Construction Navale
Saint-Nazaire: la construction du MSC Virtuosa et du Celebrity Apex avance
ABONNÉS

Actualité

Saint-Nazaire: la construction du MSC Virtuosa et du Celebrity Apex avance

Construction Navale
Croisières et Voyages

Les constructions continuent de s’enchaîner aux Chantiers de l’Atlantique, dont toutes les formes et quais d’armement sont tous occupés. Quant à l’extension de la nouvelle aire de pré-montage, elle est désormais remplie de blocs de navires, alors qu’un de ses espaces est en cours de préparation en vue de la construction d’un nouveau magasin général. Et l’entreprise poursuit dans le même temps sa campagne de recrutement, ses grilles étant bardées d’affiches rappelant sa volonté de recruter rapidement 400 nouveaux salariés en CDI.

Du côté des navires, le MSC Grandiosa (G34), géant de 331 mètres de long pour 43 mètres de large, 181.500 GT de jauge et 2440 cabines, en est au stade de l’achèvement après la réussite de ses essais en mer la semaine dernière. Il sera livré le 31 octobre à la compagnie italo-suisse MSC Cruises. Il n’est pas encore parti que son sistership, le futur MSC Virtuosa (H34), est déjà en grande partie assemblé. Les blocs de ce navire, livrable en octobre 2020, se montent à une vitesse impressionnante.

 

Pose d'un nouveau bloc du MSC Virtuosa hier soir (© MER ET MARINE)

Pose d'un nouveau bloc du MSC Virtuosa hier soir (© MER ET MARINE)

Le MSC Grandiosa lors de son départ en essais mer le 28 août (© MER ET MARINE)

Le MSC Grandiosa lors de son départ en essais mer le 28 août (© MER ET MARINE)

 

Pendant ce temps, le Celebrity Apex (K34), mis à l’eau en mai dernier, est toujours en armement à flot dans le bassin de Penhoët. Ses essais sont prévus début janvier en vue d’une livraison à la compagnie américaine Celebrity Cruises en mars. Le K34 est le sistership du Celebrity Edge (J34), navire de 306 mètres de long pour 39 mètres de large, 129.500 GT de jauge et 1467 cabines livré en octobre dernier. Trois autres unités plus grandes (327 mètres, 140.600 GT) sont ensuite prévues (L34, M34 et N34).

 

 

Parallèlement, Saint-Nazaire travaille depuis avril dernier sur le prochain détenteur du titre de plus gros paquebot du monde. Une nouvelle unité de la classe Oasis destinée à Royal Caribbean International, filiale comme Celebrity Cruises du groupe américain RCCL. Après les Harmony of the Seas (A34) et Symphony of the Seas (B34), le C34, légèrement plus gros que ses aînés, signera un nouveau record avec une jauge atteignant 231.000 GT et 2857 cabines, pour une longueur de 362 mètres. Une autre unité de ce type (A35) a été commandée pour 2023 et une dernière (B35) est prévue pour 2026.

Quant à MSC, en dehors d’un navire supplémentaire du type Grandiosa (projet Meraviglia +), cette fois équipé d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié, le V34 livrable en 2023, l’heure va être au lancement du projet World Class. Il s’agit de quatre paquebots géants au GNL de 333 mètres, 205.700 GT et plus de 2600 cabines. Le premier (W34) doit être livré en mai 2022 et le second (X34) en mai 2024. Deux autres (Y34 et Z34) sont prévus pour entrer en service au printemps 2025 et au printemps 2026.

Dans le domaine des énergies marines renouvelables, les Chantiers de l’Atlantique attaqueront bientôt la réalisation de la sous-station électrique (S34) commandée en juin par EDF pour le futur parc éolien de Saint-Nazaire-Guérande. Elle sera livrée en 2021.

Et enfin, dans le militaire, 2020 verra le lancement de la construction du premier des quatre nouveaux bâtiments ravitailleurs de forces (BRF) de la Marine nationale, dont les mises en service sont prévues entre 2023 et 2029. Ils porteront les numéros de chantier C35, D35, E35 et F35.

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)