Construction Navale
Saint-Nazaire : la construction du premier Edge Jumbo a débuté

Actualité

Saint-Nazaire : la construction du premier Edge Jumbo a débuté

Construction Navale
Croisières et Voyages

La compagnie américaine Celebrity Cruises a organisé hier une première visite de son nouveau paquebot (voir reportage photo dans cet artice), le Celebrity Apex, en phase finale d'achèvement aux Chantiers de l’Atlantique. Et en a profité pour lancer officiellement la construction du prochain navire de la série, le futur Celebrity Beyond. La cérémonie de découpe de la première tôle s'est déroulée en présence de Richard Fain, patron du groupe RCCL et de Lisa Lutoff-Perlo, présidente de Celebrity Cruises. Il s’agit du troisième de cette classe après le Celebrity Edge, connu à Saint-Nazaire sous le numéro J34 et livré en octobre 2018 puis le Celebrity Apex (K34), qui doit être remis le 20 mars prochain à son armateur. Commandés en février 2015, ces deux navires de 306 mètres de long pour 39 mètres de large affichent une jauge atteignant finalement 130.800 GT (au lieu des 129.500 GT annoncés jusqu’ici) et comptent 1467 cabines et suites.

 

 

Le Celebrity Apex, hier à Saint-Nazaire (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Celebrity Apex, hier à Saint-Nazaire (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Le Celebrity Beyond (L34) s’inscrit dans la lignée de ses aînés, mais comme son nom l’indique, il va aller « au-delà », notamment en termes de gabarit. Ce navire sera en effet une évolution des deux premiers, une version agrandie dite « Edge Jumbo ». Une section de coque supplémentaire d’un peu plus de 20 mètres sera ajoutée, portant la longueur à 327 mètres, la jauge à 140.600 GT et le nombre de cabines à environ 1650. En dehors des pièces, d'autres éléments sont déjà en cours de production, comme les cheminées en aluminium dont Ocea a sorti hier le premier élément sur son site nazairien. 

Le Celebrity Beyond entrera en service à l’automne 2021. Il sera suivi par deux sisterships, les M34 et N34, dont les entrées en flotte sont prévues à l’automne 2022 et en 2024.

 

Le premier élément de la cheminée du Celebrity Beyond sortant hier du site nazairien d'Ocea (© MER ET MARINE)

Le premier élément de la cheminée du Celebrity Beyond sortant hier du site nazairien d'Ocea (© MER ET MARINE)

Le premier élément de la cheminée du Celebrity Beyond sortant hier du site nazairien d'Ocea (© MER ET MARINE)

Le premier élément de la cheminée du Celebrity Beyond sortant hier du site nazairien d'Ocea (© MER ET MARINE)

 

Les K34, L34, M34 et N34 font partie des six paquebots actuellement en commande (sur un total de douze, les autres étant destinés à MSC Cruises) aux Chantiers de l’Atlantique pour le groupe américain RCCL, auquel appartient Celebrity Cruises. Les deux autres sont réalisés pour une autre de ses filiales, Royal Caribbean International. Il s’agit de deux nouvelles unités de la classe Oasis, dont les deux premiers exemplaires (Oasis of the Seas et Allure of the Seas) ont été construits en Finlande avant que l’armateur poursuive la série en France. Saint-Nazaire a ainsi sorti en 2016 et 2018 les Harmony of the Seas (A34) et Symphony of the Seas (B34), qui détiennent le titre de plus gros paquebots du monde. En cours d’assemblage dans la grande forme de construction des Chantiers de l’Atlantique, l’Oasis 5 sera encore un peu plus volumineux.

 

Le futur Oasis 5, qui sera baptisé Wonder of the Seas (© RCI)

Le futur Oasis 5, qui sera baptisé Wonder of the Seas (© RCI)

 

Nommé Wonder of the Seas (C34) et devant être livré au printemps 2021, ce géant de 362 mètres de long pour 47 (flottaison) à 66 (superstructures) de large verra sa jauge atteindre 231.000 GT. Il comptera 2759 cabines. Un autre navire de ce type (Oasis 6 / A35) a déjà été commandé pour une mise en service en 2023. Et RCCL en prévoit encore un autre en 2026, cet Oasis 7 devant logiquement voir sa commande confirmée prochainement. Et il y a fort à parier que l’armateur américain, qui a encore redit hier toute sa satisfaction de travailler avec les chantiers français, ne s’arrête pas là. D’autres projets seraient ainsi en discussion.

Mais hier, l’heure n’était pas encore aux nouvelles annonces de contrats. La journée était dédiée à la cérémonie de découpe de la première tôle du Celebrity Beyond et, surtout, la première présentation publique du Celebrity Apex. Le navire, qui a vu sa construction débuter officiellement en juillet 2018, et qui avait été mis sur cale en octobre de la même année, a pour mémoire été mis à l’eau en mai dernier. Pour réaliser sa coque, les chantiers ont produit 250.000 pièces métalliques, 550 panneaux et 43 blocs pour un total de 28.000 tonnes d’acier, le poids du navire une fois achevé étant de 53.000 tonnes.

Quasiment identique au Celebrity Edge, ce nouveau paquebot a pleinement bénéficié du retour d’expérience de son aîné et d’un niveau de pré-armement très élevé des blocs, ce qui a permis de le fabriquer très rapidement. A sept semaines de la livraison, son niveau d’avancement est d’ailleurs impressionnant, les chantiers étant en avance sur le planning. Toutefois, bien qu’il soit achevé à plus de 95%, il reste encore du travail à bord, où sont encore mobilisées un millier de personnes, pour l’essentiel des sous-traitants oeuvrant sur les espaces publics et certains aspects techniques. De plus, il faut composer avec le retard dans le programme des essais mer, qui devaient initialement intervenir du 15 au 19 janvier mais ont été déjà repoussés à deux reprises. Une première fois pour cause de météo et une seconde en raison des mouvements sociaux liés à la réforme des retraites qui perturbent non pas l’activité des chantiers mais celle du port de Nantes Saint-Nazaire. Or, le navire qui est actuellement au quai d’armement du bassin de Penhoët, a besoin pour sortir en mer et rentrer au port que la forme-écluse Joubert ne soit pas bloquée, et que le service de remorquage soit opérationnel. En cette période de l’année, par ailleurs compliquée sur le plan météorologique, il va donc falloir trouver une fenêtre pour mener à bien ces fameux essais, pour lesquels le chantier ne se risque plus à avancer de date.

 

Le Celebrity Apex au quai d'armement du bassin de Penhoët (© MER ET MARINE)

Le Celebrity Apex au quai d'armement du bassin de Penhoët (© MER ET MARINE)

 

Ces essais permettront de valider à la mer les systèmes et performances du navire, en particulier la propulsion. Diesel-électrique, celle-ci repose sur quatre générateurs principaux Wärtsilä (deux 12V46F et deux 8L46F) pour une puissance totale de 48 MW. S’y ajoute un groupe de secours Wärtsilä 12V32 de 6720 kW. L’électricité produite alimente tous les systèmes du bord, dont les deux moteurs électriques de propulsion situés sous la poupe dans des nacelles orientales à 360 degrés, en l’occurrence deux ABB Azipod de 16 MW chacun. La vitesse maximale prévue est de 22.6 nœuds. Pour les manœuvres portuaires et les stations au mouillage, le navire est en outre équipé de quatre propulseurs d’étrave. Le tout est piloté depuis la passerelle, qui en plus de toutes les commandes et outils de navigation, dispose sur son arrière d'un PC sécurité, avec un espace central équipé d'une table écran et deux modules séparés, un dédié à la lutte contre les sinistres et la gestion d'une éventuelle évacuation, l'autre aux communications. 

