Défense
Sagem fournira les mâts optroniques des futurs sous-marins suédois

Actualité

Sagem fournira les mâts optroniques des futurs sous-marins suédois

Défense

Les deux futurs sous-marins suédois du type A26, ainsi que deux unités du type Gotland déjà en service, seront équipés d’un mât optronique de veille fournis par Sagem. Le groupe français a annoncé hier avoir signé avec Saab Kockums le contrat d’acquisition de ces équipements. Appartenant à la série 30, les mâts retenus par les Suédois sont non-pénétrants, c’est-à-dire qu’ils restent à l’extérieur de la coque épaisse des sous-marins. « Ils se caractérisent par leur compacité et une architecture multi-capteurs très intégrée, tout en répondant aux exigences les plus sévères de furtivité », explique Sagem, qui affirme que le choix de Saab Kockums en faveur du MOV français « a été motivé par la très haute performance de ses capteurs optroniques, son intégration aisée au système de combat des bâtiments, et une interface homme-machine permettant d’exploiter de façon optimale ses fonctions d’imagerie de haute définition ».

 

Scorpene (© : DCNS)

Scorpene (© : DCNS)

 

Pour mémoire, les mâts optroniques de veille de série 30 ont été initialement développés et produits pour les Scorpene, vendus à l’export par DCNS, ainsi que les futurs sous-marins nucléaires d’attaque du type Barracuda produits par le groupe naval pour la Marine nationale. En 2014, des mâts optroniques de Sagem ont également été commandés par le chantier sud-coréen DSME pour les futurs sous-marins océaniques KSS-III. « A travers ce nouveau succès, Sagem confirme sa position de référence nationale et internationale sur le marché de l’optronique sous-marine. Leader technologique de ce segment particulièrement pointu, Sagem développe et produit en France pour ses partenaires une famille complète de périscopes d’attaque, de mâts optroniques et de mâts radars pour sous-marins. Ils sont conçus à Massy puis intégrés dans son établissement de Dijon, les caméras infrarouges étant produites dans celui de Poitiers », souligne Sagem.

 

Futur sous-marin du type A26 (© : SAAB)

Futur sous-marin du type A26 (© : SAAB)

 

Livrables en 2022 et 2024, les deux nouveaux sous-marins du type A26 ont été commandés cet été par le ministère suédois de la Défense. Le contrat s’élève à 820 millions d’euros. Optimisés en particulier pour les opérations côtières, ces bâtiments devraient mesurer un peu plus de 60 mètres et présenter un déplacement d’environ 2000 tonnes. Ils seront dotés d’un système de propulsion anaérobie permettant d’augmenter l’autonomie en plongée. Dans le même temps, la Suède a décidé de moderniser deux des trois unités du type Gotland (1996/1997) dont la rénovation, d’un coût de près de 230 millions d’euros, sera achevée en 2018 et 2019.

 

Sous-marin suédois du type Gotland (© : MICHEL FLOCH)

Sous-marin suédois du type Gotland (© : MICHEL FLOCH)

Safran Electronics & Defense | Toute l'actualité navale du groupe