Construction Navale
Royal Caribbean commande un nouveau paquebot en Allemagne

Actualité

Royal Caribbean commande un nouveau paquebot en Allemagne

Construction Navale

A la surprise générale, la compagnie américaine Royal Caribbean International a annoncé hier la commande au chantier allemand Meyer Werft d'un troisième paquebot du type Quantum of the Seas. Un navire livrable mi-2016, c'est-à-dire en même temps que le géant du type Oasis of the Seas signé en décembre dernier avec STX France à Saint-Nazaire. RCI connaîtra alors la plus forte hausse de capacité de l’histoire de la croisière, avec l’entrée en flotte simultanée de deux mastodontes de 2700 (O) et 2100 (Q) cabines. Cela représente un challenge considérable en termes de commercialisation puisqu’il va falloir, pour la compagnie, trouver l’équivalent de près de 500.000 passagers supplémentaires par an (sur une base de 9600 passagers en base double par semaine et 51 semaines d’exploitation par an). C’est tout simplement énorme, d’autant que RCI devra absorber en 2014 et 2015 les deux premières unités du type Quantum et compte toujours une option en suspens à Saint-Nazaire pour la construction d’un autre Oasis, qui serait livré mi-2018. Côté financier, cela représente également un investissement considérable, soit environ 1 milliard d’euros par bateau. Royal prend donc le risque de creuser sa dette en misant sur une reprise, dans les trois prochaines années, du marché de la croisière, sur lequel ses dirigeants comptent faire la différence avec des navires particulièrement innovants et optimisés.  

 

 

Paquebot du type Oasis of the Seas (© RCI)

Paquebot du type Oasis of the Seas (© RCI)

 

 

Une flotte de géants

 

 

RCI dit avoir décidé de commander sans attendre un troisième Quantum en raison de l’accueil extrêmement favorable que le marché a réservé à ce navire, dont le design a été dévoilé le 16 avril dernier. Par rapport à ses deux aînés, le Quantum 3 devrait, selon la compagnie, bénéficier de systèmes optimisés afin de réduire la consommation énergétique, ainsi qu’une proportion plus élevée de cabines haut de gamme. Pour mémoire, le Quantum of the Seas, qui sera livré par Meyer Werft à l’automne 2014, sera le plus gros paquebot de monde après les Oasis of the Seas et Allure of the Seas (361 mètres de long, 47 mètres de large, 227.700 GT de jauge). Long de 348 mètres pour une largeur de 41 mètres, le Quantum of the Seas présentera une jauge de 167.800 GT et de nombreuses innovations (voir notre article sur ce navire). Son premier sistership, l’Anthem of the Seas, quittera les chantiers allemands au printemps 2015. En comptant les trois Freedom of the Seas (158.000 GT, 1800 cabines), mis en service entre 2006 et 2008, Royal Caribbean exploitera, en 2016, les 9 plus grands navires de croisière.

 

 

Le futur Quantum of the Seas (© RCI)

Le futur Quantum of the Seas (© RCI)

 

 

Cette nouvelle génération de navires permet de remplacer les plus anciens bateaux de la flotte, comme les classes Sovereign of the Seas et Legend of the Seas, construites dans les années 80 et 90. Alors que RCI se concentre sur des paquebots géants très novateurs, avec une démultiplication des équipements et animations, sa politique de modernisation voit les bateaux les plus anciens versés à d'autres filiales du groupe, comme la compagnie espagnole Pullmantur. Celle-ci a déjà intégré les Monarch, Sovereign et Empress, tout en transférant elle-même chez sa filiale tricolore Croisières de France l'Horizon et, en 2014, le Zenith. Le rythme des transferts est, ceci dit, parfois moins soutenu qu'espéré en raison des difficultés liées à la crise économique sur différents marchés. Des opportunités de ventes pourraient également se présenter dans les prochaines années, par exemple en Asie, où la croisière est en plein essor.

 

 

Meyer Werft fait le plein

 

 

On notera enfin que la commande du Quantum 3 (dont l’entrée en vigueur demeure comme c’est traditionnellement le cas soumise au bouclage du montage financier) constitue évidemment une très bonne nouvelle pour Meyer Werft. Le chantier allemand voit, ainsi, sa visibilité augmenter d’un an. En plus des trois navires de RCI, Papenburg travaille actuellement sur le second paquebot du projet Breakaway de NCL, le Norwegian Getaway (324 mètres, 145.000 GT, 2014 cabines), livrable en janvier 2014. Viendra ensuite une version agrandie de ces navires, le premier « Brekaway Plus » (163.000 GT, 2100 cabines), devant être livré en octobre 2015. Avec une option pour un sistership qui serait achevé au printemps 2017.

Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière Meyer Werft | Toute l'actualité du groupe allemand de construction navale