Défense
Royal Navy : La féminisation des sous-marins devient réalité

Actualité

Royal Navy : La féminisation des sous-marins devient réalité

Défense

Cent dix ans après sa création, la sous-marinade britannique ouvre une nouvelle page de son histoire en intégrant ses trois premières femmes. Celles-ci ont réalisé leur premier déploiement sur l’un des quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la classe Vanguard. Longs de 149.8 mètres et présentant un déplacement en plongée de près de 16.000 tonnes, ces bâtiments, qui constituent les plus gros sous-marins réalisés jusqu’ici en Europe (mis en service entre 1993 et 1999), sont le socle de la force de dissuasion du Royaume-Uni. Armés par un équipage de 135 marins, ils peuvent embarquer 16 missiles balistiques Trident 2 D-5 emportant chacun 6 à 8 têtes nucléaires d’une puissance de 150 kilotonnes.

 

 

SNLE du type Vanguard (© ROYAL NAVY)

SNLE du type Vanguard (© ROYAL NAVY)

 

 

Premier déploiement sur le HMS Vigilant

 

 

A l’issue d’une formation spécialisée de plusieurs mois, les lieutenants Maxine Stiles, Alex Olsson et Penny Thackray ont récemment fait leurs preuves sur le HMS Vigilant. « Au cours d’un entrainement rigoureux, qui était auparavant uniquement réservé aux hommes, les trois officiers féminins ont conduit des opérations sur le HMS Vigilant, apprenant à faire fonctionner les systèmes complexes embarqués qui assurent la sécurité de notre pays. L’obstacle final était un programme d’examen poussé avec le

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques