Disp POPIN non abonne!
Divers

Fil info

Route du Rhum. Roucayrol et Pruvot sauvés des eaux

Divers

Quelle Route du Rhum ! Des tempêtes, des chavirages, des sauvetages… Les arrivées s’enchaînaient, vendredi à Pointe-à-Pitre. Entre deux grains, le soleil pointait son nez. Et entre les mauvaises nouvelles, des bonnes. Alors qu’Alex Thomson, à bord de son bateau blessé, en terminait avec sa course ce sont deux marins qui étaient récupérés en pleine mer.

 

Pruvot percute un cargo qui la récupère !

 

 

Claire Pruvot, qui disputait sa première Route du Rhum, a été victime dans la nuit de jeudi à vendredi d’une collision avec un cargo au large du Portugal. Elle a été récupérée par l’équipage. La collision entre « Service Civique » et le cargo a sérieusement endommagé son Class40. La jonction coque et pont tribord était ainsi ouverte. Elle n’a pas eu le choix, elle a dû quitter son bateau pour monter à bord du Dalian Dalian Epxress. Elle sera débarquée à Malte.

 

 

« Un peu de surf et de pêche au gros ! »

 

 

De son côté, Lalou Roucayrol a été accueilli sur le trimaran de Pierre Antoine : « On s’est fait un petit café, il m’a fait la visite de son magnifique voilier ». Tout n’a pas été si simple pour arriver à bord d’« Olmix ». « C’était un peu limite hier soir (jeudi soir), dans la nuit, on a essayé de faire le transfert, mais ce n’était franchement pas raisonnable. On aurait pu casser le bateau ou perdre le bonhomme, ça ne servait à rien ». C’est donc vendredi matin qu’ils ont réussi le transfert : « Au bout de quelques essais, j’ai réussi à lui balancer un bout qu’il a pu mettre sur un winch. Derrière, j’ai fait un peu de surf et de pêche au gros en attendant qu’il puisse ralentir son bateau et me remonter à bord ».

 

Maintenant que Pierre Antoine a sauvé le bonhomme, place à la récupération du bateau. Si « Olmix » a remis le cap sur la Guadeloupe, le trimaran devrait croiser la route du remorqueur affrété par l’équipe d’Arkema dans 24-30 heures. Le passage du multi au remorqueur se fera de jour. « Le remorqueur est équipé d’un zodiac qui peut être mis à l’eau pour que le transfert puisse se faire plus rapidement ». Ensuite, ce sera opération récupération de Multi50 : « On peut envisager le retournement, voire le remorquage à l’envers si on a un alizé trop fort pour pouvoir le retourner ».

A. M.



Un article de la rédaction du Télégramme