Disp POPIN non abonne!
Construction Navale
ABONNÉS

Actualité

Saint-Nazaire : La section polonaise du G34 mise sur cale

Construction Navale
Croisières et Voyages

Partie fin mai de Pologne, où elle a été réalisée par le chantier Crist de Gdansk, une imposante section de coque de 6000 tonnes est entrée samedi 16 juin dans la forme B de STX France, libérée la veille suite à la mise à l’eau du MSC Bellissima (F34). Longue de 125 mètres pour une largeur de  41 mètres, cette structure, ainsi que les trois blocs d'étrave (dont le bulbe) posés dessus, sont destinés au paquebot MSC Grandiosa (G34), livrable en octobre 2019. Abritant des compartiments machines, la section va rapidement intégrer des éléments produits à Saint-Nazaire, le début du montage étant prévu cette semaine.

 

Les locaux intérieurs de la section (© : CRIST

Les locaux intérieurs de la section (© : CRIST)

La section et de blocs complémentaires lors de leur départ de Pologne (© : CRIST

La section et de blocs complémentaires lors de leur départ de Pologne (© : CRIST)

 

 

La section polonaise et trois blocs d'étrave dans la forme A samedi (

La section polonaise et trois blocs d'étrave dans la forme A samedi (©  BERNARD BIGER - STX FRANCE)

La forme A et l'aire de prémontage remplies de blocs du G34 (

La forme A et l'aire de prémontage remplies de blocs du G34 (©  MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

La forme A des Chantiers de l’Atlantique est d’ailleurs remplie de blocs destinés à ce navire. D’ici la fin juillet, 20 blocs seront ainsi montés sur la section polonaise, le G34 étant dès lors à moitié assemblé, sa mise à l’eau étant prévue début janvier. Le montage de ses blocs va aussi permettre de libérer la forme A pour débuter l’assemblage du futur Celebrity Beyond (K34), premier sistership du Celebrity Edge (J34), en achèvement au quai d’armement de Penhoët.

Première unité du type Meraviglia +, le MSC Grandiosa est une version allongée du MSC Meraviglia (E34), livré en mai 2017, et du MSC Bellissima, qui entrera en flotte en février 2019. L’ajout d’une section de près de 16 mètres va permettre, selon les derniers chiffres communiqués par le chantier, de passer la longueur du navire à 331.4 mètres (contre 315.8 pour les E34 et F34) et la jauge à 181.500 GT (au lieu de 167.600), la largeur (43 mètres) étant inchangée. Le nombre de cabines est quant à lui porté de 2246 à 2408. Capable d'atteindre 21.4 noeuds, le futur MSC Grandiosa sera armé par 1704 membres d'équipage. 

 

Le MSC Bellissima a été transféré vendredi matin au bassin C (

Le MSC Bellissima a été transféré vendredi matin au bassin C (©  BERNARD BIGER - STX FRANCE)

 

Le second Meraviglia +, le futur MSC Virtuosa (H34), a vu sa construction débuter jeudi dernier à Saint-Nazaire, sa livraison étant prévue en septembre/octobre 2020. Une unité supplémentaire (V34), dont la commande vient d’être signée, s’y ajoutera en mai 2023, avec la particularité d’être le premier navire de cette classe à être équipé d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié.

Ce sera également le cas pour la prochaine série de paquebots de MSC Cruises, la classe World, portant sur des unités de 333.3 mètres de long, 47 mètres de large pour 68 mètres de haut, 205.700 GT et 2632 cabines. Les deux premiers viennent d’être commandés en vue d’une mise en service en mai 2022 (W34) et mai 2024 (X34). Deux autres (Y34 et Z34) sont prévus pour des livraisons au printemps 2025 et au printemps 2026.

 

Vue des futurs paquebots de la classe World de MSC Cruises (

Vue des futurs paquebots de la classe World de MSC Cruises (©  STX FRANCE)

 

STX France, qui va reprendre en juillet son nom historique de Chantiers de l’Atlantique, compte par ailleurs cinq autres paquebots en commande ferme. Il s’agit des quatre navires hauts de gamme de 306 mètres, 129.500 GT et 1467 cabines du projet Edge de Celebrity Cruises. Après le Celebrity Edge (J34) en octobre prochain et le Celebrity Beyond (K34) début 2020, la sortie des L34 et M34 est prévue à l’automne 2021 et à l’automne 2022. Une cinquième unité pourrait ensuite compléter la série. 

Dans le même temps, Saint-Nazaire va construire un nouveau géant de la classe Oasis de la compagnie Royal Caribbean International, filiale comme Celebrity Cruises du groupe américain RCCL. Après l’Harmony of the Seas (A34) et le Symphony of the Seas (B34), deux mastodontes de 362 mètres, près de 230.000 GT et environ 2750 cabines en mai 2016 et mars 2018, une autre unité, le C34, suivra au printemps 2021. RCCL envisage ensuite de prolonger avec deux paquebots géants supplémentaires en 2023 et 2026.

D’autres commandes sont par ailleurs attendues, comme un nouveau paquebot prototype au début des années 2020 et les quatre futurs ravitailleurs de la Marine nationale, livrables entre 2023 et 2029.

A ce stade, Saint-Nazaire a donc 11 navires en commande ferme, soit 100 millions d'heures de travail. Le chantier, sur lequel travaillent actuellement 8000 personnes et dont les effectifs sont remontés à 2900 salariés, prévoit le recrutement en interne de 200 personnes en 2018 et autant au cours des années suivantes. 

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)