Défense
Saab reprend Kockums

Actualité

Saab reprend Kockums

Défense

Le constructeur suédois de sous-marins retourne dans le giron national. TKMS AB, anciennement Kockums, va être racheté par le groupe Saab pour environ 36 millions d’euros. Après des mois de difficiles négociations, l’accord a été conclu le 29 juin avec le groupe allemand TyssenKrupp Marine Systems, qui avait absorbé Kockums en 2005. Le projet de cession avait été annoncé en avril dernier et l’opération devrait être effective en juillet, une fois obtenus les feux verts administratifs, notamment des autorités de contrôle de la concurrence.

L’Etat suédois a fortement pesé sur le retour sous pavillon national du constructeur, implanté à Malmö, Karlskrona et Müsko. Il faut dire que depuis son rachat par TKMS, l’entreprise n’a pas vraiment été développée, les Allemands concentrant chez eux les commandes de sous-marins réalisées par le groupe à l’export. Alors que le gouvernement suédois a autorisé en juin 2010 la construction de deux sous-marins du type A26, ce n’est pas TKMS AB mais Saab qui a été retenu pour porter ce programme. Une décision clairement destinée à soutenir la préservation en Suède du savoir-faire  technologique sur ce type de bâtiment.

 

 

Corvette du type Visby (© KOCKHUMS)

Corvette du type Visby (© KOCKHUMS)

 

 

Sous-marins et bâtiments de surface

 

 

Employant 900 personnes, Kockums est également présent dans le domaine des unités de surface. On lui doit notamment les cinq corvettes furtives du type Visby. Ces bâtiments très innovants de 72.7 mètres et 650 tonnes en charge ont été livrés à la marine suédoise entre 2006 et 2008.

En intégrant le groupe Saab, l’entreprise va tenter de se relancer, notamment sur le marché international. L’un des grands challenges du groupe pour les prochaines années sera de mener à bien le programme A26. Un défi d’autant plus important que Kockhums n’a pas construit de sous-marin depuis la fin des années 80, ses réalisations les plus récentes étant les quatre Västergötland, dont les deux unités désarmées en Suède  en 2005 ont été rénovées et remises à Singapour en 2011 et 2012.

 

 

Sous-marin du type A26 (© KOCKHUMS)

Sous-marin du type A26 (© KOCKHUMS)

 

 

Le programme A26

 

 

Destinés à succéder à l’horizon 2020 aux deux derniers Västergötland, en service dans la marine suédoise depuis 1989 et 1990, les A26 mesureront 62 mètres de long et présenteront un déplacement d’environ 2000 tonnes en plongée. Dotés de quatre tubes de 533mm, ils pourront mettre en œuvre 15 torpilles et missiles antinavire. Ces bâtiments doivent être dotés d’une propulsion électrique et d’un système anaérobie Stirling augmentant leur autonomie en plongée. Optimisés pour les opérations littorales, ils pourront mettre en œuvre, au moyen d’un espace modulaire à l’avant, des plongeurs et engins sous-marins. Imaginés pour être très silencieux et particulièrement résistants aux explosions sous-marines, les A26 bénéficieront d’un massif et de mâts furtifs, et pourront déployer un canon télé-opéré.

 

 

Sous-marin du type A26 (© KOCKHUMS)

Sous-marin du type A26 (© KOCKHUMS)

Thyssen Krupp Marine Systems (TKMS)