Construction Navale
Royal Caribbean confiera à Meyer Werft la réalisation de ses prochains paquebots

Actualité

Royal Caribbean confiera à Meyer Werft la réalisation de ses prochains paquebots

Construction Navale

Ce sont finalement les chantiers allemands Meyer Werft qui ont été retenus par le groupe américain Royal Caribbean pour travailler sur une nouvelle série de paquebots. Une lettre d'intention portant sur la construction d'un prototype et comprenant une option pour un second navire a été signée en ce sens. Affichant une jauge de 158.000 tonneaux et disposant de 2050 cabines, la tête de série sortirait des chantiers de Papenburg fin 2014, son sistership devant entrer en flotte au printemps 2015. D'un coût unitaire de 700 millions d'euros, ces nouveaux paquebots doivent désormais faire l'objet d'une commande ferme, sujette à l'aboutissement du financement de ce projet, baptisé « Sunshine ».
Les futurs navires devraient être une évolution des trois Freedom of the Seas (158.000 tonneaux, 1800 cabines), livrés par les chantiers STX de Turku, en Finlande, entre 2006 et 2008. Comme on pouvait s'y attendre, ils seront beaucoup moins gros que les Oasis et Allure of the Seas (225.000 tonneaux, 2700 cabines), achevés par STX en 2009 et 2010.

 Turku en 2009, avec l'Oasis et l'Allure of the Seas (© : STX EUROPE)
Turku en 2009, avec l'Oasis et l'Allure of the Seas (© : STX EUROPE)

Le coup de grâce pour les chantiers finlandais ?

On notera d'ailleurs que la décision de Royal Caribbean de ne pas poursuivre sa collaboration avec la Finlande est un coup très dur pour STX. Le chantier de Turku, a, en effet, travaillé sans discontinuer pour l'armateur américain depuis 1997 et la signature du projet Eagle, qui avait vu la réalisation des cinq Voyager of the Seas (138.000 tonneaux, 1560 cabines). Malgré le remarquable aboutissement du projet Genesis avec l'achèvement de l'Oasis et de l'Allure, devenus et de loin les plus gros paquebots jamais construits, STX Europe n'est pas parvenu à convaincre Royal de lui confier ses prochains navires. Peut-être que le groupe américain a eu peur des pertes de compétences liées à la baisse de charge et aux licenciements inhérents à Turku. Car, depuis la livraison de l'Allure of the Seas, en octobre dernier, il n'y a plus de navire en construction dans le chantier finlandais, qui a été contraint de réduire ses effectifs de manière drastique. Même si un accord a été signé avec Viking Line pour la commande d'un ferry de croisière, dont la construction devrait débuter cette année, le situation de Turku semble critique et la question de l'avenir du plus grand chantier finlandais est aujourd'hui posée.

 Le Celebrity Equinox à Papenbourg en 2009 (© : MEYER WERFT)
Le Celebrity Equinox à Papenbourg en 2009 (© : MEYER WERFT)

Meyer Werft consolide sa position de leader dans la croisière

A l'inverse, Meyer Werft remporte une nouvelle victoire et peut se targuer de disposer du meilleur carnet de commandes de tous les chantiers européens. La confirmation des lettres d'intention signées avec Royal et précédemment NCL devrait, d'ailleurs, permettre au chantier familial de détrôner pour la première fois le groupe italien Fincantieri de sa place de leader mondial de la construction de paquebots.
En plus du projet Sunshine, le chantier de Papenburg livrera en avril prochain à la compagnie allemande AIDA Cruises (groupe Carnival) l'AIDAsol (71.000 tonneaux, 1087 cabines), puis deux sisterships de ce navire en 2012 et 2013. Jumeau du Disney Dream (128.000 tonneaux, 1250 cabines), le Disney Fantasy sera, quant à lui, achevé l'an prochain. Meyer Werft attend également la confirmation de la lettre d'intention portant sur la réalisation de deux unités de 143.000 tonneaux et 2000 cabines destinées à Norwegian Cruise Line et dont les mises en service sont prévues en 2013 et 2014. Enfin, le constructeur allemand travaille déjà pour le compte du groupe Royal Caribbean au travers de sa filiale Celebrity Cruises. Les trois premiers paquebots du projet Challenger, les Solstice, Eclipse et Equinox (122.000 tonneaux, 1425 cabines), ont été terminés en 2008, 2009 et 2010. Les deux dernières unités de la série, les Silhouette et Reflection, le seront en 2011 et 2012. En dehors de ces navires, on rappellera que Meyer Werft a déjà réalisé, pour Royal Caribbean, la très belle série des quatre Radiance of the Seas (90.000 tonneaux, 1050 cabines), livrés entre 2001 et 2004.

Meyer Werft | Toute l'actualité du groupe allemand de construction navale Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière