Disp POPIN non abonne!
Défense
Royaume-Uni : Une académie dédiée aux sous-marins

Actualité

Royaume-Uni : Une académie dédiée aux sous-marins

Défense

Salles de cours, ateliers, espaces de réalité virtuelle, maquettes de certaines parties d’un sous-marin… Le mois dernier, dans un bâtiment flambant neuf BAE Systems et le ministère britannique de la Défense ont inauguré une toute nouvelle académie dédiée au développement de compétences nécessaires à la conception et la réalisation de sous-marins. Ce nouveau pôle a été édifié à Barrow-in-Furness, au nord-ouest de l’Angleterre, là où se trouve le chantier de BAE Systems spécialisé dans la réalisation des sous-marins nucléaires d’attaque et sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la Royal Navy.

D’une surface de 8300 m², la nouvelle académie, qui représente un investissement de 25 millions de livres (28 millions d’euros) servira notamment à la formation et l'entrainement des équipes qui vont être mobilisées sur le programme des nouveaux SNLE britanniques (Dreadnought), soit en tout près de 9000 personnels. Plus de 2500 personnes y passeront chaque mois, dont 700 apprentis.

 

 

« Le programme Dreadnought est vraiment une initiative nationale qui emploie certains des ingénieurs et des scientifiques les plus brillants du pays. Cette nouvelle académie pour les compétences et les connaissances est une partie vitale de ce programme car, aux côtés de nos partenaires industriels, nous nous efforçons de développer et de maintenir la main-d'œuvre talentueuse qui construit ces sous-marins à la pointe de la technologie », a déclaré Gavin Williamson, secrétaire britannique à la Défense.

Architectes, ingénieurs systèmes, techniciens, ouvriers… Cette académie fait partie d’un nouvel ensemble industriel développé à Barrow-in-Furness par BAE Systems pour la mise à niveau et le développement de tous les métiers impliqués dans la conception et la construction de sous-marins. S’y ajoutent de nombreux partenariats noués avec des centres de formation et d’enseignement.

Les autorités britanniques et le groupe industriel tirent en fait les leçons du programme Astute, qui a été marqué par des retards et soucis techniques liés en particulier à des pertes de compétences. Cela avait obligé les Britanniques à faire appel à l’aide des Américains. Alors que le programme Dreadnought est encore plus complexe, il s’agit donc de veiller à ce que l’industrie nationale recouvre tous les savoir-faire nécessaires.

 

Le chantier de Barrow-in-Furness avec ici un SNA du type Astute 

Le chantier de Barrow-in-Furness avec ici un SNA du type Astute (© : BAE SYSTEMS)

 

Pour mémoire, BAE Systems est actuellement mobilisé sur le programme des sept nouveaux SNA du type Astute, assurant la succession des Swiftsure et Trafalgar. Mis sur cale en 2001, le premier (HMS Astute) a été livré en 2010. Deux autres l’ont été en 2013 et 2016 et le quatrième doit suivre en 2019. La livraison des trois derniers est prévue entre 2020 et 2024.

Barrow-in-Furness va ensuite enchainer avec le programme Dreadnought, qui porte sur la construction de quatre SNLE destinés à remplacer les actuels Vanguard. La tête de série, le futur HMS Dreadnought, a vu sa construction débuter officiellement fin 2016 en vue d’être réceptionné par la Royal Navy à partir de 2028.

 

Le futur HMS Dreadnought  

Le futur HMS Dreadnought  (© : BAE SYSTEMS)

 

Royal Navy BAE SYSTEMS