Nautisme
Route du Rhum : La fête en Guadeloupe, l'enfer en mer

Actualité

Route du Rhum : La fête en Guadeloupe, l'enfer en mer

Nautisme

La célèbre course vit des moments très contrastés. La fête, tout d'abord, cette nuit, pour Claude Thélier devant des milliers de Guadeloupéen. Le skipper arrive à bon port à la barre de l'ancien Primagaz de Laurent Bourgnon, rebaptisé Guadeloupe-Terres de Passion, en 11 jours, 11 heures, 56 min et 51 sec (moyenne de 12,84 n?uds). Toujours chez les trimarans Orma, Antoine Koch est attendu ce matin. Sopra Group a, toutefois, été devancé ce matin (6H30) par un trimaran plus petit, le Crêpes Whaou! de Franck-Yves Escoffier. En multi 50 pieds, le Malouin signe sa troisième victoire dans la Route du Rhum en trois participations! Fier et heureux pour cela, Franck-Yves était en revanche ému aux larmes hier midi par le chavirage de son copain Pascal Quintin, récupéré la nuit dernière par un cargo. En monocoques Imoca, Roland Jourdain devrait également triompher et emmener son Sill & Veolia à la victoire, lui aussi aujourd'hui. Il succédera ainsi à Ellen MacArthur et, sauf accident de dernière minute, remportera sa première grande course en solitaire. Le suspense demeure pour le podium dans la série reine des bateaux à une coque, car si Jean Le Cam semble bien installé 100 milles derrière son copain "Bilou", il y avait encore hier un chassé-croisé permanent pour la troisième marche du podium entre Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) et Dominique Wavre (Temenos II). Pour tous ceux-là, à divers titres, la joie de l'arrivée et les fêtes sont proches. Pendant ce temps, d'autres connaissent l'enfer.

Joe Seeten récupéré par un tanker

Car ces dernières 48 heures, au milieu de l'Atlantique, à 1500 milles de l'arrivée (environ 2780 km), la flotte a été très durement secouée. Outre le chavirage du Jean Stalaven de Pascal Quintin et une grosse frayeur pour le trimaran Madinina de Gilles Lamiré, les Classe 40 ont ainsi connu des conditions dantesques, avec du vent bien plus fort que prévu par les fichiers météo. Ils enchaînent dépression sur dépression depuis deux jours et deux nuits, avec une mer très forte et des vents qui sont montés jusqu'à 55 noeuds dans les rafales, des creux de 7 mètres pour certains et encore du vent soutenu et de la mer aujourd'hui. Quelques avaries plus ou moins graves sont à déplorer. Damien Grimont (Chocolats Mombana) a eu très peur : il a été retenu par son harnais au moment où il passait à l'eau. Mais la plus sérieuse alerte concerne Joe Seeten (TMI Technologies, lire communiqués précédents) qui a déclenché sa balise Sarsat et pour qui une opération de secours a été lancée. A 640 milles dans le sud-ouest des Açores, le circumnavigateur de Dunkerque s'est blessé à l'épaule au moment où son bateau de 12 mètres a connu une grave avarie de quille et une voie d'eau. Joe Seeten a été récupéré en toute fin dé soirée, sain et sauf, par le pétrolier Stavanger Eagle.
____________________________________________

La course en direct sur le site de la Route du Rhum - La Banque Postale

Route du Rhum 2006