Km/h vers les côtes du Texas. La ville portuaire de Galveston, où de nombreux sinistrés du précédent ouragan ont trouvé refuge, pourrait être atteinte dans la nuit de vendredi à samedi. Galveston avait connu au début du 20ème siècle un ouragan de cette ampleur. La cité avait été totalement détruite, engloutie par les eaux. 8000 personnes avaient perdu la vie, faisant de ce drame la pire catastrophe naturelle de l'histoire des Etats-Unis. Hier après-midi, les autorités ont ordonné l’évacuation de la population, une mesure également prise en Louisiane. Après le désastre de Katrina, le maire de la Nouvelle-Orléans, Ray Nagin, a suspendu le retour des habitants et réclamé une nouvelle évacuation de la ville. On craint en effet que les digues, tout juste colmatées, ne cèdent sous la pression d’une nouvelle montée des eaux. En Floride, l’état d’urgence a été décrété mardi et près de 25.000 foyers ont été évacués, à commencer par les habitants des îles Keys.

Infrastructures pétrolières en danger

Déjà malmenée par les dégâts occasionnés il y a trois semaines, l'industrie pétrolière pourrait subir un nouveau coup dur. Plusieurs centres majeurs de raffinage du golfe du Mexique sont en effet menacés par Rita. C'est ce qu'indique l'agence américaine d'informations sur l'énergie. Selon cet organisme fédéral, si l'ouragan suit une trajectoire vers le nord, l'impact pourrait être important car les installations terrestres et offshores seraient touchées. La zone, située au large du Texas n'a pas été balayée par Katrina, qui avait en revanche détruit une trentaine de plates-formes et puits de forage au sud-est de la Louisiane. Le Texas compte une vingtaine de raffineries sur le littoral. La région du golfe du Mexique produit un tiers du pétrole des Etats-Unis.

L'administration sur le terrain

Alors que le bilan de Katrina, plus d’un millier de victimes, n’est toujours pas définitif, les Etats-Unis redoutent une autre catastrophe. Suite à la vague de critiques qui s’était déchaînée contre le président américain après le passage de Katrina, Georges Bush a ordonné la mobilisation des secours pour éviter une nouvelle tragédie. Un amiral a été dépêché au Texas pour coordonner les opérations de secours et l’évacuation.
Hasard du calendrier, c’est hier que le Congrès a voté une loi accordant plus de 6 milliards de dollars d’allègements fiscaux aux entreprises et victimes de l’ouragan. Ces aides viendront s’ajouter aux 62 milliards de dollars débloqués depuis le 29 août.