Défense
Saint-Nazaire : la construction du BRF Jacques Chevallier débute
ABONNÉS

Actualité

Saint-Nazaire : la construction du BRF Jacques Chevallier débute

Défense
Construction Navale

Les Chantiers de l’Atlantique ont officiellement lancé hier la construction du Jacques Chevallier, tête de série du programme des quatre futurs bâtiments ravitailleurs de forces (BRF) de la Marine nationale. La cérémonie de découpe de la première tôle du navire s’est déroulée en présence de la ministre des Armées, Florence Parly et du chef d’état-major de la marine l’amiral Christophe Prazuck.

 

Cérémonie de découpe de la première tôle hier (© BERNARD BIGER)

Cérémonie de découpe de la première tôle hier (© BERNARD BIGER)

 

Ces navires de nouvelle génération seront chargés d’assurer le soutien logistique des unités de combat. Ils vont remplacer une flotte de ravitailleurs désormais à bout de souffle et qui prendra sa retraite d’ici 2027. Il s’agit des bâtiments de commandement et de ravitaillement (BCR) Var, Marne et Somme, navires de 157 mètres et 18.000 tonnes de déplacement à pleine charge respectivement mis en service en 1983, 1987 et 1990 ; mais aussi l’ancien pétrolier-ravitailleur Meuse, déjà désarmé en 2015 après 35 ans de service. Leurs successeurs seront livrés fin 2022 pour le premier, puis en 2025, 2027 et 2029 pour les trois autres.

 

Le BCR Marne (© FRANCIS JACQUOT)

Le BCR Marne (© FRANCIS JACQUOT)

 

Comme nous le révélions fin mars, ce sont des noms d’anciens ingénieurs qui ont été retenus pour baptiser les BRF. La marine tient ainsi à rendre hommage à de grandes personnalités du  génie maritime, comme elle l’avait déjà fait avec le bâtiment de recherche électromagnétique Dupuy de Lôme, mis en service en 2006.

Jusqu’au dernier moment, il y a eu débat sur le nom qu’allait porter la tête de série, avec d’un côté les partisans de Jacques Chevallier, figure de la propulsion nucléaire (et des armes atomiques) qui fut aussi ancien DGA, et de l’autre ceux de Jacques Stosskopf, qui paya de sa vie son engagement dans la Résistance pendant la seconde guerre mondiale. C’est finalement le premier qui a été choisi.

Jacques Chevallier

Le premier BRF, connu à Saint-Nazaire sous le numéro de coque C35, sera donc baptisé Jacques Chevallier (1921-2009), l'un des grands artisans de la propulsion nucléaire. On lui doit en particulier la chaufferie du Redoutable, le premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) français, mis à l’eau à Cherbourg en 1967 et opérationnel de 1971 à 1991. Après avoir conçu un réacteur compact, Jacques Chevallier fut ensuite (de 1972

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française