Construction Navale
Royal Caribbean confirme la construction d’un nouveau géant chez STX France

Actualité

Royal Caribbean confirme la construction d’un nouveau géant chez STX France

Construction Navale

A l’occasion de la mise sur cale, le vendredi 9 mai, du troisième paquebot de la classe Oasis of the Seas, Richard Fain, président du groupe américain Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL), a annoncé qu’un quatrième navire de ce type serait bien construit à Saint-Nazaire. Ce nouveau géant de près de 230.000 GT de jauge et quelques 2700 cabines, qui faisait l’objet d’une option au contrat signé pour son aîné, en décembre 2012, doit être livré au printemps 2018, soit deux ans après l’« Oasis 3 », dont le nom n’a toujours pas été choisi. « La classe Oasis a été une révolution dans le monde de la croisière lors de son lancement en 2009. L'annonce de ce jour reflète le succès des deux premiers navires, Oasis of the Seas et Allure of the Seas, qui donnent entière satisfaction. Nous sommes très heureux de pouvoir confirmer cette commande lors de cette mise sur cale. C'est un témoignage de l'excellent travail de coopération entre nos équipes depuis le lancement d’Oasis 3 », a déclaré vendredi Richard Fain.

 

 

Richard Fain à Saint-Nazaire, vendredi (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Richard Fain à Saint-Nazaire, vendredi (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Mise sur cale de l'Oasis 3 (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Mise sur cale de l'Oasis 3 (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Concrètement, l’accord conclu entre STX France et RCCL doit se traduire, une fois le montage financier bouclé, par la signature d’une nouvelle commande d’environ 1 milliard d’euros, avec des retombées aussi importantes que celles de l’Oasis 3, soit 10 millions d’heures de travail pour le chantier nazairien et ses sous-traitants.  

 

Cette décision de RCCL était espérée depuis de longs mois et c’est donc logiquement que, sous un tonnerre d’applaudissements, l’annonce de Richard Fain a été accueillie dans la grande forme de construction de Saint-Nazaire. « C’est une nouvelle énorme et extraordinaire », se félicite Laurent Castaing, le directeur général de STX France.

 

 

Laurent Castaing (© MER ET MARINE - VINCENT WISNIEWSKI)

Laurent Castaing (© MER ET MARINE - VINCENT WISNIEWSKI)

 

 

Des navires hors normes

 

 

Connus à Saint-Nazaire sous les noms de chantier A34 et B34, les deux futurs mastodontes seront exploités par Royal Caribbean International (RCI), la principale filiale de RCCL. En termes de gabarit, ils dépasseront de très loin tout ce qui a pu être construit à Saint-Nazaire, à l’exception des quatre superpétroliers du type Batillus (414 mètres de long pour 63 mètres de large) réalisés dans les années 70.  Dans le domaine des paquebots, les Oasis sont des navires hors normes. Issus du projet Genesis, lancé en 2006 par RCCL, les deux premiers de  la série,

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière