Vie Portuaire
Rouen Première escale pour la nouvelle flotte de BOCS

Actualité

Rouen Première escale pour la nouvelle flotte de BOCS

Vie Portuaire

En provenance d'Anvers, l'Africa Winds a accosté pour la première fois au terminal de Grand-Couronne le 7 mars. Premier navire de la nouvelle flotte de BOCS, il y a déchargé divers éléments techniques sous la responsabilité de la Normande de Manutention et des grutiers du Grand Port Maritime de Rouen. Il a ensuite chargé 3300 tonnes de malt en vrac chez Soufflet à Dieppedalle/Canteleu puis 16.200 tonnes de blé en vrac chez Lecureur à Val-de-la-Haye, avant d'entamer sa première traversée vers l'Afrique, chargé à la manière des Delmas de la série « ABCD », récemment vendus à un armateur asiatique.

 L'Africa Winds (© : GPMR - REMI HONDIER)
L'Africa Winds (© : GPMR - REMI HONDIER)

Long de 166.3 mètres pour une largeur de 27.4 mètres et un port en lourd de 28.500 tonnes, l'Africa Winds a été construit par Huanghai, à Rongcheng, en Chine. Après sa sortie de chantier, il avait rejoint les Etats-Unis, chargé en pontée d'éoliennes chinoises, puis gagné Cork en Irlande avec une cargaison de copeaux de bois. Il a aussitôt après entamé à Anvers le premier des voyages africains de son histoire, sous le commandement de Hans-Wilhelm Nielsen, à la tête d'un équipage de 18 marins. La ligne régulière « conbulk » développée par BOCS/Bremen Overseas Chartering and Shipping et son agent général Logship relie Anvers, Rouen, Abidjan si possible, Douala et Libreville, ainsi que d'autres ports de la Côte Ouest d'Afrique selon le chargement. Sa fréquence est d'un navire à Rouen tous les 21 jours, avec une base de 14 escales annuelles dans le port normand. Dans cette perspective, deux autres navires jumeaux, les African Forest et African River, sont attendus en juin puis juillet sur la ligne pour laquelle, si besoin, des navires supplémentaires seront affrétés.

 L'Africa Winds (© : GPMR - REMI HONDIER)
L'Africa Winds (© : GPMR - REMI HONDIER)

L'African Wind et ses semblables sont construits dans l'optique d'une grande flexibilité de chargement et d'une importante autonomie de manoeuvre dans les ports africains. Leurs quatre cales sont « compartimentables » par le jeu de pontons/entreponts. Leurs trois grues de bord peuvent procéder à la manutention d'un colis lourd de 150 tonnes et les navires sont susceptibles de charger 1600 EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur), dont des conteneurs réfrigérés.
Pour le GPMR, l'entrée en service de cette nouvelle flotte s'inscrit dans une dynamique de développement des lignes régulières escalant dans le port normand. Ainsi, fin 2010, Grimaldi a ouvert un nouveau service vers l'Afrique, alors que Seatrade a inauguré il y a quelques semaines une ligne vers les Caraïbes. En parallèle, Rouen bénéficie du déploiement de navires plus récents et de plus forte capacité sur la ligne UPM-Seaways/Promarline (Baltic Excellent) vers la Finlande, ainsi que sur la ligne Radicatel-Portugal-Canaries-Cap Vert de Portline (Hispania, 1640 EVP), sans oublier la mise en service par Safmarine de navires entièrement nouveaux sur l'Afrique centrale.

Port de Rouen