Vie Portuaire
Saint-Nazaire : deux vedettes britanniques pour la commémoration de Chariot

Actualité

Saint-Nazaire : deux vedettes britanniques pour la commémoration de Chariot

Vie Portuaire
Histoire Navale

Les HMS Exploit et HMS Express, deux des seize vedettes de 21 mètres du type P2000 de la Royal Navy, sont arrivées hier à Saint-Nazaire. Ces bateaux et leurs équipages ont rejoint l’estuaire de la Loire afin de commémorer le 77ème anniversaire de Chariot.

 

 

Les deux vedettes britanniques à Saint-Nazaire hier (© MER ET MARINE)

Les deux vedettes britanniques à Saint-Nazaire hier (© MER ET MARINE)

 

Lancée le 28 mars 1942, cette opération avait pour objectif de neutraliser la forme-écluse Joubert, seule cale sèche de la façade atlantique capable d’accueillir le cuirassé allemand Tirpitz. Sistership du Bismarck, coulé par la Royal Navy au printemps 1941, le puissant bâtiment de 251 mètres armé notamment de 8 pièces de 380mm, était alors stationné en Norvège. Mais les alliés craignaient que la Kriegsmarine tente de l'envoyer en Atlantique pour s'en prendre aux convois chargés de ravitailler la Grande-Bretagne. Une opération commando fut donc lancée pour détruire la seule infrastructure pouvant permettre de réparer le Tirpitz sur la côte ouest de la France.

Le 26 mars 1942, une flottille de la Royal Navy quitte Falmouth. Accompagné par des plusieurs autres bateaux, le HMS Campbeltown, un ancien destroyer américain légèrement modifié pour ressembler à un torpilleur allemand, met le cap sur Saint-Nazaire. Bourré d'explosif, le bâtiment est jeté le 28 mars sur la porte de la forme Joubert. Alors que les commandos britanniques présents à bord débarquent puis sabotent les stations de pompage avant de se battre contre les allemands, deux vedettes lance-torpilles remorquées pour l'occasion tirent sur l'entrée Est du port, mise hors service. Puis le HMS Campbeltown explose contre la porte de la forme Joubert. 

L'opération, très audacieuse, fut un succès, puisque l'ouvrage resta indisponible durant toute la guerre. Mais elle fut obtenue au prix fort. Durant Chariot, 169 militaires britanniques trouvèrent la mort, 215 autres étant faits prisonniers, du fait notamment que la plupart des vedettes sur lesquelles ils devaient se replier furent coulées. Finalement, seuls 227 membres du commando purent regagner l'Angleterre après le raid. 

 

Port de Nantes Saint-Nazaire