Défense
Royal Navy : Relance d’un appel d’offres pour les frégates T31

Actualité

Royal Navy : Relance d’un appel d’offres pour les frégates T31

Défense

Après un précédent appel d’offres suspendu en juillet, le ministère britannique de la Défense (MoD) relance cette semaine une compétition pour un contrat initial portant sur le programme de frégates légères et peu coûteuses du Type 31. Ces unités « low cost » d’environ 4000 tonnes doivent être construites à cinq exemplaires et venir en renfort des huit Type 26 actuellement en production. Le gouvernement envisageait à la base un prix pour chaque unité de 250 millions de livres (280 millions d’euros). Une somme très basse sur laquelle les industriels n’ont pas pu s‘aligner. Reste à voir qu’elle sera la direction prise par ce programme. La première unité était attendue pour 2023 et la dernière pour 2028. Un calendrier qu’il va être difficile de tenir selon la presse d’outre-Manche. Toutefois, les attentes du MoD n’auraient pas changé. Les offres doivent être étudiées à partir de ce vendredi.

 

La Type 31 de l'offre Leander de BAE Systems et Cammel Laird (© BAE SYSTEMS)

La Type 31 de l'offre Leander de BAE Systems et Cammel Laird (© BAE SYSTEMS)

 

On retrouve les deux protagonistes du début de l’année. C’est-à-dire d’abord BAE Systems, allié à Cammel Laird qui produirait les frégates dans son chantier de Birkenhead avec un design baptisé Leander, développé sur la base des corvettes du type Khareef réalisées par BAE pour la marine omanaise.

Puis, le bureau d’études BMT Defence Services, qui a conclu fin 2017 un accord de coopération avec le chantier écossais Babcock. Cette année, Thales a rejoint cette équipe, qui propose le modèle Arrohead 140, évolution des frégates danoises du type Iver Huitfeldt.

Selon le Fincancial Times, un troisième prétendant pourrait être en course, avec à sa tête Atlas Elektronik UK.

 

Royal Navy BAE SYSTEMS Thales