Défense
Rolls-Royce : Commande des turbines à gaz des futurs porte-avions de la Royal Navy

Actualité

Rolls-Royce : Commande des turbines à gaz des futurs porte-avions de la Royal Navy

Défense

Le motoriste britannique vient de se voir notifier un contrat de 96 millions de Livres (124 millions d'euros) portant sur quatre turbines à gaz MT 30, destinées aux porte-avions HMS Queen Elizabeth et HMS Prince of Wales. Ces engins, les plus puissants actuellement sur le marché, développent chacun 40 MW (soit 80 MW par bâtiment). En dehors des turbines, Rolls-Royce livrera d'autres équipements, comme les propulseurs et les stabilisateurs des deux navires, dont la livraison est prévue en 2014 et 2016.
A leur admission au service actif, les Queen Elizabeth et Prince of Wales (programme Carrier Vessel Future) seront les plus grands navires de guerre jamais construits en Europe. Longs de 283 mètres pour un déplacement en charge de 65.000 tonnes, ils pourront embarquer 36 avions à décollage court et appontage vertical F-35 B, ainsi que 4 hélicoptères. C'est en juillet dernier que le ministère britannique de la Défense a notifié aux industriels (BAE Systems, BVT Surface Fleet, Babcock et Thales) une commande de quatre milliards d'euros en vue de réaliser les deux navires.
Etudié en commun avec la France (accord de coopération de mars 2006), le CVF devait être décliné dans une version française, capable de mettre en oeuvre des avions catapultés (Rafale et Hawkeye). Toutefois, le président de la République a choisi de repousser la décision de construire ou non ce bâtiment en 2011 ou 2012.

Turbine MT 30 (© : ROLLS-ROYCE)
Turbine MT 30 (© : ROLLS-ROYCE)

Rolls-Royce Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques Propulsion - Motorisation de navires | Actualités du secteur