 

La passerelle du Celebrity Apex (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La passerelle du Celebrity Apex (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Le PC sécurité du Celebrity Apex (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le PC sécurité du Celebrity Apex (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

En matière d’espaces publics, le Celebrty Apex, qui pourra accueillir jusqu’à 3405 passagers, servis par 1320 membres d’équipage, est vraiment très voisin de son aîné. L’architecture et le design sont identiques, avec tout de même des améliorations liées au retour d’expérience du prototype de cette série. Le théâtre bénéficie par exemple d’un système son et lumière encore plus poussé, le grand salon à l’arrière (Eden) a été légèrement remanié et on note ici et là quelques détails nouveaux dans la décoration ou encore des modifications pour optimiser les flux. Mais dans l’ensemble, ce sera le même bateau, avec un style très élégant pour un standard haut de gamme (premium +). Comme son aîné, ce paquebot se distingue notamment par une architecture asymétrique, son Magic Carpet, plateforme élévatrice située à tribord servant de terrasse de bar ou restaurant, mais aussi dans sa position basse d'embarcadère pour les tenders. Comme son jumeau, le Celebrity Apex compte également 918 cabines équipées en lieu et place du balcon extérieur d'une baie vitrée dont la partie supérieure s'abaisse. Une nouveauté dans les croisières maritimes qui permet d'augmenter la surface des cabines. 

Le Celebrity Apex sera baptisé le 30 mars à Southampton et débutera ensuite sa saison inaugurale en Europe, avant de rejoindre les Etats-Unis pour être exploité à partir de novembre sur des croisières vers les Caraïbes.

Ci-dessous le reportage photo réalisé hier à bord du Celebrity Apex. Vous pouvez comparer avec les espaces finis en relisant notre article complet sur le Celebrity Edge 

 

Le Magic Carpet du Celebrity Apex (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Magic Carpet du Celebrity Apex (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

L'atrium du Celebrity Apex (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'atrium du Celebrity Apex (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

L'un des salons de l'atrium (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'un des salons de l'atrium (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Coursive en travaux (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Coursive en travaux (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le restaurant Tuscan (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le restaurant Tuscan (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Le restaurant Normandie, en hommage au mythique liner français mais cette fois sans décoration provenant de l'ancien paquebot. Le Celebrity Edge dispose dans ce restaurant de panneaux de laque originaux (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le restaurant Normandie, en hommage au mythique liner français mais cette fois sans décoration provenant de l'ancien paquebot. Le Celebrity Edge dispose dans ce restaurant de panneaux de laque originaux (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le grand salon Eden sur l'arrière (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le grand salon Eden sur l'arrière (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Le grand salon Eden sur l'arrière (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le grand salon Eden sur l'arrière (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le théâtre (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le théâtre (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le théâtre (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le théâtre (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Le buffet (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le buffet (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le buffet (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le buffet (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts extérieurs (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Ponts extérieurs (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Piscine couverte (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Piscine couverte (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sur le Magic Carpet, plateforme de 30 x 6.5 mètres de 82 tonnes en aluminium (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Sur le Magic Carpet, plateforme de 30 x 6.5 mètres de 82 tonnes en aluminium (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Vue du Magic Carpet (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Vue du Magic Carpet (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le solarium de l'espace Retreat, réservé aux passagers des suites (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le solarium de l'espace Retreat, réservé aux passagers des suites (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Chambre principale de l'une des deux plus grandes suites, située au dessus de la passerelle, les terrasses couvrant les ailerons (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Chambre principale de l'une des deux plus grandes suites, située au dessus de la passerelle, les terrasses couvrant les ailerons (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Une autre catégorie de grande suite (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Une autre catégorie de grande suite (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Penthouse suite (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Penthouse suite (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

Pallier d'ascenseurs

Pallier d'ascenseurs (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'une des 918 cabines avec baie vitrée ouvrante au lieu du traditionnel balcon (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

L'une des 918 cabines avec baie vitrée ouvrante au lieu du traditionnel balcon (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 

(© MER ET MARINE)

(© MER ET MARINE)

 

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France) | Actualité Royal Caribbean