Défense
Royal Navy : Un nouveau drone anti-mine entre en service

Actualité

Royal Navy : Un nouveau drone anti-mine entre en service

Défense

Après une série d'essais concluants fin 2009, un nouveau robot sous-marin de chasse aux mines est entré en service dans la marine britannique. Développé à partir du Remus américain, ce drone, baptisé Recce, peut opérer jusqu'à 200 mètres de fond et est mis en oeuvre depuis les chasseurs de la classe Hunt. Totalement autonome, cet engin permet de recueillir des données sur l'environnement et la menace, informations qui sont ensuite traitées à partir du bâtiment porteur. Cette technique permet, ainsi, de réduire les risques pour les plongeurs chargés des reconnaissances et de la neutralisation des mines ou, plus généralement, des engins explosifs immergés.

Le véhicule Recce (© : ROYAL NAVY)
Le véhicule Recce (© : ROYAL NAVY)

Image recueillie par le Recce (© : ROYAL NAVY)
Image recueillie par le Recce (© : ROYAL NAVY)

Grâce à ses senseurs et à un système d'imagerie en haute résolution, le Recce, dont l'autonomie est de 20 heures, peut cartographier les fonds et permettre de localiser la menace. On notera que cet engin, s'il constitue un nouvel outil très intéressant pour les démineurs de la marine britannique, ne remplacera toutefois pas les plongeurs, dont le savoir-faire reste encore, très souvent, indispensable pour identifier des mines. « Le nouveau véhicule n'est pas destiné pour remplacer les systèmes existants, mais permet d'étendre la capacité de chasse à distance de la marine, améliorer la technologie sonar et permettre de couvrir de plus grandes zones et de plonger plus profondément », explique Phil Jenkin, responsable du programme.

Chasseur de mines du type Hunt (© : ROYAL NAVY)
Chasseur de mines du type Hunt (© : ROYAL NAVY)

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques Drones maritimes | Toute l'actualité des systèmes navals robotisés