Construction Navale
ABONNÉS

Actualité

Saint-Nazaire : Commande record de trois paquebots dont un 5ème Meraviglia au GNL

Construction Navale

Selon nos informations, l’armateur italo-suisse MSC Cruises a conclu avec les chantiers de Saint-Nazaire une commande ferme historique, avec trois nouveaux paquebots d’un seul coup. Elle comprend non seulement les deux premières unités de la nouvelle classe World, qui étaient attendues, mais aussi, et c’est une très grosse surprise, un cinquième navire de la classe Meraviglia. Ce dernier présentera en plus, et c’est la seconde surprise de ce contrat qui devrait être officialisé aujourd'hui, la particularité d’être équipé de moteurs fonctionnant au gaz naturel liquéfié, alors que ses quatre aînés ont une propulsion classique et des systèmes de lavage des fumées (scrubbers) pour traiter les émissions d’oxydes de soufre (SOX).

8 paquebots pour MSC d'ici 2026

Livrable selon nos sources en 2023, le Meraviglia 5 sera basé sur la plateforme des troisième et quatrième paquebots de cette classe, qui sont une version agrandie des deux premiers. Pour mémoire, la tête de série, le MSC Meraviglia, a été livrée en mai 2017. Ce navire de 315.8 mètres de long pour 43 mètres de large, affichant une jauge de 167.600 GT et comptant 2246 cabines, est suivi par un jumeau, le MSC Bellissima, qui sera mis à l’eau ce jeudi à Saint-Nazaire, en présence du ministre de l'Economie, Bruno Lemaire, en vue d’une livraison en février 2019.

Viennent donc ensuite les deux navires agrandis, les « Meraviglia Plus », qui disposent en leur centre d’une section supplémentaire de 15 mètres. Cela portera leur longueur à 331 mètres et la jauge à 181.000 GT, pour un total de 2444 cabines. Premier de cette paire, le MSC Grandiosa, en cours d’assemblage, doit entrer en flotte dès octobre 2019 alors que son sistership, dont la construction va officiellement débuter aujourd’hui, sera opérationnel en 2020.

Si la cinquième unité ne sortira pas immédiatement mais seulement en 2023, c’est que le plan de charge de Saint-Nazaire est déjà complet sur la période, avec notamment la construction d’une nouvelle série de paquebots géants destinés eux aussi à MSC Cruises. Présentés comme particulièrement innovants et également équipés d’une propulsion au GNL, ces navires d’environ 200.000 GT et 2750 cabines aux lignes futuristes ont fait l’objet en mai 2017, lors de la venue à Saint-Nazaire d’Emmanuel Macron, de la signature d’une lettre d’intention. Le programme porte sur la réalisation de quatre navires, livrables en 2022, 2024, 2025 et 2026, pour un montant d’environ 4.5 milliards d’euros. Après plusieurs mois de négociations, la commande ferme du prototype et de son premier sistership est donc actée, les deux autres allant suivre ultérieurement.

Un contrat de 3.4 milliards d'euros

Le cinquième Meraviglia et les deux premiers World représentent une valeur cumulée atteignant, selon nos estimations, près de 3.5 milliards d’euros. Il s’agit d’un contrat record pour les chantiers nazairiens, qui n’ont jamais enregistré d’un coup la commande simultanée de trois paquebots aussi gros et pour un tel montant. Ce serait même, en fait, le plus gros contrat de l’histoire des chantiers. Ensemble, les trois navires représentent 28 millions d’heures de travail supplémentaires pour STX France et ses sous-traitants.

Au passage, MSC Cruises, qui avait déjà dépensé à Saint-Nazaire près de 6 milliards d’euros dans 10 navires livrés entre 2003 et 2013 (deux Lirica, quatre Musica et quatre Fantasia),  confirme sa position de premier client de STX France. Les investissements de l’armateur devraient ainsi s’élever à près de 8.5 milliards d’euros entre 2017 et 2026 pour la construction des cinq Meraviglia (dont un livré en 2017) et des quatre World. Des commandes stratégiques pour MSC afin de conforter sa place de premier armateur européen à la croisière et accéder au trio de tête mondial, et bien entendu pour STX France. D’autant qu’au-delà de l’énorme charge de travail que ces nouveaux navires représentent, le Maraviglia 5 et les World vont aussi permettre au chantier réaliser ses premiers navires à propulsion GNL.

Avec les nouvelles commandes de MSC, Saint-Nazaire consolide son carnet de commandes, qui devrait également se garnir avec de nouveaux paquebots destinés à son autre client majeur, l’armateur américain RCCL

- voir notre article sur le carnet de commandes de STX France et les projets attendus

 

STX FRANCE (Chantiers de Saint-Nazaire) MSC Cruises