Croisières et Voyages
Royal Caribbean vend deux de ses navires exploités aux Galápagos

Actualité

Royal Caribbean vend deux de ses navires exploités aux Galápagos

Croisières et Voyages

L’armateur américain Royal Caribbean Group (ex-RCCL) a vendu deux nouveaux navires d’après TradeWinds. Il s’agirait cette fois des petites unités d’expédition Celebrity Xperience et Silver Galapagos, exploitées jusque-là par ses filiales Celebrity Cruises et Silversea Cruises pour des croisières dans l’archipel équatorien des Galápagos. Une décision logique puisque les deux marques de RCG ont chacune pris livraison, en 2019 et 2020, d’un nouveau navire construit par le chantier néerlandais De Hoop spécialement conçu pour cette destination et offrant des standards nettement plus élevés : le Celebrity Flora (102 mètres, 5739 GT de jauge et 50 cabines) qui s’ajoute au Celebrity Xpedition (2004, 88 mètres, 50 cabines) et le Silver Origin (101 mètres, 5800 GT, 51 cabines).

 

L'Eclipse, du temps d'Ocean Adventures (© OCEAN ADVENTURES)

L'Eclipse, du temps d'Ocean Adventures (© OCEAN ADVENTURES)

 

Datant de 1998, le Celebrity Xperience est l’ancien Eclipse d’Ocean Adventures, tour opérateur équatorien acquis par Célébrité Cruises en 2016. Long de 64 mètres, ce navire de 1610 GT peut accueillir 48 passagers (24 cabines).

Plus gros, le Silver Galapagos, construit en 1990, est l’ancien Explorer II de la défunte compagnie Renaissance Cruises. Ce navire de 64 mètres et 4200 GT compte 50 cabines.

Selon Tradewinds, le Celebrity Xperience aurait été vendu en décembre à la société panaméenne Emerald Blue Cruises. Aucun nom de repreneur n’est en revanche avancé pour le Silver Galapagos. Les deux navires sont en tous cas toujours dans le port de Guayaquil.

Touché de plein fouet, comme les autres grands opérateurs de croisière, par la crise sanitaire, RCG s’est déjà séparé d’un certain nombre de paquebots pour rationaliser sa flotte et encaisser un peu d’argent frais. Ont notamment été vendus à la démolition les Sovereign et Monarch, envoyés aux chantiers turcs d’Aliaga l’été dernier. En attente en Grèce, l’Horizon devrait prendre le même chemin. L’armateur s’est également séparé de l’Empress of the Seas, revendu à une nouvelle compagnie indienne, ainsi que le Majesty of the Seas, en attente en Crète et dont l’avenir est incertain (il a été officiellement acquis par une société asiatique mais selon certaines sources aurait été revendu à la démolition). RCG a par ailleurs conclu un accord avec le fonds d'investissement Sycamore Partners qui va racheter sa filiale Azamara Club Cruises et ses trois paquebots, les Azamara Quest, Azamara Journey et Azamara Pursuit. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière