Défense

Actualité

Rouliers des armées : Le projet suspendu

Le ministère de la Défense a, finalement, décidé d’abandonner la signature du contrat prévu dans le cadre du renouvellement des navires rouliers chargés d’assurer le transport logistique des armées françaises. A l’issue d’un appel à projets sur fond de partenariat public privé, des négociations avaient débuté il y a quelques mois avec CMA CGM, qui espérait signer le contrat d’ici la fin de l’année. L’objectif était de fournir à compter de 2014 cinq nouveaux navires au ministère français de la Défense : deux affrétés à l’année afin d’assurer le service courant de transport de matériel au profit des bases outre-mer et des troupes déployées en opérations extérieures, et trois autres bateaux mobilisables sous faible préavis afin d’assurer les besoins d’une importante projection de moyens militaires. Les termes de l’appel à projets stipulaient que cette flotte de complément serait exploitée en temps normal, par le titulaire du marché, sur des lignes commerciales, ce qui faisait de CMA CGM, numéro 2 mondial du transport maritime conteneurisé, le candidat le plus logique compte tenu des contraintes imposées.

 

L'Ark Forwarder, affrété par la Maritine Nantaise (© MER ET MARINE - JL VENNE)

 

Si cette option tombe finalement à l’eau, la décision de l’Hôtel de Brienne fait un heureux : La Maritime Nantaise, qui va pouvoir poursuivre cette mission au profit des armées en attendant, peut-être, qu’un nouvel appel d’offres soit lancé. La compagnie, qui exploite plusieurs rouliers au profit des armées, dont l’Ark Forwarder, récemment repeint à ses couleurs, avait déjà commandé, pour remplacer ses unités les plus anciennes, deux nouveaux navires. Construits par les chantiers sud-coréens Hyundai de Mipo, ces bateaux de type CON-RO (porte-conteneurs rouliers)  auront un port en lourd de 12.800 tonnes, une surface de roulage de 2800 mètres linéaires et pourront embarquer jusqu’à 850 conteneurs. Capables d’atteindre 20 nœuds, ils doivent être livrés en août 2013.

Vue des futurs CON-RO de la Maritime Nantaise (© KNUD HANSEN)