Marine Marchande
Rupture de remorque sur le MSC Napoli

Actualité

Rupture de remorque sur le MSC Napoli

Marine Marchande

Le remorquage du porte-conteneurs MSC Napoli, abandonné hier au large d'Ouessant par son équipage, reste très délicat. Une nouvelle remorque a été passée, ce matin, par l'équipage de l'Abeille Liberté, après la rupture du premier câble, passé hier soir, a-t-on appris peu avant 11 heures auprès de la Préfecture maritime de l'Atlantique. Six hommes, chargés de passer la remorque, ont été hélitreuillés à bord du Napoli par un Super Frelon de la Marine nationale. Cette équipe a, dans le même temps, procédé à une nouvelle expertise de la structure du navire, qui présente deux brèches à hauteur du château. Elle devait également tenter de remettre dans l'axe le gouvernail, bloqué depuis hier et rendant la coque non manoeuvrante. Ne pouvant pas rallier Brest en raison du sens du vent et de la houle, le convoi, situé à une trentaine de nautiques de Perros Guirec (Côtes d'Armor), a repris une route nord-nord-est. En fonction des observations réalisées à bord ce matin et des conditions météo, qui restent délicates avec des creux de 4 à 5 mètres, le choix d'un port refuge sera fait dans la journée. Les autorités britanniques ont, à cet effet, donné leur accord pour accueillir le porte-conteneurs. Hier, trois Sea King de la Royal Navy avaient secouru les 26 membres d'équipages, qui avaient pris place des dans canots de sauvetage.

L'Abeille Liberté et l'Alcyon en renfort

Outre le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage Abeille Bourbon, un autre RIAS de la Marine nationale, l'Abeille Liberté, a rejoint le MSC Napoli ce matin. L'intervention simultanée des deux bâtiments basés à Brest et Cherbourg est exceptionnelle. L'enjeu est néanmoins de taille. Avec ses 275 mètres de long, le porte-conteneurs transporte 2394 boites, soit 41.730 tonnes de marchandises, dont 1684 tonnes de matières dangereuses (voir le détail dans notre article précédent). Compte tenu de la présence des fissures sur la coque, le risque est maintenant que le bateau se casse en deux. L'Abeille Liberté s'est donc positionnée à proximité, pour parer à toute éventualité. Dans le même temps, le bâtiment de lutte contre la pollution Alcyon, en provenance de Brest, est également arrivé sur zone, avec pour mission de retrouver un conteneur tombé à la mer. Par les brèches, qui communiquent avec le compartiment machines, des hydrocarbures s'échappent par ailleurs. Hier soir, une pollution de 5 kilomètres de long et 100 mètres de large avait été détectée. Le MSC Napoli transportait, à son départ d'Avers, 3498 m3 de fuel lourd et 147 m3 de gasoil. Si la situation venait à se dégrader, d'autres moyens seront dépêchés. Le bâtiment d'assistance et de lutte anti-pollution (BSAD) Argonaute a été placé en alerte et est prêt à appareiller de Brest.
_____________________________________________

- D'autres précisions et une série de photos du sauvetage dans notre article de ce matin

- Les dernières nouvelles, actualisées à 19 H 30


Accidents, pollutions