Construction Navale
Saint-Nazaire : Feu vert pour l’extension des chantiers navals

Actualité

Saint-Nazaire : Feu vert pour l’extension des chantiers navals

Construction Navale

Envisagée depuis longtemps mais devenue urgente avec l’explosion du carnet de commandes ces deux dernières années, l’extension des chantiers navals de Saint-Nazaire a été définitivement actée. Les travaux, qui seront lancés début 2017, s’achèveront dès la fin 2018. Il s’agit d’étendre l’aire de pré-montage dans le prolongement de la double forme de construction sur environ 130 mètres. Des milliers de m² supplémentaires qui permettront à STX France d’augmenter sa capacité de montage de blocs et, ainsi, limiter au maximum le recours à la sous-traitance externe pour réaliser les coques des navires en commande. Cette extension était conditionnée par le dévoiement du boulevard des Apprentis, c'est à dire la suppression de la route actuelle et la reconstruction d'une nouvelle voie plus éloignée. 

 

Le boulevard des Apprentis au pied du grand portique (© : STX FRANCE)

Le boulevard des Apprentis au pied du grand portique (© : STX FRANCE)

 

Les collectivités locales et le port très réactifs

Un verrou qui a sauté en un temps record (seulement deux ans entre les études d’avant-projet, la mobilisation des fonds et le lancement effectif) grâce à la mobilisation du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire et de l’ensemble des collectivités locales : Communauté d’agglomération (CARENE) et Ville de Saint-Nazaire, Conseil général de la Loire Atlantique et Conseil régional des Pays de la Loire. La construction d’une nouvelle route à fort gabarit longue de près d’un kilomètre et la rénovation des extrémités du boulevard des Apprentis représente un coût de 14.8 millions d’euros, financé essentiellement par les collectivités et l'autorité portuaire, mais aussi à hauteur de 2.8 millions d’euros par STX France. Les chantiers vont, dans le même temps, investir quelques 12 millions d’euros pour aménager la nouvelle emprise de l’aire de pré-montage, avec en particulier le renforcement des surfaces et l’extension des rails du grand portique.

 

 

Un vaste plan de requalification de la zone industrialo-portuaire

La partie consacrée au dévoiement du boulevard des Apprentis entre dans le cadre d’un projet nettement plus vaste de requalification de la zone industrialo-portuaire de Saint-Nazaire et Montoir-de-Bretagne. Représentant un investissement de plus de 30 millions d’euros, ce programme piloté par le GPMNSN et la CARENE porte notamment sur la desserte routière, maritime et fluviale des industriels implantés dans le secteur. STX France, comme des dizaines d’autres entreprises, bénéficiera de ces améliorations, en particulier le réaménagement de la pénétrante sud, qui va du terre-plein de Penhoët à la forme Joubert et au nouveau hub logistique destiné aux éléments d'éoliennes marines. Cette voie pourra servir au transport de colis très lourds, avec des gabarits allant jusqu’à 40 mètres de largeur. De quoi, en particulier, transférer les modules offshore (comme ceux des sous-stations électriques de parcs éoliens) réalisés par STX vers le quai de la Prise d’eau, qui va être aménagé par le port pour permettre les transbordements sur des navires.

 

Modules de sous-station électrique (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Modules de sous-station électrique (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

L'usine Anemos (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

L'usine Anemos (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

 

D’autres extensions envisagées

Les chantiers, de leur côté, prévoient toujours en fonction des commandes remportées d’agrandir la nouvelle usine Anemos, inaugurée en 2015 au bord du bassin C et dédiée aux énergies marines.

Quant aux paquebots (14 prévus pour le moment d'ici 2026) et autres navires réalisés par STX France, la capacité de production, qui s’est déjà significativement accrue ces dernières années, va donc encore augmenter avec l’extension de l’aire de pré-montage. Pour l’armement des très grands bateaux, le bassin C a été remis en service en tant que cale sèche et pourra être complété par le quai d’armement du bassin de Penhoët et la forme Joubert pour les unités ne dépassant pas une certaine taille. Si, à l’avenir, le carnet de commandes concentre des paquebots trop gros et nombreux pour les capacités actuelles, il sera toujours possible d’agrandir le bassin C, qui devait initialement, comme les formes de construction, mesurer 900 mètres et n’en fait aujourd’hui que 450.

 

(© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

(© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)