Divers
Les Sables : un pêcheur porté disparu, trois sauveteurs décèdent en tentant de le sauver

Actualité

Les Sables : un pêcheur porté disparu, trois sauveteurs décèdent en tentant de le sauver

Divers

Parti secourir un chalutier en détresse, qui a depuis probablement coulé, le canot tout temps Patron Jack Morisseau (SNS 061), de la station SNSM des Sables d’Olonne, s’est retourné ce vendredi matin à 800 mètres des côtes, a annoncé la préfecture de Vendée. Sur les sept sauveteurs présents à bord, trois sont décédés. Les quatre survivants ont été pris en charge par les pompiers du SDIS 85. Un important dispositif de secours maritime et aérien a été déclenché et se concentre maintenant sur la recherche du Carrera, le chalutier de 12 mètres datant de 1979 porté disparu avec au moins un pêcheur. Trois hélicoptères sont notamment mobilisés : le Dragon 17 de la Sécurité Civile basé à La Rochelle, un Ecureuil de la Gendarmerie de Saint-Nazaire et un Caracal de l’armée de l’Air stationné à Cazaux et engagé avec une équipe médicale. Mais les conditions météo sont, du fait de la tempête Miguel, extrêmement difficiles, avec une mer de force 5 et un vent à 40 noeuds. Les différents survols réalisés ont cependant permis vers 12H30 la localisation de débris en surface, dont un radeau de survie vide. 

Le Patron Jack Morisseau, dont la coque retournée à été rejetée par la mer sur une plage proche des Sables, avait appareillé suite à l'appel du patron-pêcheur du Carrera, qui avait directement contacté les sauveteurs sablais pour leur signaler une situation difficile alors qu'il souhaitait rentrer dans le port vendéen, où il était basé. La station avait alors fait appareiller son canot tout temps. Pendant ce temps, la balise de détresse du Carrera s'est déclenchée à 11H14 (à 0.8 mille du port des Sables) semblant indiquer un probable naufrage du bateau. Automatiquement alerté, le CROSS d'Etel a contacté la station SNSM des Sables, qui l'a informé qu'une opération de sauvetage venait d'être lancée. Peu après, dans une mer démontée, le canot des sauveteurs se retournait.  

Long de 17.6 mètres, le Patron Jack Morisseau, construit en 1986, servait de canot de réserve depuis la livraison de son successeur il y a deux ans et demi à la station sablaise de la SNSM. Celle-ci a en effet reçu en octobre 2016 un canot tout temps de nouvelle génération (CTT NG), le Canotier Jacques Joly, plus grand, plus sûr et auto-redressant. Mais cette unité se trouve actuellement en réparation suite à problème (de conception selon la SNSM) sur la partie supérieure de sa cabine.

On ne connait pas encore les circonstances qui ont conduit le Jack Morisseau, taillé pour les mers très dures, à se retourner. L’enquête devra déterminer les causes exactes de l’accident.

La préfecture maritime de l'Atlantique rappellede son côté que pendant le passage de la tempête Miguel, il faut absolument éviter de sortir en mer. Un conseil de prudence également valable sur la façade Manche-mer du Nord. 

- Voir la réaction de Xavier de la Gorce, président de la SNSM, suite au décès des trois sauveteurs sablais

 

 

Sauvetage et services maritimes