Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

Saint-Nazaire : La modernisation des chantiers est lancée

Construction Navale

Conséquence de la signature de nouveaux contrats, les chantiers STX de Saint-Nazaire vont lancer d'importants investissements afin de moderniser l'outil de travail. La décision de commander un nouveau portique, reportée précédemment en raison de la mauvaise conjoncture, a été approuvée. Le nouvel outillage aura une capacité de levage de 1250 tonnes (contre 750 tonnes pour le portique actuel). STX envisage même une capacité supérieure. Les consultations auprès des chantiers asiatiques (spécialistes de ces outillages) ont été lancée. « Nous serons en mesure de commander ce portique d'ici la fin de l'année pour une livraison en 2012 », précise Jacques Hardelay, directeur général de STX France. Ce portique permettra au chantier de réaliser des blocs plus gros et de gagner en productivité.
L'autre gros investissement, vital pour permettre à Saint-Nazaire de rester dans la course face à ses concurrents, est la modernisation de l'outil informatique de conception et de gestion intégrée des projets. Là aussi, le projet d'ERP CAO est sur les rails. Il s'agissait d'un impératif, tant la conception et la gestion assistée par ordinateur a fait des progrès et permet aux industriels d'améliorer leurs processus d'études et de réalisation, sans compter des réductions de coûts et des gains en matière de qualité significatifs. Ainsi, les chantiers allemands Meyer Werft, l'un des grands concurrents de STX France, a récemment modernisé son outil en adoptant une nouvelle plateforme PLC (Product Lifecycle Management) utilisant la solution V6 de Dassault Systèmes (Meyer Werft utilisait déjà CATIA).
L'ERP CAO et le nouveau portique vont représenter un investissement d'environ 50 millions d'euros (financés par l'entreprise), dont 25 à 30 millions pour le portique.
On notera enfin que le chantier va bénéficier de la part de l'Etat d'une enveloppe financière dans le cadre du grand emprunt. Cette somme servira à financer le démonstrateur du navire du futur, devant intégrer de nouvelles technologies, notamment en matière de réduction d'énergie.

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)