Défense
Safran : le Paseo XLR embarqué depuis plus d’un an sur le porte-avions français
ABONNÉS

Actualité

Safran : le Paseo XLR embarqué depuis plus d’un an sur le porte-avions français

Défense

Le Paseo eXtra Long Range (XLR), nouveau système optronique de Safran retenu en particulier pour les futures frégates et bâtiments logistiques de la Marine nationale, est en fait déjà opérationnel à la mer depuis plus d’un an, a appris Mer et Marine. Un premier système a, en effet, été embarqué à l’été 2019 sur le Charles de Gaulle. Il est situé dans la mâture du bâtiment, sur l’arrière de la structure en treillis supportant notamment le radar DRBV-15C.

 

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

(© SAFRAN)

(© SAFRAN)

 

L’installation de ce Paseo XLR sur le porte-avions français permet d’éprouver ce nouvel équipement à la mer. Elle avait été décidée suite à un premier test concluant de plusieurs mois qui avait vu précédemment la mise en place, au même emplacement de la mâture du Charles de Gaulle, d’un système Euroflit 410. Une boule optronique développée par Safran pour des usages aéronautiques et que l’on trouve habituellement sur des aéronefs.

 

Euroflir 410 (© SAFRAN)

Euroflir 410 (© SAFRAN)

Image prise par une Euroflir 410 (© SAFRAN)

Image prise par une Euroflir 410 (© SAFRAN)

 

Le rapport entre les deux systèmes est en fait technologique, puisque le Paseo XLR intègre le télescope conçu pour l’Euroflir 410, ce qui permet à Safran de réaliser des synergies et réduire les coûts de développement pour ces systèmes de haute technologie, intégrant chacun une dizaine de senseurs et produits généralement en quantité assez limitée. Ces mutualisations se retrouvent d’ailleurs sur d’autres systèmes, comme le Paseo NS (Naval System) dont une version dérivée est intégrée sur les nouveaux blindés Jaguar de l’armée de Terre. « Réaliser des équipements très performants et au meilleur niveau technologique, tout en assurant une souveraineté nationale dans ces domaines critiques, est un vrai défi car les quantités sont limitées. C’est pourquoi nous utilisons au maximum des briques technologiques de manière transverse entre le naval, l’arien et le terrestre, ce qui permet d’obtenir des volumes suffisants et de maintenir la compétitivité de ces systèmes avec des prix abordables et une optimisation de la maintenance », explique-t-on chez Safran à Mer et Marine.

 

Le Paseo NS (© SAFRAN)

Le Paseo NS (© SAFRAN)

Le Jaguar (© NEXTER)

Le Jaguar (© NEXTER)

 

La nouvelle version XLR du Paseo offre, grâce au télescope multi-spectral de l’Euroflir 410, une portée et une précision sensiblement accrues (avec une résolution centimétrique à plusieurs kilomètres de distance). Le système offre ainsi des capacités d’identification visuelle de jour, comme de nuit, même quand les conditions météo sont dégradées. Cela,

Safran Electronics & Defense | Toute l'actualité navale du groupe Euronaval 2020 - Euronaval-Online