Nautisme
Route du Rhum :  Six arrivées, un sauvetage et une échappée chez les monos...

Actualité

Route du Rhum : Six arrivées, un sauvetage et une échappée chez les monos...

Nautisme

Actualité bouillonnante sur la Route du Rhum-La Banque Postale, depuis lundi. Après l'extraordinaire exploit sportif de Lionel Lemonchois, la course a vécu un autre genre de prouesse tôt hier matin avec le sauvetage par un cargo russe de Stève Ravussin, dont le trimaran Orange Project avait chaviré au beau milieu de l'Atlantique. Côté compétition, le podium de cette 8e édition est établit, Pascal Bidégorry (Banque Populaire) et Thomas Coville (Sodeb'o) venant entourer sur les marches de la gloire le skipper de Gitana 11. Hier soir, après un peu plus de 9 jours de course, six grands multicoques étaient déjà arrivés à Pointe-à-Pitre, (Desjoyeaux 4e, Cammas 5e, Bourgnon 6e), où le Foncia d'Alain Gautier était attendu dans la nuit. Autre illustration des conditions exceptionnelles de cette édition, Foncia réalise un temps inférieur à l'ancien record de Laurent Bourgnon, établi en 1998. Les quatre derniers multicoques de 60 pieds en course, eux, ont encore plusieurs jours de mer devant leurs étraves. Claude Thellier (Région Guadeloupe Terre de Passions) est pour l'instant le plus proche du but après Foncia, à moins de 800 milles de Pointe-à-Pitre.

Jourdain mène la danse des IMOCA

Chez les monocoques, le suspense continue, même si la tête de course est passée sous la barre des 1000 milles de l'arrivée. Roland Jourdain (Sill & Veolia) a pris un sérieux avantage, puisqu'il possédait, au dernier pointage de 20 heures, un matelas de plus de 110 milles d'avance sur ses plus dangereux adversaires passés par une route plus au nord : Jean le Cam (VM Matériaux) et Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec). Tout peut encore arriver bien sûr mais "Bilou", avec une avance supérieure à 10% de la route restant à courir, a pris une sérieuse option, d'autant que les quatre bateaux de tête vont naviguer de nouveau dans le même système météo. Chez les multis 50, le Crêpes Whaou! de Franc-Yves Escoffier était cette nuit à moins de 900 milles de l'arrivée et possède plus de 370 milles d'avance sur le Trilogic d'Eric Bruneel. En multis de classe 2 en revanche, le duel est toujours indécis entre l'Ideal Stelrad de l'Anglais Ross Hobson et l'Imagine de Pierre Antoine, relativement proches l'un de l'autre. En monocoques de classe 1, 2 et 3, les leaderships sont plus affirmés à l'avantage de Jeunes Dirigeants en classe 1, d'Artforms en classe 2 et de Roaring Forty en classe 3. Du côté des Classe 40 enfin, on assiste à une bagarre stratégique extraordinaire avec un écart latéral énorme entre les bateaux (400 milles). A moins de 1600 milles de l'arrivée, le leader britannique Phil Sharp récolte les fruits d'une option nord très osée et très payante pour le moment. A 20 heures, Phil Sharp se retrouvait avec un capital de 120 milles d'avance sur son dauphin, Gildas Morvan (Oyster Funds), un peu moins au nord, et près de 220 milles sur le troisième, Dominic Vittet (Atao Audio System), qui a réussi à s'extirper des calmes du sud après une nuit difficile où nordistes et centristes ont engrangé, à l'inverse des sudistes.
____________________________________________

La course en direct sur le site de la Route du Rhum - La Banque Postale

Route du Rhum 2006