Défense
Royal Navy : le quatrième Dreadnought prendra le nom du dernier roi d’Angleterre

Actualité

Royal Navy : le quatrième Dreadnought prendra le nom du dernier roi d’Angleterre

Défense

Le secrétaire à la Défense Penny Mordaunt a annoncé que le dernier des quatre futurs sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la Royal Navy sera baptisé King George VI. C’est la première fois qu’un bâtiment de la flotte britannique prendra le nom du père de la reine Elizabeth II, à ce jour dernier roi d’Angleterre. Second fils de George V, qui régna de 1910 à 1936, il accéda au trône moins d’un an après la mort de son père suite l’abdication de son frère, Edouard VIII.  Il détint la couronne jusqu’à sa mort en 1952.

Le futur HMS King George VI suivra les HMS Dreadnought, HMS Valiant et HMS Warspite. Destinés dans le cadre du programme Successor à remplacer les quatre actuelles unités de la classe Vanguard, livrées entre 1993 et 1999, ces SNLE de 153.6 mètres de long et 17.200 tonnes pourront mettre en œuvre 12 missiles balistiques Trident II D5.

La construction de la tête de série a débuté en 2016 au chantier BAE Systems de Barrow-in-Furness. Sa livraison à la Royal Navy est prévue à partir de 2028 en vue de réaliser sa première patrouille au début des années 2030. 

 

Royal Navy