Défense
Safran toujours offensif sur le marché des centrales inertielles

Actualité

Safran toujours offensif sur le marché des centrales inertielles

Défense

Safran Electronics & Defense est l’un des leaders monciaux de la navigation inertielle. Dans ce domaine à la pointe de la technologie, le groupe français propose aux marines du monde entier des solutions performantes répondant aux exigences les plus élevées, et ceci dans les environnements les plus sévères.

La gamme de systèmes de navigation inertielle marine de Safran couvre tous les besoins opérationnels, de la référence de cap à l’initialisation de missiles de croisière. Issues d’une politique dynamique d’innovation, deux technologies sont maîtrisées  par Safran en matière de systèmes de navigation : le gyrolaser (ou RLG pour Ring Laser Gyro) et le gyroscope résonnant hémisphérique (HRG ou Hemispherical Resonator Gyro), une technologie brevetée. Les senseurs sont produits sur le site Coriolis, une usine ultramoderne située à Montluçon et dans laquelle le groupe a récemment investi 50 millions d’euros pour se maintenir à un niveau technologique de pointe alors que la concurrence se renforce.

Barracuda et l’Australie

Soutenu par d’importants programmes de la marine française, le savoir-faire de Safran dans les systèmes inertiels s’est aussi construit au travers de relations de longue date avec d’autres forces navales. L’industriel français a, par exemple, été  sélectionné pour fournir les centrales de navigation à gyrolasers SIGMA 40XP destinées à la nouvelle génération de SNA français du type Barracuda. La SIGMA 40XP s’impose selon Safran comme un « Gold Standard de la navigation sous-marine pour les 30 prochaines années », avec d’importants projets internationaux, en particulier le programme des futurs sous-marins australiens.

La précision et la fiabilité des centrales SIGMA 40, qui ont démontré leur efficacité à l’occasion de récents engagements militaires en Méditerranée et au Moyen-Orient,  sont essentielles aux systèmes embarqués des sous-marins, comme pour ceux des bâtiments de surface.  Sur le segment du combat de surface, après avoir modernisé le système de navigation du porte-avions Charles de Gaulle, Safran a déployé sa gamme à gyrolasers SIGMA 40 sur les frégates FREMM et les corvettes Gowind produites par DCNS.  

Près de 600 bâtiments équipés de la SIGMA 40

A l’export, Safran a notamment équipé les nouvelles frégates (FFX), patrouilleurs (PKX) et LHD sud-coréens, les sous-marins du type Ula, ainsi que les patrouilleurs des types Skjold et Nordkapp de la marine norvégienne, les corvettes émiraties de la classe Baynunah, ou encore le futur porte-avions Vikrant et les nouvelles frégates indiennes. En tout, les centrales SIGMA 40 équipent aujourd’hui plus de 500 bâtiments de surface et 75 sous-marins à travers le monde.

Premiers succès pour la BlueNaute 

Outre la gamme de centrales à gyrolaser de la Famille SIGMA 40, Safran développe et produit depuis 2012 la famille BlueNaute, système de navigation basé sur la technologie HRG pour le marché des centrales de cap et d’attitude. Fort d’un label « space proven », le HRG offre selon son concepteur une fiabilité supérieure à 1 million d’heures, un MTBF (Mean Time Between Failures)  supérieur à 100.000 heures ainsi qu’une robustesse aux environnements les plus éprouvants (chocs, températures et vibrations). Des atouts qui ont permis au HRG de Safran de remporter plusieurs contrats auprès notamment de l’US Coast Guard (cotres du type Reliance et baliseurs du type Juniper), des futurs OPV canadiens du type Harry de Wolf et les patrouilleurs norvégiens des types Harstad et Nornen.

« A ce jour, 40 marines dans le monde sont équipées de centrales Safran, celles-ci donnant entière satisfaction sur le plan de la qualité, de la fiabilité et de la performance. Cette position de leader de Safran dans le domaine naval fait écho aux succès de ses systèmes de navigation dans les applications terrestres, aéronautiques et spatiales », affirme Safran.

 

Safran Electronics & Defense