Energies Marines
Sabella : les investigations se poursuivent sur l’hydrolienne
ABONNÉS

Actualité

Sabella : les investigations se poursuivent sur l’hydrolienne

Energies Marines

L’hydrolienne de Sabella ne devrait pas retrouver les eaux du Fromveur, à Ouessant, dans l’immédiat. Tout juste replongée dans le passage, début septembre, la D10 avait dû être ressortie en raison d’un dysfonctionnement au niveau de sa bretelle de câble, c’est-à-dire le câble connectant l’hydrolienne au câble d’export. Ramenée à quai à Brest, le 12 septembre, les équipes de Sabella espéraient pouvoir profiter d’une nouvelle période de mortes-eaux pour la réimmerger ces jours-ci. Mais, si l’Ariadne, le navire de ravitaillement offshore qui l’avait remise à l’eau, se trouve toujours dans les environs, au mouillage à Morgat, « les investigations sont toujours en cours » pour déterminer l’origine de la panne, indique l’entreprise quimpéroise.

Pourtant, le temps presse. En effet, en plus d’une période de mortes-eaux (des coefficients de 39 à 41 prévus vendredi et samedi), il faut une météo calme et peu de houle pour l’installer. L’automne débutant avec un coup de vent jeudi et vendredi, les opportunités risquent de se faire de plus en plus rares avant l’hiver.

Déjà, l’hydrolienne avait été reposée puis retirée de sont site d’immersion en octobre 2019, en raison d’une surtension sur la bretelle de câble. Elle devait être réimmergée cet été, mais le confinement avait retardé le chantier de préparation.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.