Vie Portuaire
Route de la soie : un nouveau terminal ouvre à Kaliningrad

Actualité

Route de la soie : un nouveau terminal ouvre à Kaliningrad

Vie Portuaire

UTLC–ERA ouvre un nouveau corridor ferroviaire entre la Chine et l’Allemagne via le port de l’enclave russe de Kaliningrad en empruntant le ferry. Une première qui combine les deux modes de transport. Un article d'Hervé Deiss, du site Ports et Corridors

La Route de la Soie continue d’innover. Avec le développement des trains reliant la Chine et l’Europe, UTLC–ERA, société conjointe entre les entreprises ferroviaires russe, kazakh et biélorusse, a lancé un nouveau service combinant le ferroviaire et le ferry.

Parti de Xian, dans le centre de la Chine, un train a rejoint le port de l’enclave russe de Kaliningrad. Profitant des nombreuses liaisons ferry dans ce port, le train a été chargé directement sur un navire pour rejoindre le port de Mukran, au nord de l’Allemagne. Il a ensuite continué sa route vers Hambourg.

L’originalité de ce nouveau corridor ferroviaire de la Route de la Soie tient, en premier lieu, au fait que l’ensemble du transport est réalisé par un seul document de transport multimodal. Ensuite, il ouvre une nouvelle voie par le port de Kaliningrad, en Russie. Cette combinaison entre le ferry et le ferroviaire n’est pas neuve. Déjà, des trains-ferries existent en Baltique pour éviter les transbordements. Enfin, en ouvrant un corridor à Kaliningrad, UTLC–ERA ouvre la Route de la Soie à l’ensemble de la Baltique sans passer par les ports allemands et en liaison directe par ferries.