Marine Marchande
Rokia Delmas : Achèvement du pompage et déchargement des conteneurs

Actualité

Rokia Delmas : Achèvement du pompage et déchargement des conteneurs

Marine Marchande

Après avoir achevé, vendredi, les opérations de pompage des 96 tonnes de fuel de propulsion du Rokia Delmas, échoué depuis le 24 octobre devant l'île de Ré, Les Abeilles International et la société néerlandaise SMIT Salvage devraient avoir évacué, d'ici demain, les 35 tonnes de fuel léger qui se situent au fond du compartiment machine. Pour l'heure, aucune irisation n'a été constatée à la surface. Le double barrage antipollution installé autour du porte-conteneurs roulier de CMA CGM est maintenu, le Bâtiment de Soutien et de Lutte Antipollution (BSAD) Alcyon, de la Marine nationale, restant à proximité du navire accidenté. Le remorqueur Abeille Bourbon a quitté la zone hier matin pour retrouver Brest. L'Abeille Languedoc, qui assurait sa permanence en Bretagne, va se repositionner près du Rokia Delmas. Alors que les conditions météorologiques restent favorables jusqu'à mercredi, une grue flottante en provenance des Pays-Bas est attendue aujourd'hui sur le chantier. Disposant d'importantes capacités de levage, elle devrait permettre, dès demain, de commencer à décharger les 378 conteneurs arrimés sur le pont du navire, une opération qui pourrait être relativement longue. Dès l'avarie de moteur qui a entraîné l'échouage du Rokia Delmas, CMA CGM a mandaté Les Abeilles International pour mener la mise en sécurité du porte-conteneurs. Ne pouvant remorquer le navire compte tenu des dégâts constatés sur la coque, LAI, dont les remorqueurs et BSAD Abeille Bourbon, Abeille Languedoc et Alcyon sont affrétés par la Marine nationale, a fait appel à SMIT Salvage, société avec laquelle elle a déjà collaboré lors de sauvetages sensibles comme ceux du Stamy à Dunkerque en 1985, du Ming Fortune et de l'Happy Fellow en 1995 ou encore du Capetan Tzannis en 1997. « Notre mission était de rassembler et de coordonner les expertises des meilleures équipes de sauvetage. Notre objectif est toujours le même: zéro accident, zéro pollution. Nous avons analysé la situation sur site et mené l'intervention la plus adaptée aux contraintes constatées, en imposant des règles de sécurité drastiques pour protéger les hommes et l'environnement. Nos 25 ans d'expérience sont alors essentiels... », explique Charles Claden, Senior Salvage Master Les Abeilles International, Responsable des opérations et commandant de l'Abeille Bourbon.

Accidents, pollutions