Construction Navale
Saint-Nazaire : La CGT appelle les salariés à la mobilisation

Actualité

Saint-Nazaire : La CGT appelle les salariés à la mobilisation

Construction Navale

Suite à l'annonce, lundi, d'un plan de départs volontaires au sein des chantiers de Saint-Nazaire, la CGT a appelé hier à la mobilisation. Le syndicat demande aux salariés de STX France, de ses filiales, des sous-traitants et les intérimaires, à se rassembler vendredi matin « pour défendre leurs emplois et leur avenir ». Au même moment, la direction présentera au Comité d'Enterprise les détails de son projet. Pour la CGT : « malgré les propos se voulant rassurants sur des départs volontaires, il s'agit d'une nouvelle étape d'un processus qui, si rien n'est fait, pourrait conduire à des licenciements massifs voire à la disparition des chantiers navals ».
Employant avec ses filiales STX Solutions et STX Cabins quelques 3000 personnes, auxquelles il faut ajouter environ 2500 salariés chez les sous-traitants, STX France fait face à une importante baisse de charge, liée au manque de prises de commandes. Ses deux principaux navires en construction, les paquebots MSC Magnifica (1275 cabines) et Norwegian Epic (2109 cabines), en sont au stade de l'achèvement et quitteront Saint-Nazaire en mars et juin 2010. Actuellement, la grande forme de construction des chantiers est vide et ne retrouvera de l'activité qu'en janvier, avec la mise sur cale du BPC 3. Mais ce bâtiment de projection et de commandement, commandé en avril au titre du plan de relance de l'économie, n'assure que 20% de la charge annuelle du site.
Face au creux de charge, un accord sur le chômage partiel, poussé par FO, la CFE-CGC et la CFTC, est entré en vigueur début novembre. Il empêche, notamment, tout licenciement économique jusqu'en juin 2010. Durant ce « sursis », tout le monde espère, à Saint-Nazaire, que de nouvelles commandes auront été engrangées.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire