Nautisme
Route du Rhum : Chavirages et bricolage

Actualité

Route du Rhum : Chavirages et bricolage

Nautisme

Jean Stalaven, le trimaran de classe 2 de Pascal Quintin a chaviré hier vers 17h40, à 800 milles dans l'ouest-sud-ouest des Açores. Pascal Quintin était à bord, il a commencé par appeler son épouse pour lui signifier qu'il n'était pas blessé. Le skipper a déclenché sa balise Sarsat et sa balise Argos. Deux cargos ont été déroutés sur zone, alors que dans cette partie de l'Atlantique, le vent soufflait encore à 20/25 noeuds mais la mer est un peu moins désordonnée que la nuit de mardi à mercredi. Vers minuit, le Commandant du vraquier Pudu a signalé à la direction de course que l'opération de sauvetage s'était bien déroulée. Par ailleurs, Ross Hobson, a été récupéré sain et sauf hier matin par le cargo Carmen. Le skipper du trimaran Ideal Stelrad (classe 3) avait chaviré mardi à 23 H GMT, à 1760 milles de l'arrivée, à Pointe-à-Pitre. Après l'accident, Ross Hobson avait immédiatement déclenché sa balise de détresse mais se trouvait dans l'impossibilité de communiquer. Le PC Course en liaison avec le CROSS Gris Nez a dérouté deux cargos sur place. A 5h GMT, hier matin, la direction de course était informée par le CROSS de la réussite de l'opération de sauvetage. Le navigateur anglais atteindra l'Espagne le 12 novembre.

Jourdain super bricoleur

Alors que les sept premiers trimarans ORMA sont déjà arrivés en Guadeloupe, Alain Gautier, sur Foncia, ayant coupé la ligne d'arrivée la nuit dernière, la bataille fait toujours rage chez les monocoques. La journée d'hier a été marquée par une incroyable révélation de Roland Jourdain, qui mène la flotte des IMOCA. Le skipper de Sill & Veolia a avoué qu'il avait cassé sa bôme au passage des Açores, jeudi dernier, une avarie suffisamment grave pour devoir normalement se dérouter vers un port à vitesse réduite, voire jeter l'éponge. « Je n'ai pas imaginé une seconde abandonner » a déclaré Jourdain à la mi-journée. « Mais j'en ai bavé ! » C'est avec les lattes de secours, les montants de ses bannettes, son siège de table à cartes, des morceaux de sa cuisine en contreplaqué et bien sûr de la stratification que « Bilou » a joué les McGyver pour fabriquer une attelle réunissant les deux morceaux de l'espar cassé. « Il n'y a plus rien à l'intérieur, on a l'impression que les huissiers sont passés » s'en amusait après coup le navigateur, qui estime avoir perdu 20 ou 30 milles pendant la douzaine d'heures qu'a duré la réparation. A un peu plus de 24 heures de l'arrivée, Sill & Veolia maintenait une confortable avance de plus de 110 milles sur Jean Le Cam (VM Matériaux). Dominique Wavre (Temenos) avait pris la troisième place, aux dépends de Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec).
____________________________________________

La course en direct sur le site de la Route du Rhum - La Banque Postale

Route du Rhum 2006