Défense
Saab et BMT proposent une frégate Venator à la Colombie

Actualité

Saab et BMT proposent une frégate Venator à la Colombie

Défense

Le groupe britannique BMT Defence Services s’est allié au Suédois Saab afin de présenter à la marine colombienne une solution dans le cadre du projet PES (Plataforma Estratégica de Superficie), destiné à remplacer les  quatre corvettes du type Almirante Padilla, mises en service en 1983-84.

L’offre anglo-suédoise est basée sur le design de frégate légère Venator 110 développé par BMT pour l’export. Ce modèle de 117 mètres de long pour 18 mètres de large, affichant un déplacement en charge allant jusqu’à 4000 tonnes, peut dépasser 25 nœuds et franchir 6000 milles à 15 nœuds.

 

 

Sur cette base, Saab propose différents équipements, comme le système de combat, les radars Sea Giraffe 4A et Sea Giraffe 1X, une suite de guerre électronique (SME-150), des conduites de tir Ceros 200 ou encore des missiles antinavire RBS 15 Mk3.

En matière d’armement, la frégate proposée à la Colombie comprend 8 RBS 15 Mk3, un système surface-air à lancement vertical Sea Ceptor (24 à 48 missiles), une tourelle de 76mm, deux canons de 40mm, de l’artillerie légère télé-opérée et deux plateformes triples pour torpilles. Pour la lutte anti-sous-marine, le bâtiment peut être gréé avec un sonar de coque et une antenne remorquée. Il est en outre doté d’une plateforme et d’un hangar pour un hélicoptère.

Compétition internationale

PES est considéré comme l’un des programmes devant aboutir le plus rapidement en Amérique latine. Dans ce cadre, plusieurs groupes internationaux se positionnent auprès de la Colombie, dont DCNS qui propose une variante de sa corvette lance-missiles du type Gowind 2500, déjà vendue à la Malaisie et l'Egypte. Sur la base des propositions qui lui sont faites, la Colombie devrait choisir d’ici 2020 un partenaire stratégique afin de réaliser localement les quatre nouvelles unités qui remplaceront les Padilla. Une short list parmi les constructeurs en lice devrait être annoncée dans les mois qui viennent. L’objectif de Bogota est de lancer la construction de la tête de série vers 2023.  

 

Version colombienne de la Gowind 2500 française (© : DCNS)

Version colombienne de la Gowind 2500 française (© : DCNS)