Construction Navale
RWE commande 2 navires de pose d'éoliennes offshores

Actualité

RWE commande 2 navires de pose d'éoliennes offshores

Construction Navale

Le constructeur sud-coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) a remporté, auprès du groupe allemand RWE Innogy, un contrat d'environ 200 millions d'euros portant sur la réalisation de deux navires spécialisés dans la pose d'éoliennes offshores. D'une longueur de 109 mètres pour une largeur de 40 mètres, chaque bateau pourra transporter et installer, simultanément, jusqu'à quatre éoliennes de forte puissance. Utilisant le système de positionnement par satellite, les futurs navires pourront opérer par des fonds allant jusqu'à 40 mètres, avec une précision centimétrique. « Le design retenu pour ces bateaux convient parfaitement à la construction des projets éoliens offshores. À la différence des navires qui ont été précédemment utilisés, ils sont capables d'installer les plus grandes éoliennes actuellement disponibles, de 5 à 6 mégawatts, même dans les conditions difficiles qui sont souvent rencontrées en mer », explique Martin Skiba, chef de la division Offshore Wind de RWE Innogy.

Des moyens pour répondre au développement du marché

Le groupe allemand attend la livraison par DSME de son premier navire en 2011. Alors que les projets de parcs éoliens en mer se démultiplient, notamment en Europe, RWE Innogy estime que la réalisation de ses propres bateaux va lui permettre de s'affranchir des problèmes de disponibilité des unités de soutien à la réalisation de parcs en mer. Selon Martin Skiba : « Ces navires vont nous apporter un avantage décisif en termes de délais et de coûts en mer du Nord, et de plus en plus loin dans nos ambitieux projets de développement de l'énergie éolienne ».
RWE, qui vient d'achever le champ « Rhyl Flats » (90 MW) en baie de Liverpool, compte actuellement deux projets en mer du Nord, face au littoral allemand. Le premier, « North Sea East », porte sur une puissance de 295 MW. Baptisé « Innogy North Sea 1 », est nettement plus important, puisqu'il porte sur un parc de 950 MW. L'industriel travaille également sur la construction d'un nouveau parc au large du Pays de Galle : « Gwynt y Môr », qui aurait une puissance de 576 MW. Le groupe détient aussi 50% du futur parc anglais « Greater Gabbard » (500 MW), dont l'achèvement est prévu en 2011. Enfin, il est impliqué dans le projet de premier champ éolien offshore en Belgique, « Thornton Bank », qui pourrait aligner à terme 300 mégawatts.

Energie éolienne | Toute l'actualité sur l'éolien en mer