Défense
Royal Navy : La flotte de SNA va tomber à seulement 6 bâtiments

Actualité

Royal Navy : La flotte de SNA va tomber à seulement 6 bâtiments

Défense

C'est le mois prochain que le sous-marin nucléaire d'attaque HMS Trafalgar doit être désarmé, après 26 ans de service. Ce retrait sera suivi, en 2010, de celui du HMS Sceptre, dernier survivant des 6 SNA du type Swiftsure. En attendant d'admission au service actif du nouveau HMS Astute, qui débute une série d'essais en mer de 18 mois, la flotte de la Royal Navy ne comptera plus l'an prochain que 6 bâtiments d'attaque (tous du type Trafalgar), soit son niveau le plus bas depuis la création de la force sous-marine britannique. En raison des restrictions budgétaires imposées à la marine anglaise, il n'est d'ailleurs pas à exclure que ce niveau soit durable. En effet, pour l'heure, seuls 4 SNA du type Astute ont été commandés, le programme accusant 4 ans de retard.

Le HMS Astute (© ROYAL NAVY)
Le HMS Astute (© ROYAL NAVY)

Les Trafalgar désarmés entre 2009 et 2022

Pendant ce temps, les unités du type Trafalgar continueront à être progressivement désarmées. Après la tête de série fin 2009, le retrait du HMS Turbulent est prévu en 2011 et celui du HMS Tireless en 2013. Les HMS Torbay, HMS Trenchant, HMS Talent et HMS Triumph devraient, quant à eux, être mis en retraite entre 2015 et 2022.
Depuis 20 ans et la chute de l'URSS, les forces sous-marines britanniques ont été considérablement réduites, en dehors de la composante stratégique, qui compte toujours quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (mais qui devrait être ramenée à seulement 3 SNLE).
Pour mémoire, en 1988, la Royal Navy alignait 4 SNLE, 16 SNA et 11 sous-marins diesels. A la même époque, la Marine nationale comptait 6 SNLE, 4 SNA et 13 sous-marins diesels. Les effectifs français ne sont plus, aujourd'hui, que de 4 SNLE et 6 SNA.

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques