Construction Navale
Saint-Nazaire : La pression s’accentue sur Fincantieri

Actualité

Saint-Nazaire : La pression s’accentue sur Fincantieri

Construction Navale

A quelques semaines de la présidentielle, la France a décidé de mettre la pression sur l’Italien Fincantieri, qui est en passe de boucler à Séoul le rachat de la participation détenue par le groupe coréen STX Offshore & Shipbuilding dans les chantiers de Saint-Nazaire. Paris brandit désormais clairement la menace d’une préemption des 66.67% cédés par STX, comme le lui permet le pacte d’actionnaires conclu avec le groupe coréen en 2008, et de revendre ensuite ces parts aux investisseurs de son choix.

Pour des questions probablement diplomatiques, le gouvernement français ne s’est pas directement exprimé. Le message est passé via Le Monde, auquel les cabinets (à Bercy ou à l’Elysée) se sont selon toute vraisemblance livrés à dessein. L’article publié vendredi en fin de matinée par le grand quotidien français a semblé constituer le premier act

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire